Le Maroc n’a toujours pas trouvé du blé à l’international

10 septembre 2021 - 15h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Plus d’un mois après le lancement d’un appel d’offres pour l’importation du blé dur américain, le Maroc n’a toujours pas trouvé de fournisseurs.

L’appel d’offres pour l’importation de blé dur au Maroc reste infructueux. L’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL) n’a reçu aucune offre à son appel d’offres ouvert le 6 août pour importer environ 363 000 tonnes de blé dur d’origine américaine dans le cadre de quotas d’importation à tarif réduit, ont fait savoir des commerçants européens, ajoutant que l’appel d’offres devra être clôturé le 21 septembre.

À lire : Le Maroc a du mal à trouver du blé à l’international

Cet appel d’offres précise que des expéditions devraient arriver dans les ports marocains avant le 31 décembre, ont-ils encore fait savoir.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Importations

Aller plus loin

Le Maroc a du mal à trouver du blé à l’international

Le Maroc a du mal à trouver des fournisseurs pour sa demande de blé dur américain (une importation de 363 000 tonnes). L’appel d’offres lancé dans ce sens s’est avéré infructueux.

Le Maroc importera moins de blé cette année

La production marocaine de blé, autrefois en difficulté, s’est redressée au cours de la saison 2020/2021. Conséquence, le royaume baissera ses achats sur le marché international.

Le Maroc veut s’approvisionner en céréales aux Etats-Unis

L’Office interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL) est à la recherche d’une quantité importante de céréales. Il vient de lancer un appel d’offres pour importer...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : faire du thé à la menthe coûtera plus cher

Les prix du thé vert sont restés stables au Maroc, malgré la volatilité des cours internationaux des matières premières. Mais jusqu’à quand cette stabilité sera-t-elle maintenue ?

Le Maroc interdit l’importation de véhicules polluants

Le Maroc poursuit ses efforts visant à réduire l’impact de la pollution sur la santé des citoyens et sur l’environnement. Le ministère du Transport et de la logistique et le département de la Transition énergétique et du développement durable ont pris...

Crise céréalière : les producteurs français pour combler les besoins du Maroc

La production céréalière est en forte baisse en raison de la sécheresse. Une opportunité vite saisie par les producteurs français qui disent être prêts à combler le déficit sur le marché marocain.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement dans un contexte climatique tendu.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Tomate marocaine : le nouveau cauchemar des producteurs français

Face à l’augmentation des importations de tomates marocaines, les producteurs français expriment leur inquiétude et pointent du doigt une concurrence déloyale.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Le prix des lentilles s’envole au Maroc

Le prix des lentilles a considérablement augmenté au Maroc, atteignant 32 dirhams le kilo chez les détaillants, contre 25 dirhams pour les lentilles importées.

Chute historique des exportations d’olives marocaines

Les exportations d’olive marocaine sont en net recul alors que les importations sont en hausse. Le déficit commercial s’est creusé.