Recherche

Maroc : les césariennes dans le collimateur de la CNOPS

© Copyright : DR

18 avril 2019 - 09h00 - Société

Toute césarienne non médicalement justifiée sera remboursée sur la base du forfait d’accouchement par voie basse, a annoncé la CNOPS dans un communiqué, ce mercredi 17 Avril.

A partir du 1er mai prochain, les établissements de soin seront tenus de présenter, conjointement avec le dossier de facturation, un compte rendu détaillé sur chaque opération par césarienne.

Cette nouvelle procédure rentre dans le cadre de la gestion des dépenses allouées aux accouchements par césarienne, qui sont passées, en dix ans, de 13 millions de dirhams à 130 millions de dirhams.

En 2017, le nombre de césariennes pratiquées était de 18.522 sur un total de 30.583 accouchements couverts par l’organisme, représentant un taux de 61%. Ce chiffre dépasse les 35% enregistrés en 2006, et ne respecte ni le minimum recommandé par l’Organisation Mondiale de la Santé (15%), ni la moyenne des pays de l’OCDE (27%), souligne le communiqué.

Par ailleurs, 90% des accouchements ont eu lieu dans le secteur privé, où le recours à la césarienne a frôlé la barre des 66%, alors qu’il est de 25% dans le secteur public, ajoute le communiqué, qui rappelle que « bien que la césarienne permette de sauver des vies, il arrive souvent qu’elle soit pratiquée sans être médicalement nécessaire, risquant alors d’exposer la mère et l’enfant à des problèmes de santé à court, moyen et long terme ».

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact