Maroc : les concessionnaires débordent d’ingéniosité pour sauver des parts de marché

2 décembre 2020 - 19h30 - Economie - Ecrit par : I.L

Les concessionnaires rivalisent d’ingéniosité pour sauver l’année 2020, fortement impactée par l’épidémie du coronavirus. Rabais, remises, ristournes…, tout est mis en œuvre par les marques pour réussir la campagne de vente lancée depuis mi-novembre et qui se poursuit au cours du mois de décembre.

Les concessionnaires automobiles veulent limiter la casse et boucler l’année 2020 avec de très bons résultats, rapporte l’Économiste. Si les ventes se sont effondrées à cause du coronavirus, les importateurs-distributeurs automobiles veulent rattraper une partie des pertes annuelles établies à −24% à fin octobre.

Cette année, l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), espère que les réalisations des mois de novembre et décembre seront quasi similaires à celles de 2019 afin que le marché finisse autour de 135 000 et 137 000 unités, en recul de 17 à 18%. Dans cette optique, ils ont offert des remises allant jusqu’à 91 000 DH avec des offres de services annexes (SAV, entretien, crédit, assurance, assistance, garantie, etc. …

Chaque marque essaie de peaufiner sa stratégie commerciale avec des propositions alléchantes allant de l’introduction de nouveaux modèles à des tarifs compétitifs aux plans de marketing et communications agressifs en passant par des remises significatives, des opérations spéciales, des ventes flash et des journées portes ouvertes. D’autres concessionnaires, par contre proposent des ristournes exceptionnelles sur certains modèles en déstockage qui dépassent la centaine de milliers de DH alors que d’autres acteurs proposent la reprise de véhicule de toute marque, l’assurance et le service après-vente, particulièrement sur les pièces de rechange ou diffèrent de 6 mois les échéances de crédit.

Quant aux professionnels des véhicules du luxe, ils sont dans l’espoir d’une relance des activités en 2021. Pour le président de l’AIVAM, 2021 serait une année de rétablissement avec une demande intérieure pas au beau fixe avec des loueurs qui ne seraient pas encore de retour dans les concessions. « Nous verrons comment le segment du luxe se comportera. En tout cas, il est, à ce stade, très difficile de faire des pronostics », précise-t-il.

Sujets associés : Automobile - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Maroc : moins de vente de voitures en janvier

Les ventes automobiles au Maroc sont encore en berne en ce début d’année, si l’on en croit les professionnels du secteur.

Automobile : recul des ventes en octobre 2020

Les ventes automobiles ont enregistré une forte chute au cours du mois d’octobre. Au total, 13 171 véhicules seulement ont été vendus, en baisse de 4,7%.

Du changement à prévoir pour les assurances automobiles

Les contrats d’assurance automobiles vont connaître très bientôt une évolution. Il s’agit d’une réforme qui vise à contribuer au redressement technique de la branche automobile.

Maroc : le marché automobile ne se porte pas si mal

Alors que les ventes des véhicules particuliers ont enregistré une baisse à fin novembre, celles des véhicules utilitaires légers (VUL) affichent une tendance à la hausse.

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : record des exportations automobiles

L’industrie automobile marocaine atteint un record jamais réalisé à l’export. À fin septembre dernier, les exportations se sont établies à 77,68 milliards de dirhams, soit leur plus haut niveau durant la même période des cinq dernières années.

Voitures électriques au Maroc : 2 500 nouvelles bornes à horizon 2026

Le Maroc s’active pour devenir un marché de vente attractif pour les véhicules électriques. L’Association professionnelle intersectorielle de la mobilité électrique (APIME) composée d’entreprises des secteurs de l’électricité et de l’automobile mettra...

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : la chute des ventes de voitures neuves continue

Les ventes de voitures neuves au Maroc sont toujours dans le rouge. À fin septembre, 120 905 unités ont été vendues, soit une baisse de 8,15 %, comparativement à la même période de l’année dernière.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Au Maroc, la pénurie fait chuter les ventes de voitures

Au Maroc, les ventes de voitures ont chuté à fin août en raison notamment du manque de disponibilité des modèles.

Quelles voitures possède Hakim Ziyech ?

Passionné de football, Hakim Ziyech est également un féru des voitures de luxe. Il ne s’en prive pas lorsque l’opportunité s’offre à lui de s’en procurer.

Première apparition publique du roi Mohammed VI guéri du Covid-19

Le roi Mohammed VI est guéri du Covid-19. Il a fait sa première apparition publique dimanche 10 juillet, jour de célébration de l’Aïd-Al Adha.

Le Maroc, futur grand de l’industrie de batteries pour véhicules électriques

Le Maroc dispose des atouts nécessaires pour créer une industrie de batteries pour véhicules électriques. D’ores et déjà, le royaume a engagé des négociations avec certains fabricants dans ce sens.

Renault va produire plus de véhicules électriques au Maroc

Renault ambitionne d’ici 2027 de lancer huit nouveaux modèles hybrides et électriques (E-Tech) et de doubler le bénéfice net par unité vendue hors d’Europe et notamment au Maroc.