Maroc : plus gros perdant du Brexit sans accord en Afrique

11 avril 2019 - 22h10 - Economie - Ecrit par : K.B

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Alors que certains pays africains peuvent se targuer de sortir vainqueurs d’un Brexit sans accord, l’économie marocaine risque de perdre 97.1 millions de dollars, soit 11% de ses exportations vers le Royaume-Uni.

Une étude récente de la CNUCED (Conférence des Nations Unies pour le commerce et le Développement), citée par l’Économiste, estime que le Maroc accuserait la plus grosse perte sur l’échelle africaine, si le Royaume-Uni quittait l’Union européenne sans accord.

L’Afrique du Sud, l’Île Maurice, la Namibie, le Botswana, et les Seychelles profiteraient largement du Brexit sans accord, ajoute l’étude, avec des gains en exportations très significatifs, alors que le Maroc serait le plus grand perdant, suivi du Ghana, la Tunisie, l’Égypte et le Mozambique.

Les exportations du Maroc vers le Royaume-Uni sont estimées à 6 milliards de dirhams, plaçant ce dernier parmi les 10 premiers clients du royaume.

Sujets associés : Grande-Bretagne - Exportations

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le Royaume-Uni pourrait faire appel à des saisonniers marocains

Le Royaume-Uni pense à l’après Brexit et envisage déjà de faire appel à des saisonniers hors Union-européenne pour les prochaines récoltes.

Bombardier va délocaliser une partie de sa production irlandaise au Maroc

La compagnie aéronautique canadienne Bombardier serait en passe de se séparer d’une partie importante de ses employés à Belfast et délocaliser au...

Nous vous recommandons

Grande-Bretagne

Des vols déviés vers Marrakech après une tempête aux Canaries

Des Britanniques se retrouvent bloqués à Marrakech à cause d’une tempête qui s’est abattue sur les îles Canaries et a bloqué tout trafic aérien.

Confinement au Royaume-Uni : BBC diffuse des sermons musulmans

En cette période de confinement pour cause de coronavirus, où les mosquées sont fermées, BBC diffuse des sermons musulmans sur 14 stations de radio locales au Royaume-Uni.

Vaccination anti-Covid : The Daily Mail fait l’éloge du Maroc

The Daily Mail a consacré un article à la campagne de vaccination anti-Covid que mène le Maroc depuis janvier 2021. Il s’agit d’un témoignage de la journaliste britannique Glenys Roberts actuellement bloquée au...

« Le Maroc couvrira 8 % des besoins en électricité du Royaume-Uni »

Ryad Mezzour, ministre marocain de l’Industrie et du Commerce, assure que le Maroc fournira au Royaume-Uni 8 % de ses besoins en énergie électrique dans le cadre du projet de construction d’un câble sous-marin de 3 800 km reliant le Maroc au...

Au Royaume-Uni, un homosexuel marocain défend les droits LGBT et BAME

Abderrahim El Habachi, un jeune Marocain de 28 ans qui avait fui le Maroc par crainte d’être persécuté en raison de son orientation sexuelle milite aujourd’hui pour les droits LGBT et BAME, « les gens de couleur » au pays des Galles, où il s’est installé en...

Exportations

Industries automobiles : le Maroc veut séduire les investisseurs sud-coréens

Pour discuter des opportunités d’investissements coréens au Maroc, l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations (AMDIE) a organisé la semaine dernière, un Roadshow en Corée du Sud, en présence de plusieurs investisseurs et de...

Le Maroc vise la première place mondiale de production d’hydrogène vert

Être le premier producteur et exportateur d’hydrogène vert mondial à l’horizon 2030, c’est la nouvelle ambition du Maroc. Les autorités ont dévoilé leur intention avec des arguments soutenus lors de la première édition du Sommet mondial sur le power to x, à...

L’Andalousie veut revoir les accords Europe-Maroc

Le Conseil d’Andalousie a fait par lundi, de la nécessité de revoir les accords commerciaux signés entre l’Union européenne (UE) et les pays tiers dont le Maroc afin de combler « les désavantages comparatifs » des producteurs...

Gamme Dacia : la production au Maroc est confirmée

C’est confirmé, la nouvelle gamme de Dacia sera bel et bien produite au Maroc. Seulement, il va falloir attendre un à deux ans, le temps du respect strict et rigoureux du processus qui passe par une validation multi-métiers...

"Désormais, tout le monde veut le gaz marocain"

Le Maroc dispose d’un fort potentiel de gaz naturel dont l’attractivité ne cesse de s’accroître. Graham Lyon, président exécutif de Sound Energy, assure que tout le monde veut désormais du gaz marocain.