L’absence de MRE fait chuter le chiffre d’affaires des « chouwafates »

13 février 2022 - 09h00 - Marocains du monde - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Depuis deux ans, la crise sanitaire liée au coronavirus produit un impact négatif sur l’activité des chiromanciennes, aussi appelées « chouwafates ». Leur moral a commencé à décliner.

Les chiromanciennes vivent mal la crise sanitaire liée au Covid-19 qui s’éternise. Mévente, perte de clients, accumulation de dettes et insécurité, relate le journal Assabah. Le métier des “chouwafates” est l’un des plus impactés par la pandémie de coronavirus. Leur métier est également touché par la fermeture de l’espace aérien marocain. Les “chouwafates” ont perdu leurs clientes généreuses que sont les Marocaines résidant à l’étranger (MRE), surtout celles qui sont installées dans les pays du Golfe. Les barmaids qui sont leurs clientes non moins généreuses se font également très rares.

À lire : En 2021, un tiers des entreprises marocaines ont cessé leur activité

En conséquence, leurs recettes journalières ont chuté en deux ans : elles sont passées de 10 000 DH à 700 DH par jour. Les “chouwafates” remettent une partie de cette recette aux jeunes du quartier – d’une vingtaine d’âge – pour que ceux-ci assurent leur sécurité, ainsi que celle de leurs clientes. Ces dernières sont le plus souvent victimes de harcèlement sexuel. Interrogés, les mêmes jeunes affirment qu’ils se font payer en nature, en drogue et psychotrope, en cash (environ 600 DH par jour).

Sujets associés : Coronavirus au Maroc (Covid-19) - MRE

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Maroc : le secteur du tourisme agonise

Le secteur du tourisme au Maroc a du mal à reprendre ses activités après la crise sanitaire. La reprise est très timide à Marrakech et Agadir, les principales villes touristiques...

Les entreprises marocaines craignent avant tout le Covid-19

La pandémie de Covid-19 reste le premier facteur de risques pour les entreprises en 2021, au Maroc ou ailleurs dans le monde. C’est ce que démontre le classement du Baromètre des...

En 2021, un tiers des entreprises marocaines ont cessé leur activité

En 2021, la crise sanitaire a fortement touché l’activité des entreprises au Maroc. 28 % d’entre elles ont arrêté leur activité pour une durée moyenne de 143 jours et plus de la...

Covid-19 : l’activité de l’industrie du sport a régressé de plus de 60% au Maroc

À l’instar de tous les secteurs, l’industrie du sport a subi les effets la crise sanitaire. Au Maroc, l’activité des entreprises qui y évoluent a baissé de 64 %, d’après une récente...

Nous vous recommandons

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Maroc : les indemnités du secteur touristique enfin lancées

Les salariés des entreprises du secteur touristique et les professionnels éligibles à l’indemnité forfaitaire financée par le Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus au Maroc ont désormais un portail électronique pour leur...

Les travailleurs frontaliers à Ceuta et Melilla veulent rentrer au Maroc

Les travailleurs frontaliers à Ceuta et Melilla n’en peuvent plus de rester bloqués dans, loin de leurs proches, depuis la fermeture des frontières en mars 2020. Ils appellent les autorités à trouver une solution à leur situation et à rouvrir, ne serait-ce...

Maroc : le patronat milite pour la révision de la taxe professionnelle

Les entreprises dont les activités ont été suspendues à cause de la crise sanitaire actuelle s’inquiètent de la façon dont elles pourront s’acquitter de la taxe professionnelle. Ces entreprises recevront, dès avril, leurs avis d’imposition aux taxes...

Maroc : les médecins contaminés seront indemnisés

Le ministère marocain de la Santé accepte désormais d’indemniser les médecins contaminés au covid-19 dans l’exercice de leurs fonctions.

Droit du travail : un guide pratique covid-19 disponible

Un guide consacré aux effets de la crise du covid-19 sur les entreprises et aux questions les plus courantes concernant le droit du travail et de l’emploi dans dix pays africains, est désormais disponible. C’est une initiative de Casablanca Finance City...

MRE

Nasser Bourita veut simplifier la vie des MRE

Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidents à l’étranger s’engage à améliorer la qualité des services rendus aux MRE. Dans ce sens, il entend notamment mettre en place une nouvelle carte consulaire et...

Montpellier : la Marocaine El Rhalia Bougrine, une figure du quartier Gambetta

Du Maroc à la France en passant par l’Italie, la Marocaine El Rhalia Bougrine, 52 ans, a un parcours qui suscite l’admiration. Au fil des ans, elle est devenue patronne d’un restaurant et figure haute en couleur du quartier de Gambetta, à...

Rapatriement de MRE et canadiens bloqués au Maroc

Des Marocains bloqués au Canada à cause du covid-19, sont rentrés samedi, via un vol de Royal Air Maroc (RAM) reliant Montréal et Agadir.

La famille du Marocain tué à Majorque réclame justice

La famille de Mohamed, le jeune marocain décédé vendredi à Majorque après avoir été victime d’une violente agression en juillet dernier, réclame justice.

Les transfert des MRE en légère baisse

À fin janvier dernier, les Marocains résidant à l’étranger (MRE) ont transféré environ 6,09 milliards de dirhams (MMDH) contre plus de 6,74 MMDH en 2021, selon l’Office des changes.