Haboub Cherkaoui : "le Sahel représente un grand défi sécuritaire pour le Maroc"

10 mars 2021 - 18h20 - Maroc - Ecrit par : S.A

Haboub Cherkaoui, directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) affirme que "le Sahel représente un grand danger, et un grand défi sécuritaire pour le Maroc", y compris les pays voisins. La preuve en est que des organisations terroristes comme Al-Qaïda et Daech s’y trouvent.

"C’est de cette région que provient aujourd’hui la menace terroriste qui pèse sur le royaume et sur les pays voisins. Cela s’explique par les troubles aussi bien politiques que socio-économiques que connaît la zone. Il s’agit d’une vaste région où la surveillance sécuritaire n’est pas évidente. Après leurs chutes respectives en Afghanistan et en Syrie, les deux principales organisations terroristes, à savoir Al-Qaïda et Daech, ont trouvé dans le Sahel un terrain fertile. Depuis, plusieurs organisations y sont actives : certaines sont affiliées à AQMI [Al-Qaïda au Maghreb islamique], d’autres à Al-Qaïda", a-t-il expliqué dans une interview accordée à Jeune Afrique.

Le patron du FBI marocain fait également savoir qu’il y a aussi l’État islamique dans le grand Sahara (EI-GS), dirigé par Adnane Abou Walid al-Sahraoui, un natif de Laâyoune et ancien membre actif du Front Polisario. Il a rappelé que celui-ci a, entre 2016 jusqu’en 2020, revendiqué plusieurs opérations terroristes dans la région. "La région du Sahel est en train de devenir un épicentre des organisations terroristes", a-t-il fait remarquer.

"Face à la dangerosité de ces organisations, la coopération sécuritaire régionale est une condition sine qua none pour anéantir la menace. Or, et nous le regrettons, il n’y a aucune coopération avec notre voisin de l’Est, l’Algérie", a déploré Haboub Cherkaoui, notant qu’il s’agit d’un danger, mais aussi d’un frein, pour tous les efforts consentis par les pays de la région et les autres puissances mondiales pour lutter contre ce phénomène.

Le Sahel ne représente pas la seule menace terroriste qui plane sur le Maroc. "Outre la région du Sahel, le retour des combattants terroristes marocains constitue l’un des plus grands défis pour le BCIJ et le royaume", a indiqué le patron du BCIJ, rappelant que 1 654 Marocains ont rejoint les rangs de l’organisation terroriste de l’État islamique depuis son émergence en 2014.

Sujets associés : Terrorisme - Etat islamique - Daech - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ)

Aller plus loin

Le Maroc aide les États-Unis à déjouer des attentats sanglants

Le Maroc via la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) a fourni des informations utiles aux États-Unis qui ont réussi à déjouer des attentats sanglants. Un...

Le Maroc a aidé les États-Unis à capturer Oussama Ben Laden

Cherkaoui Habboub, actuel directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) revient sur les exploits réalisés par son institution au niveau national, régional...

Le Maroc s’inquiète de la montée du terrorisme au Sahel

Le terrorisme gagne du terrain au Sahel. Une situation inquiétante selon le Directeur du Bureau Central d’investigations judiciaires (BCIJ) Habboub Cherkaoui.

Quid de l’impact des groupes djihadistes de la région du Sahel sur le Maroc ?

Haboub Cherkaoui, directeur du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) affirme que la menace terroriste continue de planer sur le Maroc en raison des manœuvres des...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Terrorisme au Maroc : une lutte permanente depuis 2003

L’extrémisme islamiste au Maroc a été marqué par cinq moments forts, dont notamment les attentats de Casablanca en 2003 et 2007, le printemps arabe en 2011, et la création de l’État islamique (EI) en 2014. Pour lutter contre le phénomène, les autorités...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Latifa Ibn Ziaten : « Les jeunes ne sont pas nés terroristes, mais on les pousse à l’être »

Depuis 2012, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten, mère du maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, travaille avec les familles et les communautés pour empêcher les jeunes de tomber dans le piège de...

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...