La CNOPS améliore l’accès des assurés aux prestations

8 janvier 2022 - 06h00 - Maroc - Ecrit par : A.T

La Caisse nationale des Organismes de Prévoyance Sociale (CNOPS) a mis en place diverses mesures visant à simplifier les procédures d’immatriculation des assurés et à faciliter la mise à jour de leurs données personnelles et la déclaration de leurs ayants droit.

Ainsi les assurés nouvellement immatriculés disposeront à compter du 31 janvier prochain, d’une nouvelle carte d’immatriculation comportant des éléments de leur identification (photo, n° d’immatriculation à l’AMO et d’affiliation à la Mutuelle et n° de la CINE), indique un communiqué de la CNOPS.

Cette carte ne sera plus renouvelée auprès des services de la Caisse et des Mutuelles à l’occasion de la mise à jour des données personnelles de l’assuré ou de déclaration de ses ayants droit (mariage, naissance, etc.), précise la note.

A lire : La Cnops rembourse enfin les tests de dépistage du Covid-19

Quant aux citoyens déjà assurés, ils sont invités à vérifier l’état de leur couverture, eux et leurs ayants droit, sur le site www.cnops.org.ma, avant tout dépôt de dossier de maladie ou de demande de prise en charge, sachant que les producteurs de soins admis en tiers payant disposent d’un service en ligne de vérification de l’état des droits des bénéficiaires AMO-secteur public avant d’adresser leurs demandes de prise en charge, souligne la même source.

S’agissant de la troisième mesure, elle concerne le lancement d’un service en ligne dédié aux assurés leur permettant d’adresser à distance les demandes de mise à jour de leurs données administratives et la déclaration de leurs conjoints et enfants, conclut la note.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Sécurité sociale - Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale

Aller plus loin

Maroc : la CNOPS en guerre contre les fausses factures

La Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) et l’Association nationale des cliniques privées (ANCP) ont, lors d’une récente réunion tenue à Rabat, pris la...

La Cnops rembourse enfin les tests de dépistage du Covid-19

Les frais des tests de dépistage du Covid-19 seront désormais remboursés par la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS). Cette décision concerne...

Maroc : les césariennes dans le collimateur de la CNOPS

Toute césarienne non médicalement justifiée sera remboursée sur la base du forfait d’accouchement par voie basse, a annoncé la CNOPS dans un communiqué, ce mercredi 17 Avril.

CNOPS : direction prison pour trois personnes

La police a interpellé trois individus impliqués dans la falsification des dossiers de maladie de la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) dans la région...

Ces articles devraient vous intéresser :

Couverture sociale : un prêt de 3,1 MMDH de la BAD au Maroc

Le Maroc et la banque africaine de développement (BAD) ont signé deux accords de prêt pour le financement d’un projet de céréaliculture et la généralisation de la couverture sociale, portant sur un montant de plus de 3,1 milliards de dirhams.

Maroc : bonne nouvelle pour les fonctionnaires

Le gouvernement marocain et les syndicats auraient trouvé un accord en ce qui concerne l’augmentation générale des salaires des fonctionnaires.

Le Maroc va distribuer les aides directes aux plus pauvres cette année

Le gouvernement prévoit d’accorder une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Cette mesure phare du processus de généralisation de la protection sociale, enclenché par le pays, sera effective dès cette année, selon le...

Maroc : comment des consultants échappent à l’impôt

Au Maroc, des ingénieurs et autres consultants en informatique ont trouvé la formule pour échapper au fisc. Ils proposent de manière informelle leurs services aux grandes entreprises qui les paient via des intermédiaires.

Maroc : une aide directe pour les plus pauvres

Le gouvernement envisage d’accorder en 2023 une aide financière mensuelle directe à l’ensemble des familles démunies. Plus précisément, sept millions d’enfants et 3 millions de familles seront concernés.

Les Marocains pourraient partir à la retraite plus tard

Les députés de l’opposition ont adressé lundi une question orale au gouvernement, lui demandant quelles mesures il entend prendre pour réformer le régime de retraite.

Maroc : une contribution sociale de solidarité pour soutenir les plus pauvres

Le gouvernement envisage de réinstaurer en 2023, l’impôt de solidarité sur les bénéfices, pour assurer un meilleur financement du chantier de généralisation de la protection sociale.

Les banques marocaines se disent asphyxiées par les taxes

Afin d’élargir l’assiette fiscale, le gouvernement envisage de prendre de nouvelles mesures vis-à-vis des entreprises du secteur financier. Ainsi, à partir de 2026, les banques doivent supporter un taux de 40% sur leurs bénéfices et payer 5%...