En 2021, un tiers des entreprises marocaines ont cessé leur activité

11 février 2022 - 09h00 - Economie - Ecrit par : A.T

En 2021, la crise sanitaire a fortement touché l’activité des entreprises au Maroc. 28 % d’entre elles ont arrêté leur activité pour une durée moyenne de 143 jours et plus de la moitié ont subi une baisse de leur liquidité, selon, le Haut-Commissariat au plan (HCP).

Dans le cadre de son programme de suivi et d’évaluation de l’impact socio-économique de la crise sanitaire au Maroc, le HCP a dévoilé les résultats de sa quatrième enquête qualitative auprès des entreprises marocaines réalisée en janvier dernier. 2300 entreprises représentant l’ensemble des unités opérant dans les secteurs de l’industrie manufacturière, de la construction, de l’énergie, des mines, de la pêche, du commerce et des services marchands non financiers, ont été approchées.

Durant cette période, 28 % des entreprises au Maroc ont arrêté leur activité pour une durée moyenne de 143 jours en 2021. Cette suspension, précise-t-on, a été légèrement plus longue pour 30 % des Très petites entreprises (TPE), avec une période moyenne de 158 jours d’arrêt, contre 116 jours pour 27 % des Petites et moyennes entreprises (PME) et 107 jours pour 14 % des Grandes entreprises (GE).

A lire : Les entreprises marocaines craignent avant tout le Covid-19

Par catégorie, les entreprises opérant dans l’enseignement et la santé humaine (94 %), l’énergie (84 %) et le commerce (83 %) ont exercé continuellement leur activité sans arrêt en 2021. A contrario, les entreprises des secteurs de l’hébergement (52 %), des arts, spectacles et activités récréatives (49 %) et de la construction (37 %) ont arrêté leur activité pour une période moyenne de 250, 186 et 169 jours respectivement.

De même, plus de la moitié des entreprises ont subi une baisse de leur liquidité en 2021. Cette part est de 54 % pour les TPE, 51 % pour les PME et 43 % pour les GE. Les secteurs les plus touchés sont l’hébergement (98 %) et la restauration et les arts, spectacles et loisirs (88 %).

A lire : Le «  Fonds Mohammed VI pour l’investissement  » : une bouée de sauvetage pour les entreprises marocaines

Selon les données, près de 60 % des entreprises ayant connu une décélération d’activité prévoient de retrouver leur niveau normal d’activité dans un délai moyen d’un an ou plus. Par catégorie, plus de la moitié des Grandes entreprises (GE) (56 %) estiment pouvoir retrouver leur rythme normal dans un délai ne dépassant pas un an, contre 39 % pour les Très petites et moyennes entreprises (TPME).

S’agissant des perspectives d’investissement, près de 29 % des entreprises sondées par le HCP prévoient de réaliser des projets d’investissement en 2022 et 13 % des entreprises anticipent une augmentation du niveau de leur investissement, 12 % prévoient une stabilité et 3 % une diminution.

Sujets associés : Haut Commissariat au Plan (HCP) - Crise économique - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Le «  Fonds Mohammed VI pour l’investissement  » : une bouée de sauvetage pour les entreprises marocaines

Le plan de relance économique qui constitue l’une des grandes priorités du moment, a pour socle, le Fonds d’Investissement stratégique, encore appelé, «  Fonds Mohammed VI pour...

Près de 8000 entreprises créées à Marrakech en 2021

En 2021, près de 8000 entreprises ont été créées à Marrakech, en hausse de 27 % par rapport à 2020, selon le centre régional d’investissement (CRI) de la région.

Forte chute des importations de voitures de tourisme des entreprises marocaines

Le coronavirus a produit un impact négatif sur les importations de voitures de tourisme des entreprises marocaines. Ces importations ont connu une forte baisse à fin septembre...

Les États-Unis débloquent 100 millions USD pour les petites entreprises marocaines

Un fonds de 100 millions USD dédié aux petites entreprises marocaines a été créé par les États-Unis. L’initiative émane de l’International Development Finance Corporation (DFC)...

Ces articles devraient vous intéresser :

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Le FMI confirme l’éligibilité du Maroc à une ligne de crédit

Le Maroc a entamé des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI) sur une nouvelle ligne de précaution et de liquidité (LPL), a annoncé, vendredi, le représentant de l’institution financière au royaume, Roberto Cardarelli.

Maroc : voici les villes où les prix ont baissé (et augmenté)

Les prix à la consommation ont affiché une légère baisse de 0,3%, selon les derniers chiffres dévoilés par le Haut Commissariat au Plan (HCP).

Maroc : voici les villes où les prix ont augmenté (et baissé)

L’indice des prix à la consommation (IPC) a poursuivi sa tendance à la hausse, observée depuis quelques mois. À fin juin dernier, il a progressé de 0,3 % par rapport au mois précédent, selon le Haut-commissariat au plan (HCP).

Nouvelle prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc

Le Maroc a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 août, afin de faire face à la propagation du Covid-19 dans le pays.

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Nouvelle fiche sanitaire pour entrer au Maroc

Tous les voyageurs souhaitant accéder au territoire marocain devront désormais remplir les mêmes conditions. Qu’importe le moyen de transport, la fiche sanitaire du pays a été actualisée, simplifiée et uniformisée.

Maroc : la croissance s’accélère au 3ᵉ trimestre

Le Maroc s’attend à une légère accélération de son économie ce trimestre, avec une croissance prévue de 3,4 %, comparée à 3,2 % au trimestre précédent, selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP).

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...