Maroc : 6 femmes écrouées pour proxénétisme aggravé et traite d’êtres humains

12 septembre 2019 - 14h20 - Maroc - Ecrit par : K.B

La Brigade de la Police judiciaire de la province de Khemisset a procédé à l’arrestation de 8 personnes dont 6 femmes pour constitution d’un réseau criminel de proxénétisme et de trafic d’êtres humains. Elles ont été déférées devant la Cour d’appel de la ville, le lundi 9 septembre.

L’affaire a éclaté quand la proxénète du réseau a déposé une plainte contre un client pour escroquerie. Le quotidien Assabah précise que les investigations de la Police judiciaire ont révélé la présence d’une bande criminelle organisée, spécialisée dans la prostitution et la traite d’êtres humains.

Pendant la plaidoirie, la proxénète a confié au juge que ses conditions difficiles l’avaient contrainte à exercer ce métier et que sa fille subvenait à ses besoins, en payant le loyer mensuel, grâce à la prostitution.

Les prévenues ont été placées en garde à vue en fin de semaine dernière, à la disposition de l’enquête, tandis que leurs domiciles ont été perquisitionnés par la Brigade de la Police judiciaire en charge du dossier.

En vertu de la nouvelle loi sur la protection des êtres humains, qui associe le crime de proxénétisme à celui de la traite d’êtres humains, les mises en cause risquent jusqu’à 20 ans de prison.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prostitution Maroc - Khemisset - Criminalité - Trafic - Arrestation

Aller plus loin

Deux Marocaines condamnées pour proxénétisme

Deux Marocaines ont écopé de cinq ans de prison chacune pour leur implication dans un réseau spécialisé dans l’immigration et l’exploitation sexuelle de jeunes filles au Burkina...

Marrakech : 4 étudiantes arrêtées lors d’une orgie avec des étrangers

Les éléments de la Gendarmerie royale ont effectué, le dimanche 1er septembre, une descente dans une maison d’hôtes, propriété d’un ressortissant français. Quatre étudiantes...

Marrakech : des Britanniques arrêtés pour proxénétisme et trafic de faux billets

Les services de la Gendarmerie royale, aidés par le Service préfectoral de la police judiciaire, ont interpellé vendredi cinq ressortissants britanniques à Marrakech. Les faits...

L’exploitation sexuelle, forme la plus courante de la traite des êtres humains au Maroc

La Commission nationale de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains a présenté mardi à Rabat, son premier rapport lors d’une réunion marquée par la...

Ces articles devraient vous intéresser :

La criminalité au Maroc est sous contrôle selon le ministre de l’Intérieur

Pas d’inquiétude à avoir en ce qui concerne la criminalité au Maroc. La situation sécuritaire dans le pays est « normale et sous contrôle », grâce aux efforts déployés par les autorités, affirme le ministre de l’Intérieur.

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Maroc : appel à l’arrêt immédiat des opérations d’abattage de chiens

Un collectif des associations marocaines de protection animale dénonce « des opérations brutales et inhumaines, de capture et d’abattage des animaux à travers tout le pays, incluant ceux déjà stérilisés, vaccinés et identifiés ».

Criminalité au Maroc : les chiffres

Les chiffres officiels de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) montrent les baisses importantes dans toutes les catégories de crimes en 2023.

"L’boufa", la nouvelle menace pour la société marocaine

Le Maroc pourrait faire face à une grave crise sanitaire et à une augmentation des incidents de violence et de criminalité, en raison de la propagation rapide de la drogue «  l’boufa  » qui détruit les jeunes marocains en silence.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Maroc : les tribunaux submergés après la levée des mesures restrictives

Depuis que l’amélioration de la situation épidémiologique au Maroc a entraîné l’assouplissement des mesures restrictives, la vie a repris dans les tribunaux avec une hausse considérable du nombre de plaintes, procès et affaires pénales.

Qui est Golan Avitan, l’Israélien extradé par le Maroc ?

Le Maroc a extradé Golan Avitan, 54 ans, membre présumé de la célèbre famille criminelle Abergil qui a fui Israël il y a quatre ans. Il serait impliqué dans un attentat à la bombe de 2003 qui a fait trois morts.