Le Maroc conserve sa note "BB+" avec une "perspective stable"

30 avril 2023 - 18h50 - Economie - Ecrit par : S.A

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a maintenu la note de la dette à long terme en devises du Maroc à BB+ avec une « perspective stable ».

Les notations « BB+ » du Maroc reflètent un historique de politiques macroéconomiques saines et un cadre institutionnel qui a soutenu la résilience aux chocs, une composition favorable de la dette, y compris une part modérée de la dette en devises dans la dette de l’administration centrale, le soutien des créanciers publics, outre un coussin de liquidité externe confortable, souligne Fitch dans une note publiée vendredi, notant toutefois que ces notations sont limitées par la faiblesse des indicateurs de développement et de gouvernance, une dette publique élevée et un déficit budgétaire plus important que les pairs, ainsi que la volatilité de la production agricole.

À lire : Risques Pays : le Maroc décroche la meilleure note « B3 » en Afrique

L’agence américaine a également relevé que la croissance économique a ralenti en 2022 à 1,2 % contre 7,9 % en 2021. Toutefois, un redressement est attendu cette année avec une croissance du PIB à 3 %, en 2023 portée par une meilleure production agricole, la production agricole s’étant contractée de 15 % en raison d’une grave sécheresse. Tablant sur une croissance de 3,2 %, tirée par les secteurs industriels, Fitch Ratings explique que les risques à la baisse découlent de la forte inflation, du resserrement de la politique monétaire, du ralentissement chez les principaux partenaires commerciaux et des conditions météorologiques. Toutefois, la mise en œuvre des principales réformes structurelles soutiendra l’investissement et la croissance économique, fait part l’agence.

À lire : Standard & Poor’s : le Maroc conserve sa note avec perspective stable

S’agissant de l’inflation, elle prévoit une baisse à 5 % de l’inflation en 2023, en raison de la hausse des taux d’intérêt, de la chute des cours mondiaux des matières premières et de l’atténuation des pénuries d’approvisionnement et indique par ailleurs l’inflation tombera à 3,7 %, même si elle sera supérieure à la moyenne à moyen terme.

Sujets associés : Croissance économique - PIB - Déficit

Aller plus loin

Fitch Ratings maintient la note du Maroc avec des perspectives stables

L’agence américaine Fitch Ratings a confirmé la note de défaut d’émetteur en devises étrangères à long terme du Maroc à BB+ avec perspectives stables.

Standard & Poor’s : le Maroc conserve sa note avec perspective stable

S&P Global Ratings a annoncé le maintien de ses notes BB+ attribuées aux émissions souveraines à long terme du Maroc, avec des perspectives stables.

Risques Pays : le Maroc décroche la meilleure note « B3 » en Afrique

Avec un « B3 », le Maroc décroche la meilleure note parmi les grandes puissances économiques en Afrique en termes de risque pays, devant le Nigeria (D3), l’Afrique du Sud (C3),...

Moody’s confirme la note du Maroc et relève la perspective de négative à stable

Malgré un contexte international difficile, l’agence de notation financière Moody’s a salué les progrès économiques enregistrés par le Maroc. Elle a changé la perspective du...

Ces articles devraient vous intéresser :

La croissance économique au Maroc au ralenti

Au premier trimestre de cette année, l’activité économique marocaine a connu un ralentissement, se traduisant par une croissance de 0,3 % contre 2 % durant la même période l’année dernière.

Le Maroc va recourir au FMI pour renforcer ses réserves de change

Face à la détérioration de sa position extérieure, le Maroc sollicitera le soutien du Fonds monétaire international (FMI) pour renforcer ses réserves de change, selon Fitch Solutions.

Maroc : une croissance économique revue à la hausse

Le Produit Intérieur Brut (PIB) du Maroc devrait enregistrer une croissance de 3,6 % en 2024, en tenant compte d’une évolution de 4,1 % des impôts et taxes sur les produits nets de subventions.

Maroc : une croissance presque nulle en 2022

Le Fonds monétaire international (FMI) a revu à la baisse ses prévisions de croissance pour le Maroc. Cette année, elle ressort à 0,8 % et devrait passer à 3,6 % en 2023, puis rebondir à 3,4 en 2024.

Maroc : le HCP prévoit une croissance de 1,4 % au 4ᵉ trimestre 2022

Pour le 4ᵉ trimestre 2022, l’activité économique connaîtra une croissance de 1,4 %, selon les données publiées par le Haut commissariat au plan (HCP) dans sa note de conjoncture du troisième trimestre 2022.

Croissance économique en 2023 : le Maroc entre optimisme gouvernemental et les incertitudes du HCP

En 2023, le Maroc devra faire face à des défis économiques importants, selon le Haut commissariat au plan (HCP). Les experts de cette institution estiment que la croissance économique atteindra seulement 3,3% cette année, en deçà des prévisions du...

Fitch Ratings note l’économie marocaine

Fitch Ratings, agence américaine de notation, a confirmé la note de défaut de l’émetteur à long terme du Maroc en devises étrangères (IDR) à ‘BB+’ avec perspectives stables.

Maroc : hausse du déficit commercial en 2021

Sur l’ensemble de l’année 2021, les échanges commerciaux du Maroc ont connu un important rebond, marqués par une hausse du déficit commercial à 15,5 %, selon Bank Al-Maghrib.

Mondial 2030 : le vrai décollage économique pour le Maroc ?

L’organisation de la coupe du monde 2030 par le Maroc, le Portugal et l’Espagne, aura certainement un impact significatif sur le Produit intérieur brut (PIB) du Maroc qui pourrait se situer entre 3 et 5 %, affirme Zaki Lahbabi, DG de Transatlas Sport...

Les Marocains du monde ont envoyé 93,7 MMDH en 2021

Les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au titre de 2021 ont connu une hausse de 37,5 % par rapport à 2020, d’après le rapport annuel sur la situation économique, monétaire et financière de Bank Al-Maghrib (BAM).