Les Etats-Unis ont aidé le Maroc à démanteler la cellule terroriste d’Oujda

26 mars 2021 - 07h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

Le directeur du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), Habboub Cherkaoui, a donné plus de précisions sur l’opération de démantèlement de la cellule terroriste d’Oujda. Pour lui, il ne fait l’ombre d’aucun doute que cette cellule terroriste, affiliée à Daech et composée de 4 personnes ayant prêté allégeance à l’État islamique, prévoyaient de mener des actions terroristes au Maroc.

Habboub Cherkaoui a indiqué que cette opération n’aurait pas été une réussite sans la coopération et la coordination entre la Direction générale de la surveillance du territoire du Maroc (DGST) et les services de renseignement américains. La part apportée par les États-Unis démontre qu’il existe « une coopération internationale efficace qui porte ses fruits » dans ce domaine de la lutte contre le terrorisme.

Il ressort des explications fournies par le directeur que les 4 accusés, âgées de 24 à 28 ans, ont été recrutés par l’un des dirigeants de l’EI qui « était en charge de leur encadrement et de la coordination des opérations avec eux ». Ils devraient rejoindre les camps armés dans la région du Sahel, mais selon Habboub Cherkaoui, « les dirigeants de l’État islamique ont changé d’avis et les ont chargés de mettre en œuvre l’agenda de Daech au Maroc ».

Selon le directeur, «  la zone du Sahel est devenue un endroit propice et privilégié de toutes les organisations terroristes, dont Al Qaida au Maghreb (AQMI) et l’État islamique dans le grand Sahara dirigé actuellement par Adnane Abou Al Walid Al Sahraoui, en plus du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans, Jama’at al-Tawhid wal-Jihad… » et bien d’autres. C’est pour cela que Haboub Cherkaoui appelle au renforcement de la coopération internationale et des partenariats dans le domaine de la lutte contre le terrorisme.

Les éléments du BCIJ ont effectué quatre opérations simultanées, supervisées par Habboub Cherkaoui, dans les quartiers de Sidi Lakhdar, Zitoune, Oued Nachef et Route de Jerada, et interpellé quatre personnes, dont deux frères.

Sujets associés : Nador - Terrorisme - Etat islamique - Daech - Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) - Habboub Cherkaoui

Aller plus loin

Saisie d’armes à Fnideq : Un homme interpellé pour terrorisme

Les éléments de la police judiciaire de Fnideq, ont procédé lundi, à l’arrestation d’un homme pour apologie du terrorisme et violences sur ascendants. Une enquête est ouverte.

Voici la vidéo de l’attaque terroriste à la prison de Tiflet

Un gardien de la prison de Tiflet, victime d’une attaque, a succombé mardi à ses blessures. Quelques heures, après ce meurtre odieux, une vidéo publiée sur les réseaux sociaux...

Lutte contre le terrorisme : la DGST remontée contre les services de renseignement français

La Direction générale de la surveillance du territoire (DGST) reprocherait aux services de renseignement français DGSE-DGSI d’avoir délibérément manqué de reconnaitre le rôle...

Les membres de la cellule démantelée à Oudja devant la justice

Les agents de la force spéciale du Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) ont déféré devant le parquet les quatre membres de la cellule terroriste liée à Daech...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, bon élève en matière de lutte antiterroriste

Le Maroc affiche l’un des niveaux de sécurité antiterroriste les plus élevés au monde. Avec un score de 0,757, le royaume est classé 83ᵉ dans la catégorie des pays les plus épargnés des actes terroristes, selon l’édition 2023 de l’Indice mondial du...

Une cellule préparant des attentats au Maroc démantelée

Le Bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), se basant sur des informations fournies par la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST), a annoncé le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’organisation Daech. Cette...

Projet d’attentat déjoué au Maroc : Treize individus arrêtés par le BCIJ

Treize personnes ont été arrêtées par le Bureau Central d’Investigations Judiciaires (BCIJ), jeudi dernier. Soupçonnés d’être partisans de l’organisation terroriste « État islamique », les individus ont été arrêtés lors d’opérations menées dans...

Décès d’Abdelhak Khiame, ancien patron du BCIJ

Triste nouvelle ce mardi 23 août 2022. L’ancien patron du Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ), Abdelhak Khiyame, est décédé aujourd’hui des suites d’une longue maladie.

Au Maroc, la lutte contre le blanchiment d’argent rapporte

Le Maroc mène efficacement la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. En tout, près de 11 milliards de dirhams ont été saisis en 2022.

Décès de Malika El Aroud, « La Veuve noire du Jihad »

Malika El Aroud, condamnée pour terrorisme en 2008, est décédée à l’âge de 64 ans. Cette femme, qui avait la double nationalité belge et marocaine, avait été déchue de sa nationalité belge en 2017 pour avoir « gravement manqué à ses devoirs de...

Latifa Ibn Ziaten : « J’ai réussi à sauver beaucoup de jeunes, de familles… »

11 ans après l’assassinat de son fils, le maréchal des logis-chef Imad, une des victimes du terroriste Mohammed Merah, la militante franco-marocaine Latifa Ibn Ziaten poursuit son combat pour la paix et la promotion du dialogue et du respect mutuel.

Le Maroc frappe un grand coup dans la lutte contre le terrorisme

Une cinquantaine d’individus ont été arrêtés mercredi au Maroc lors d’une importante opération visant des membres présumés de groupes djihadistes.

Le séisme au Maroc est une « punition divine »

Des partisans d’Al-Qaïda et de l’État islamique (EI) estiment que le tremblement de terre du 8 septembre au Maroc est une « punition divine ». Sans manquer de critiquer l’aide internationale dont bénéficient les victimes.

Le Maroc renforce le contrôle dans les aéroports

Le Maroc a décidé de renforcer son système de contrôle des passagers dans les aéroports. Cette procédure sera désormais complétée par l’analyse de données électroniques envoyées avant l’arrivée à destination des passagers.