Maroc : la douane a saisi 8 tonnes de drogue en une semaine

20 octobre 2019 - 19h40 - Maroc - Ecrit par : G.A

La moisson en ce début de mois d’octobre a été fructueuse en ce qui concerne la lutte contre le trafic de drogue. Aux ports de Casablanca et de Tanger-Med, ainsi qu’au poste frontalier terrestre de Guerguarate, depuis le 11 octobre, 8,3 tonnes de chira ont été saisies par les services douaniers sur des renseignements fournis par la Sûreté nationale.

Les trafiquants débordent d’imagination en vue de tromper la vigilance des forces de sécurité.

Mais, l’Administration des Douanes et impôts indirects (ADII) a indiqué, dans un communiqué, que les services douaniers chargés du contrôle des exportations au Port de Casablanca, en collaboration avec la Brigade de lutte contre les stupéfiants et avec les services spécialisés de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) arrivent à contourner les modes opératoires.

C’est ainsi qu’ils ont découvert, vendredi dernier, 142 kg de chira sous forme de plaquettes. Elles étaient soigneusement dissimulées dans des cachettes aménagées en double paroi sous le plancher d’un container présenté vide à l’exportation et qui était destiné pour l’Espagne.

Quant aux services douaniers exerçant au poste-frontière terrestre de Guerguarate, dans le sud du pays, ils ont réussi à mettre en échec, lundi dernier, une deuxième tentative d’exportation de 6 tonnes de chira sous forme de tablettes cachées dans des ballots, après avoir passé au contrôle, par scanner, un routier.

Une autre saisie a été réalisée le même jour, cette fois-ci, au Port de Tanger-Med par les services douaniers chargés du contrôle des exportations, en collaboration avec la Brigade de Lutte contre les stupéfiants et les services de la DGSN : 2.200 kg de chira ont pu être saisis.

Suite à un contrôle par scanner et à une vérification physique très poussée, la drogue a été retrouvée dans les pneus de secours, le réservoir et le plancher d’une remorque à destination, encore une fois, de l’Espagne.

Le Parquet a ordonné des compléments d’enquête qui ont été confiés à la Police judiciaire en vue de déterminer toutes les ramifications de ces réseaux de trafic de drogue, précise un communiqué de l’ADII.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Casablanca - Drogues - Tanger - Direction Générale de la Sûreté Nationale (DGSN) - Douane marocaine - Chira

Aller plus loin

Une enquête aux Îles Canaries révèle la corruption de douaniers marocains

La police espagnole a démantelé un réseau marocain de trafic de drogue et de migrants mineurs à Crevillent, Callosa et Lorca (îles Canaries). L’interrogatoire subi par les...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : la DGSN fait un cadeau à des policiers

Fidèle à sa tradition, Abdellatif Hammouchi, directeur général du pôle DGSN-DGST, octroie un soutien financier d’exception aux policiers et employés confrontés à des traitements médicaux coûteux pour des affections graves.

Appareils électroménagers au Maroc : une flambée des prix à prévoir

Une augmentation significative des droits d’importation sur certains petits appareils électriques vient d’être votée par la Chambre des représentants. Ce vote va entraîner une forte augmentation des prix.

Cinq nouvelles nominations à la DGSN

Le directeur général de la Sûreté territoriale (DGST), Abdellatif Hammouchi, a procédé à une nouvelle série de nominations, notamment au sein des services centraux de la Direction des Ressources humaines.

Contrôle douanier : Fouzi Lekjaâ rassure les MRE

Suite aux rumeurs sur un supposé renforcement du contrôle douanier des Marocains résidant à l’étranger (MRE), le ministre délégué chargé du budget, Faouzi Lekjaâ a apporté un démenti formel. Ce contrôle n’intervient que dans les transactions...

La police marocaine recrute

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) annonce avoir programmé pour le mois de septembre, plusieurs concours en vue de recruter 6 000 agents de différents grades.

AliExpress et Shein : la douane marocaine mène la vie dure aux acheteurs

Malgré la suppression de l’exonération des frais de douane sur les transactions d’une valeur inférieure à 1 250 DH, les Marocains n’ont pas arrêté de faire des achats en ligne à l’international, notamment sur les sites chinois (AliExpress et Shein)....

Maroc : des sanctions disciplinaires à l’Institut royal de police

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé samedi une série de sanctions disciplinaires et de mesures d’évaluation des performances contre certains policiers de l’Institut royal de police (IRP). Cette annonce fait suite à une enquête...

Maroc : les duty free font leur révolution

Du changement en vue pour les magasins de vente sous douane, communément appelés « Duty free shops ». L’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) et l’Office des changes ont fixé de nouvelles règles relatives à leur gestion et fonctionnement.

Maroc : hausse de 21% des recettes douanières à fin novembre

À fin novembre dernier, la douane marocaine a recouvré plus de 76,81 milliards de dirhams, en hausse de 21,4% par rapport à la même période un an auparavant.

Le MRE a-t-il le droit de vendre sa voiture au Maroc ?

Le Marocain résidant à l’étranger (MRE) a tout à fait le droit de vendre son véhicule lors de ses vacances au Maroc. Nous parlons, ici, de la période de l’admission temporaire de 6 mois, autorisée par les services de la Douane. Deux situations se...