Le Maroc lance un programme pour la création de 250 000 emplois

13 janvier 2022 - 05h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Le programme national d’emploi « Awrach » a été officiellement lancé, ce mercredi 12 janvier à Rabat, par le Chef de gouvernement Aziz Akhannouch. Il vise la création de 250 000 emplois directs en 2022 et 2023.

D’un coût global de 2,5 milliards de DH, ce programme se compose de deux volets. Le premier portant sur des emplois publics temporaires d’une durée moyenne d’environ 6 mois, tandis que le second volet porte sur des ateliers d’accompagnement à l’insertion durable.

Pour garantir sa réussite, il a été prévu un mécanisme de pilotage sur le plan central et régional avec un comité stratégique présidé par le Chef de gouvernement.

Prenant en considération la situation précaire d’une majorité des femmes non diplômées, le programme « Awrach » se base sur l’approche genre pour intégrer cette partie importante de la société sur le marché de l’emploi.

A lire : Maroc : le gouvernement met le paquet sur l’emploi et les entreprises

Par ailleurs, « Awrach » n’est pas le seul programme consacré à la promotion de l’emploi. D’autres seront lancés par le gouvernement, notamment le programme « Forsa ». Ce programme en particulier mobilisera 1,25 milliard de DH et sera destiné au soutien à l’entrepreneuriat.

Ces programmes mettent en lumière la place névralgique qu’accorde le gouvernement à la question de l’emploi. Le programme gouvernemental prévoit, pour les cinq prochaines années, une croissance économique de l’ordre de 4 % et une création d’un million d’emplois nets.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Investissement - Emploi - Aziz Akhannouch

Aller plus loin

Maroc : 7 projets d’investissements approuvés, 4500 emplois

Réunie en présence du chef du gouvernement Aziz Akhannouch à Rabat, la commission des investissements a validé 7 projets supplémentaires pour un montant de 7,19 milliards de...

Entrepreneuriat : le gouvernement prévoit 3milliards DH pour soutenir les jeunes

Le gouvernement marocain a annoncé qu’un budget de 3 milliards DH sera alloué aux initiatives d’emploi et d’entreprenariat au titre de l’année 2022.

L’industrie marocaine récupère près de 100% des emplois

Le ministre de l’Industrie, du commerce et de l’économie verte et numérique, Moulay Hafid Elalamy affirme que de nombreux emplois ont été récupérés durant le mois de juillet...

Maroc : 58 000 postes d’emploi perdus au premier trimestre

Entre le premier trimestre 2021 et celui de 2022, l’économie marocaine a perdu 58 000 postes d’emploi, malgré la reprise des activités, fortement touchées par la crise du Covid-19.

Ces articles devraient vous intéresser :

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

Où va l’argent des Marocains du monde ?

Les transferts des MRE ont atteint des niveaux record ces dernières années, malgré la crise sanitaire du Covid-19 et la conjoncture économique. À fin 2022, ces envois pourraient s’élever à 100 milliards de dirhams, soit une hausse de 13% par rapport à...

Maroc : investissements publics records en 2024

L’investissement public au Maroc devrait s’élever à 335 milliards de dirhams (MMDH) l’année prochaine, d’après la note de présentation du Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un effort qui contribuera à améliorer les conditions de vie des populations.

Combien de Marocains ont émigré à l’étranger cette année ?

À fin septembre dernier, plus de 26 000 Marocains ont émigré à l’étranger pour s’y installer et travailler, d’après le ministère chargé de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, de l’Emploi et des Compétences.

Appel à l’intervention du roi Mohammed VI pour remanier le gouvernement

Sur la toile, les internautes marocains sollicitent l’intervention du roi Mohammed VI pour un remaniement urgent du gouvernement d’Aziz Akhannouch.

Maroc : Trop de centres commerciaux ?

Au Maroc, la multiplication des malls soulève des inquiétudes. Les fermetures de plusieurs franchises enregistrées ces derniers temps amènent à s’interroger sur la viabilité de ce modèle commercial.

Blachiment d’argent : le Maroc sort de la liste grise (GAFI)

Après évaluation des dispositifs mis en place par le Maroc pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, le groupe d’action financière (GAFI) a décidé de sortir le royaume de la liste grise.

Le groupe marocain OCP vise haut les quatre prochaines années

Après le succès de son premier programme d’investissement – la capacité de production d’engrais a triplé en 10 ans-, le groupe marocain OCP a préparé un nouveau programme d’investissement vert dont la mise en œuvre permettra d’atteindre la neutralité...

Jamaa Mouatassim démissionne du PJD, crise au sein de la formation islamiste

Le secrétaire général du Parti de la Justice et du développement (PJD), Jamaa Mouatassim, a démissionné vendredi du bureau du parti, après les rumeurs affirmant qu’il serait le conseiller politique d’Aziz Akhannouch, le chef du gouvernement.

Cafés et restaurants au Maroc : un secteur en danger de mort ?

Face à la fermeture de nombreux cafés et restaurants, les professionnels du secteur tirent la sonnette d’alarme. Ils ont saisi Younes Sekkouri, Ministre de l’Inclusion économique, de la Petite Entreprise, de l’Emploi et des Compétences, et exigent une...