Maroc : le FMI appelle à créer de nouvelles taxes

10 novembre 2020 - 19h00 - Economie - Ecrit par : K.B

Un rapport du Fonds monétaire international, adressé au chef du gouvernement Saâdeddine El Othmani, appelle à élargir l’assiette fiscale et à ajouter de nouvelles taxes.

Selon la Situation des Charges Ressources du Trésor (SCRT), le déficit budgétaire au Maroc, à fin septembre 2020, s’est établi à 42,8 milliards, contre 28,5 milliards de dirhams à la même période de l’année dernière. Pour le Haut Commissariat au Plan, l’endettement global du Trésor devrait atteindre 74,4% du PIB en 2020.

La chute imputée en partie à la conjoncture pandémique et à la baisse des recettes fiscales, entraîne une incapacité à faire face à la facture extérieure. Avec le gel des réserves en devises, en raison de la baisse des transferts des MRE, des IDE et du secteur touristique, le gouvernement a fait le choix de recourir à un endettement massif.

Cette situation a poussé l’un des principaux bailleurs de fonds partenaires, le FMI, à recommander l’élargissement de l’assiette fiscale, voire la mise en place de nouvelles taxes pour faire face au déficit. Seulement, souligne le journal El Ousboue, la conjoncture socio-économique ne serait pas favorable à une telle mesure, et risquerait d’avoir un effet boomerang, en menaçant la stabilité sociale.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Transferts des MRE - FMI - Haut Commissariat au Plan (HCP) - Impôts - Déficit

Aller plus loin

Le FMI encourage les efforts du Maroc pour une reprise économique

Le chef de mission du Fonds monétaire international en charge du Maroc, Roberto Cardarelli, a participé récemment à un webinaire du PCNS. Entre autres sujets abordés au cours de...

Les recommandations du FMI pour le Maroc

La situation incertaine que traverse l’économie marocaine à pousser le Fonds monétaire international (FMI) à conseiller la réduction du ratio dette publique/Produit intérieur...

Le FMI s’inquiète des tensions dans la région Mena

Le Fonds monétaire inernational, dans son Rapport sur les Perspectives économiques régionales, révèle qu’en dehors des tensions commerciales mondiales, la volatilité du prix du...

Maroc : un rapport du FMI prévient sur de possibles grognes sociales

En plus de combattre un virus redoutable, les États doivent s’attendre à affronter une grogne sociale, conséquence directe qui pourrait résulter des mesures engagées pour faire...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : statut auto-entrepreneur ou fraude fiscale ?

Les auto-entrepreneurs, statut lancé en 2015, sont peu nombreux à déclarer leurs chiffres d’affaires à la Direction des impôts. Une situation qui préoccupe les patrons marocains et à laquelle pourrait remédier le Projet de loi de finance (PLF) 2023.

Marocains, n’oubliez pas de payer vos impôts

Au Maroc, les entreprises et les contribuables doivent s’acquitter de l’impôt sur le revenu (IR), de l’impôt sur les sociétés (IS), de la TVA et autres avant le 31 mars. Passé ce délai, ils s’exposent aux pénalités et sanctions prévues par la direction...

Les MRE et la détaxe, ce qu’en dit la Douane

De très nombreux Marocains résidant à l’Etranger effectuent des achats quand ils sont en vacances au Maroc. Ces achats peuvent-ils faire l’objet d’une détaxe, c’est-à-dire donner lieu au remboursement, à ces acheteurs, de la Taxe sur la Valeur ajoutée...

Promoteurs immobiliers au Maroc : le fisc lance une opération coup de poing

La Direction générale des impôts (DGI) va lancer prochainement une vaste opération de contrôle et d’inspection visant les grandes entreprises et notamment les promoteurs immobiliers ayant eu recours à des pratiques frauduleuses pour bénéficier...

Maroc : vers la fin du plafonnement de l’impôt sur le revenu à 20%

Conformément à l’article 3 de la loi n°69-19 portant réforme fiscale, le plafonnement de l’impôt sur le revenu (IR) à 20 % pour certaines entreprises se terminera dans deux ans.

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu

Au Maroc, des ajustements ont été apportés à l’Impôt sur les sociétés (IS) et l’Impôt sur le revenu (IR) dans le cadre de la Loi de finances 2024.

Netflix, Spotify... Le Maroc serre la vis

Selon la loi de finances 2024, les fournisseurs de services non-résidents au Maroc ont désormais l’obligation de s’enregistrer sur la plateforme dédiée et d’obtenir un identifiant fiscal.

Maroc : des sociétés écrans créées pour échapper au fisc

La Direction générale des impôts a découvert que plusieurs sociétés installées dans les provinces du sud, créent des « sociétés écran » pour exercer leurs activités commerciales en dehors de cette région. Une évasion fiscale qui ne dit pas son nom.

Maroc : Le secteur de la franchise en danger de mort

La fermeture en série des franchises dans les grandes villes du Maroc inquiète Mohamed el Fane, le président de la Fédération marocaine de la franchise (FMF). Il appelle l’État à soutenir ce secteur qui se meurt.

Appel à mettre fin à l’échange d’informations fiscales des MRE

L’Organisation démocratique du travail (OMT) a vivement critiqué la politique gouvernementale à l’égard des Marocains résidant à l’étranger, pointant du doigt une approche jugée superficielle et occasionnelle, particulièrement lors de l’accueil des MRE...