Recherche

Maroc : les concessionnaires débordent d’ingéniosité pour sauver des parts de marché

© Copyright : DR

2 décembre 2020 - 19h30 - Economie - Par: I.L

Les concessionnaires rivalisent d’ingéniosité pour sauver l’année 2020, fortement impactée par l’épidémie du coronavirus. Rabais, remises, ristournes…, tout est mis en œuvre par les marques pour réussir la campagne de vente lancée depuis mi-novembre et qui se poursuit au cours du mois de décembre.

Les concessionnaires automobiles veulent limiter la casse et boucler l’année 2020 avec de très bons résultats, rapporte l’Économiste. Si les ventes se sont effondrées à cause du coronavirus, les importateurs-distributeurs automobiles veulent rattraper une partie des pertes annuelles établies à −24% à fin octobre.

Cette année, l’Association des importateurs de véhicules au Maroc (AIVAM), espère que les réalisations des mois de novembre et décembre seront quasi similaires à celles de 2019 afin que le marché finisse autour de 135 000 et 137 000 unités, en recul de 17 à 18%. Dans cette optique, ils ont offert des remises allant jusqu’à 91 000 DH avec des offres de services annexes (SAV, entretien, crédit, assurance, assistance, garantie, etc. …

Chaque marque essaie de peaufiner sa stratégie commerciale avec des propositions alléchantes allant de l’introduction de nouveaux modèles à des tarifs compétitifs aux plans de marketing et communications agressifs en passant par des remises significatives, des opérations spéciales, des ventes flash et des journées portes ouvertes. D’autres concessionnaires, par contre proposent des ristournes exceptionnelles sur certains modèles en déstockage qui dépassent la centaine de milliers de DH alors que d’autres acteurs proposent la reprise de véhicule de toute marque, l’assurance et le service après-vente, particulièrement sur les pièces de rechange ou diffèrent de 6 mois les échéances de crédit.

Quant aux professionnels des véhicules du luxe, ils sont dans l’espoir d’une relance des activités en 2021. Pour le président de l’AIVAM, 2021 serait une année de rétablissement avec une demande intérieure pas au beau fixe avec des loueurs qui ne seraient pas encore de retour dans les concessions. « Nous verrons comment le segment du luxe se comportera. En tout cas, il est, à ce stade, très difficile de faire des pronostics », précise-t-il.

Mots clés: Automobile , Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact