Recherche

Le Maroc alerte l’Algérie sur la menace terroriste qui les guette

© Copyright : DR

11 avril 2021 - 21h20 - Maroc - Par: S.A

Cherkaoui Habboub, directeur du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) déplore l’absence d’une coopération entre le Maroc et l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme. Il alerte le voisin de l’Est sur la menace terroriste qui plane sur les deux pays.

« L’État islamique cherche à étendre sa propagation dans la région du Maghreb, la région du Sahel et en Afrique. […] Il doit y avoir une coopération étroite entre les pays, car il n’est pas possible de lutter contre le terrorisme sans intensifier la coopération entre tous les pays. […] Tous les pays coopèrent avec nous à l’exception de l’Algérie voisine », a déclaré Cherkaoui Habboub dans une interview accordée à la chaîne de télévision Al Shark. Selon lui, cette absence de coopération entre le Maroc et l’Algérie peut mettre à mal la sécurité des deux pays. Dans la mesure où, l’actuel dirigeant de l’État islamique dans le Grand Sahara, Adnane Abou Al Walid Al Sahraoui, qui dirige les camps de réfugiés à Tindouf en Algérie est « originaire de la ville de Laâyoune et est membre du Front Polisario ».

« Avant son organisation de l’État islamique dans le Grand Sahara », Adnane Abou Al Walid Al Sahraoui « était le porte-parole de l’Organisation de l’Unification et du Mouvement du Jihad en Afrique de l’Ouest, qui était à l’origine de l’enlèvement de trois personnes travaillant pour l’organisation humanitaire des Nations Unies en coordination avec le Front Polisario en 2011 », a souligné le patron de la BCIJ, rappelant que le Saharoui avait mené plusieurs opérations terroristes visant le Mali, le Niger et le Burkina Faso entre 2015 et 2020. « Le Polisario a des liens avec des organisations terroristes, tant qu’il y a Adnane Abou Al Walid qui y est affilié et tant qu’il y a une centaine de ses membres qui ont précédemment rejoint et sont impliqués avec Al-Qaida au Maghreb », a affirmé Cherkaoui Habboub.

De son côté, « l’Algérie considère que la sécurité et la stabilité de ses voisins sont directement liées à sa propre sécurité », a déclaré Said Chengriha, le chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) algérienne lors de la visite du chef d’état-major des armées françaises, le général d’armée François Lecointre en Algérie. Et d’ajouter : « Consciente de l’ampleur du danger que constitue le terrorisme sur la sécurité et la stabilité territoriales, l’Algérie n’a pas hésité à présenter des initiatives et à offrir son aide à ses voisins pour coordonner les efforts sur la base d’une vision commune à travers l’initiative du comité d’état-major opérationnel (Cemoc)  ».

Mots clés: Coopération , Algérie , Terrorisme , Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) , Habboub Cherkaoui

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact