Le Maroc et les Etats-Unis parlent criminalité

8 janvier 2020 - 21h10 - Maroc - Ecrit par : S.A

Mohamed Abdennabaoui, procureur général du roi près la Cour de cassation, également président du ministère public, et une délégation de procureurs généraux de l’ouest des États-Unis en visite au Maroc, ont débattu, lundi 6 janvier à Rabat, des " meilleures pratiques " en matière de lutte contre la criminalité.

Et de deux pour le Maroc et les Etats-Unis. La visite de la délégation de procureurs généraux de l’ouest des États-Unis au Maroc, intervient suite à celle tenue en 2019 aux États-Unis. Elle vise à échanger sur les expertises et expériences réussies ainsi qu’à prendre connaissance des systèmes juridiques respectifs, a fait savoir Mohamed Abdennabaoui, procureur général du roi près la Cour de cassation.

A cette occasion, la délégation américaine a eu droit à une présentation de l’expérience marocaine en matière d’indépendance du parquet général. Mohamed Abdennabaoui s’est réjoui du caractère positif de cette réunion, en ce sens qu’elle a permis aux deux parties d’échanger et de bénéficier des expériences réussies dans chaque pays.

Pour sa part, Lawrence G. Wasden, procureur général de l’Etat d’Idaho, a indiqué que cette visite dans le Royaume, la deuxième du genre, constitue aussi un moyen de formaliser les échanges entre les deux pays, permettant ainsi d’organiser des formations et de renforcer la communication.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : États-Unis - Rabat - Criminalité - Mohamed Abdennabaoui

Aller plus loin

Le Sénat espagnol dit oui à la convention avec le Maroc sur la lutte contre la criminalité

La coopération entre le Maroc et l’Espagne dans le domaine de la lutte contre la criminalité reçoit l’aval du sénat espagnol. Les deux pays ont maintenant la latitude de trouver...

L’Observatoire national de la criminalité attend le décret pour être opérationnel

Le Maroc dispose déjà d’un organisme à même de combattre le crime sous toutes ses formes. Il s’agit de l’observatoire national de la criminalité, qui, selon le ministre de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.