Covid-19 : l’activité de l’industrie du sport a régressé de plus de 60% au Maroc

31 mars 2021 - 09h00 - Economie - Ecrit par : J.K

À l’instar de tous les secteurs, l’industrie du sport a subi les effets la crise sanitaire. Au Maroc, l’activité des entreprises qui y évoluent a baissé de 64 %, d’après une récente étude réalisée par Stadia et Sports Management School.

Selon cette étude, l’activité a régressé de 64 % dans le secteur, rapporte Aujourd’hui Le Maroc, précisant que 98 % des entreprises de l’industrie du sport ont été très touchées par cette crise. « Cette étude a été nécessaire, dans un premier temps, pour évaluer concrètement l’impact de la crise afin d’attirer l’attention du gouvernement sur la gravité de la situation d’un secteur incontournable au Maroc, tant sur le plan sanitaire qu’économique. Dans un second temps, elle a permis aux professionnels concernés, de proposer des actions qui pourraient, à leurs yeux, sortir leur secteur de cette crise et accompagner ensuite son développement », a précisé Mehdi Sekkouri, directeur général de Stadia.

Cette étude a pris en compte 50 entreprises privées dans l’industrie du sport au Maroc et ayant engendré un chiffre d’affaires de 820 millions de dirhams en 2019. 71 % de l’industrie du sport ont été impactés par la crise sanitaire, alors que 28 % des entreprises du secteur ont été contraintes d’arrêter leur activité pendant plus de trois mois.

Sur le plan du financement, 36,2 % des entreprises se sont tournées vers des banques. « En première ligne, les ressources humaines sont les principales victimes de la pandémie. Ainsi, 71 % de ces sociétés ont dû revoir l’organisation de leurs ressources humaines… ». De plus, la politique de rémunération de 76 % des structures a été touchée par la crise. « Par rapport aux mesures gouvernementales, 84 % des professionnels du secteur estiment qu’elles ne sont pas à la hauteur », bien que 75 % de ces entreprises aient bénéficié de ces mesures. Pour rappel, l’industrie du sport représente 1,1 % du PIB et assure un emploi à environ 240 000 personnes.

Sujets associés : Banques - Etude - PIB - Crise économique - Déficit - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

À Casablanca, les propriétaires de salles de sport crient leur détresse

Contrairement aux salles de sport & fitness des autres villes qui ont ouvert leurs portes, celles de Casablanca sont fermées en raison des mesures édictées pour freiner la...

Covid-19 : 71% des entreprises marocaines appréhendent un reconfinement

Plusieurs entreprises au Maroc craignent que les cas de contamination qui se multiplient, ne signent le retour du confinement. Une situation qui pourrait compromettre la...

Les salles de sport rouvrent leurs portes à Casablanca

Après plusieurs mois de fermeture, les salles de sport rouvrent leurs portes peu à peu au Maroc. À la suite de celles de Mohammedia qui offrent de nouveau leurs services aux...

L’absence de MRE fait chuter le chiffre d’affaires des « chouwafates »

Depuis deux ans, la crise sanitaire liée au coronavirus produit un impact négatif sur l’activité des chiromanciennes, aussi appelées « chouwafates ». Leur moral a commencé à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Appel à mettre fin à l’échange d’informations fiscales des MRE

L’Organisation démocratique du travail (OMT) a vivement critiqué la politique gouvernementale à l’égard des Marocains résidant à l’étranger, pointant du doigt une approche jugée superficielle et occasionnelle, particulièrement lors de l’accueil des MRE...

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Maroc : forte hausse de la dette publique

En 2021, l’encours de la dette publique a connu une augmentation de 117 milliards, s’établissant à 1180 milliards de dirhams (MMDH), ce qui représente un ratio au Produit intérieur brut (PIB) de 88,9%.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Le prince Moulay Rachid a contracté le Covid-19

Ayant contracté le Covid-19, le prince Moulay Rachid n’a pas pu accompagner le roi Mohammed VI, vendredi 14 octobre 2022, à l’occasion de l’ouverture de la première session de la deuxième année législative de la onzième législature.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Forte croissance des bénéfices des banques marocaines en 2021

À fin 2021, les banques marocaines ont poursuivi leur solide croissance, en dépit de la conjoncture internationale défavorable. Elles ont enregistré au titre de cette année, une hausse 76,4 % de profits, après une contraction observée en 2020, selon le...

Chèques sans provision : une aministie bienvenue au Maroc

Au Maroc, le service centralisé des amendes pour défaut de provision sur chèques a enregistré en 2022 559 918 incidents de paiement, soit une augmentation de près de 12 %, comparativement à l’année précédente. C’est ce qui ressort d’un rapport sur la...

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Le Maroc met fin au PCR et pass vaccinal pour les voyageurs

Bonne nouvelle pour les touristes et les MRE souhaitant se rendre au Maroc. Les autorités sanitaires viennent de mettre fin à la présentation du PCR ou du pass vaccinal à l’entrée du territoire.