Maroc : les enseignants contractuels redescendent dans la rue

26 janvier 2020 - 18h20 - Ecrit par : A.S

Les enseignants contractuels observent, du 28 au 31 janvier, une grève pour exiger un dialogue sérieux avec l’autorité de tutelle. La grève sera assortie d’une marche nationale, prévue pour le 29 janvier à Casablanca.

Dans un communiqué, la Coordination nationale des enseignants contractuels, annonce ce mouvement d’humeur de 72 heures, pour protester contre la politique de la sourde oreille, menée par le ministère de l’Éducation nationale. L’autorité de tutelle ne semble pas pressée de trouver une issue favorable à la principale revendication relative à l’annulation du système de recrutement par contrat et l’intégration des contractuels dans la fonction publique, rapporte.

Il est reproché aussi au ministère de tutelle d’avoir "manqué à l’ensemble des promesses faites pour débloquer ce dossier". Les enseignants contractuels dénoncent également l’absence d’indemnités familiales et d’indemnités pour le travail dans les régions enclavées.

Ils appellent ainsi le département de tutelle à engager un dialogue sérieux en vue d’examiner les moyens de mettre en œuvre les engagements de l’accord du 13 avril et d’annuler le système de contractualisation, indique la même source.

Tags : Casablanca - Manifestation - Grève - Education

Aller plus loin

Maroc : des enseignants condamnés pour avoir manifesté

Les 45 enseignants contractuels qui ont été arrêtés l’année dernière, lors des manifestations qui ont eu lieu à Rabat, ont été fixés sur leur sort. Ils ont été condamnés à diverses...

Manifestation des enseignants violemment dispersée à Rabat (vidéo)

Plusieurs milliers d’enseignants contractuels ont manifesté, mercredi, au centre de Rabat pour exiger leur intégration dans la fonction publique. Interdite, la manifestation a...

Nous vous recommandons

Les entreprises de vêtements délaissent la Chine pour le Maroc

Avec la recrudescence des cas de variant Delta en Chine et au Vietnam, plusieurs grandes entreprises de vêtements et de chaussures quittent ces pays pour s’installer dans des pays plus proches de leurs magasins aux États-Unis, en Europe ou au...

Les policiers espagnols critiquent l’aide au Maroc

Les policiers espagnols n’approuvent pas le fait que le gouvernement investisse plus d’argent pour renforcer la police marocaine en matériels alors que dans le même temps, ils ont aussi besoin davantage de moyens pour faire face aux assauts massifs et...

Le Maroc pas concerné par la fermeture de l’espace aérien russe

En réponse aux sanctions européennes, la Russie a décidé de fermer son espace aérien à 36 pays, dont les 27 membres de l’Union européenne. Le Maroc n’est pas concerné par cette mesure.

Les célébrités pleurent la mort de Rayan

Rayan, un garçonnet de 5 ans, resté coincé dans un puits de 45 cm de diamètre pendant 5 jours, après une chute accidentelle, est décédé samedi 5 février. Cette triste nouvelle a ému bon nombre de célébrités.

Gazoduc : le Maroc entretient toujours les installations sur son territoire

Malgré la rupture du contrat Gazoduc, le Maroc assure toujours la maintenance des installations du pipeline sur son territoire, tout comme l’Algérie et l’Espagne.

Un pas de plus est franchi dans la réalisation Gazoduc Nigeria-Maroc

Le Maroc et le Nigeria s’activent pour la réalisation du projet de gazoduc onshore et offshore. Les deux parties ont signé plusieurs conventions de financement pour la réalisation des études d’ingénierie et de conception...

Brahim Ghali : des révélations sur son départ d’Espagne

On en sait un peu plus sur les circonstances du départ d’Espagne du leader du Polisario. Brahim Ghali avait été admis à l’hôpital San Pedro de Logroño, sous fausse identité en avril dernier après avoir contracté le Covid-19 et était retourné en Algérie dans...

Ramtane Lamamra accuse le Maroc de « terrorisme d’Etat »

Le ministre algérien des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, réitère les accusations contre le Maroc au sujet de la présumée attaque qui aurait causé la mort de trois routiers algériens.

Royal Air Maroc va-t-elle augmenter les prix de ses billets ?

À l’instar de la compagnie Air France, Royal Air Maroc (RAM) pourrait augmenter les prix de ses billets pour financer l’utilisation de carburant d’aviation durable, qui permet de réduire les émissions de...

Un Français retrouvé mort à Tanger

Les services de sécurité et les autorités locales de Tanger ont découvert lundi 6 décembre le corps sans vie d’un homme d’affaires français pendu à l’intérieur de son appartement.