Le Maroc déplore l’absence de coopération avec l’Algérie dans la lutte antiterroriste

26 janvier 2021 - 21h04 - Maroc - Ecrit par : S.A

Cherkaoui Habboub, actuel directeur du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) regrette « l’absence totale de coopération sécuritaire avec l’Algérie » dans la lutte contre le terrorisme alors que le phénomène « guette […] tous les pays de la région » du Sahel.

« Malheureusement, il n’y a pas de coopération avec l’Algérie, bien que l’organisation terroriste la plus active dans la région sahélo-saharienne soit le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI), dirigé auparavant par l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, [l’ex-chef du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC) qui a rallié Al-Qaïda en 2007, NDLR]", a-t-il déclaré lors de son passage sur l’émission « Avec Ramdani » de la chaîne de télévision 2M.

Selon le nouveau patron du FBI marocain, l’existence de ce genre de coopération entre les deux pays aurait déjà permis de neutraliser le nouveau dirigeant d’AQMI, originaire de la ville de Laâyoune, Adnane Abou Walid al-Sahraoui, auteur de nombreux actes terroristes dans la région. À en croire M. Habboub, « la menace terroriste est toujours présente et elle est sérieuse ».

Il a expliqué qu’il « y a un nouveau fait aggravant ». Il s’agit de l’arrivée de beaucoup de terroristes des zones de combats en Irak, en Syrie et en Afghanistan dans le Sahel. Le plus grand danger que constituent ces combattants, a souligné le responsable, réside dans le fait « qu’après avoir perdu leurs organisations mères, dont Daech, ils se sentent libres de tout engagement disciplinaire et sont donc prêts à n’importe quel acte terroriste dans les pays de la région ».

« Ce danger guette le Maroc comme il guette également l’Algérie et tous les pays du Sahel », a-t-il prévenu, espérant que les deux pays noueront une coopération sécuritaire dans les plus brefs délais, afin de lutter contre le terrorisme.

Sujets associés : Coopération - Algérie - Etat islamique - Daech - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ)

Aller plus loin

Lutte contre le terrorisme : le Maroc souhaite une coopération avec l’Algérie

Le Maroc milite pour une coopération avec l’Algérie afin de venir à bout du danger terroriste qui guette les deux pays en particulier et tous les pays de la région du Sahel en...

Le Maroc alerte l’Algérie sur la menace terroriste qui les guette

Cherkaoui Habboub, directeur du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) déplore l’absence d’une coopération entre le Maroc et l’Algérie dans la lutte contre le...

Une cellule terroriste prête à passer à l’acte démantelée au Maroc

Une cellule terroriste affiliée à l’État islamique, composée de quatre extrémistes âgés entre 24 et 28 ans actifs dans la ville d’Oujda, a été démantelée ce jeudi matin par le...

Haboub Cherkaoui : "le Sahel représente un grand défi sécuritaire pour le Maroc"

Haboub Cherkaoui, directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) affirme que "le Sahel représente un grand danger, et un grand défi sécuritaire pour le Maroc",...

Ces articles devraient vous intéresser :

Mémorandum d’entente entre l’ONEE et la société israélienne Mekorot

L’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et son homologue israélien Mekorot ont signé, jeudi à Marrakech, un mémorandum d’entente portant sur les projets de développement et d’assainissement de l’eau potable.

Israël va financer l’institutionnalisation du forum du Néguev

Le bureau du Premier ministre israélien Yair Lapid a annoncé dimanche l’intention de son gouvernement d’accompagner l’institutionnalisation et le financement du Forum du Néguev, auquel participe le Maroc.

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Accord de pêche : le Maroc et l’UE font le point

La quatrième Commission mixte de l’Accord de partenariat dans le domaine de la pêche durable entre l’Union européenne et le Maroc s’est réunie les 9 et 10 novembre à Rabat.

Maroc-Israël : deux ans de relations fructueuses, selon Alona Fisher-Kamm

Mardi a été célébré le deuxième anniversaire de la reprise des relations entre le Maroc et Israël. Une occasion pour Alona Fisher-Kamm, cheffe par intérim du bureau de liaison de Tel-Aviv à Rabat, de faire le bilan de ce rapprochement.

Le Maroc participera à un tournoi de lutte en Israël

L’équipe marocaine de lutte prendra part en Israël au tournoi de Beer Sheva, prévu les 25 et 26 août prochain. Une participation qui matérialise le dynamisme de la coopération sportive entre les deux pays.

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

Les Marocains du monde, des compétences « sous-exploitées » par le Maroc

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent faiblement au développement du Maroc. Pourtant, leurs compétences sont nécessaires pour relever les défis économiques et socioculturels du royaume.

Mohammed VI et le pari gagnant de l’ouverture en Afrique

Le Maroc a connu une croissance économique assez soutenue depuis 2000, après l’accession au trône du roi Mohammed VI. Le royaume prend des mesures pour attirer les investissements étrangers et devenir une grande puissance régionale.