Le Maroc veut former les cultivateurs de cannabis

19 mars 2022 - 14h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, des sessions de formations seront organisées au profit des cultivateurs de cannabis pour le développement de cette filière. Une avancée après l’adoption de la loi n° 13.21 relative à l’usage légal du cannabis à des fins médicales et industrielles.

Il n’y aura plus de cultivateurs de cannabis formés sur le tas. Ceux-ci seront formés sur les techniques de culture de la plante, de son traitement et conditionnement, mais aussi sur la constitution et la gestion des coopératives, fait savoir Assabah. La finalité, c’est d’avoir une main d’œuvre qualifiée capable d’obtenir une bonne qualité de produit et un meilleur rendement. Il est également question de créer des coopératives avec un minimum de 15 agriculteurs.

À lire : Maroc : d’autres régions pourront cultiver légalement le cannabis

Ces coopératives pourront réaliser des transactions commerciales avec les laboratoires pharmaceutiques et l’Agence nationale dédiée. Elles constitueront donc l’interlocutrice unique des entreprises et de l’Agence. Les agriculteurs auront également la possibilité d’ouvrir des comptes en banque et d’obtenir des crédits pour la modernisation de leurs outils de production. D’ores et déjà, plusieurs centaines de personnes se sont inscrites sur le registre ouvert pour suivre ces sessions de formations qui seront lancées dans les mois à venir.

Sujets associés : Agriculture - Cannabis

Aller plus loin

Maroc : comment obtenir une licence pour planter du cannabis ?

Plus d’un après la légalisation du cannabis thérapeutique au Maroc, six nouveaux décrets d’application ont été récemment publiés, touchant entre autres les démarches à suivre...

Maroc : les cultivateurs du cannabis font un pas en avant vers la légalité

Les cultivateurs du cannabis d’Al Hoceima, de Chefchaouen viennent de faire un pas en avant vers la légalité. Ils ont créé une association et élaboré une plateforme...

Maroc : d’autres régions pourront cultiver légalement le cannabis

Le gouvernement vient d’adopter le projet de décret n° 2.22.159 portant application de certaines dispositions de la loi n° 13.21 relative à l’usage légal du cannabis à des fins...

Maroc : un grand pas après la légalisation de la culture du cannabis à usage médical

Le décret portant application de certaines mesures relatives à l’usage licite du cannabis au Maroc, notamment les régions autorisées pour sa culture et sa production est...

Ces articles devraient vous intéresser :

Tomate : le Maroc dépasse l’Espagne en Europe

Pour la première fois, le Maroc se hisse au rang de premier fournisseur de tomates sur le marché européen, devançant ainsi l’Espagne. Un pur hasard ? non, le Maroc prend peu à peu la place de premier fournisseur pour l’Europe.

Interdiction d’abattage des vaches laitières : le gouvernement s’explique

Face à une polémique qui enfle, le gouvernement a apporté des clarifications concernant la décision d’interdiction d’abattre les vaches laitières.

Le Maroc va importer 2,5 millions de tonnes de blé

Le Maroc veut importer 2,5 millions de tonnes de blé entre le 1ᵉʳ juillet et le 30 septembre 2023, a annoncé l’Office national interprofessionnel des céréales et des légumineuses (ONICL).

Agriculture : appel au renforcement de la coopération entre le Maroc et Israël

Le ministre israélien de l’Agriculture appelle le Maroc et l’État hébreu à s’investir davantage dans le développement du secteur agricole à travers la signature d’accords de partenariat.

Le Maroc capable d’établir un record en matière d’exportations d’avocats

Le Maroc a enregistré une hausse record de ses exportations d’avocats en volume au cours de la saison et pourrait rééditer l’exploit au cours de la saison 2022/23 (juillet-juin).

Sécheresse : plus de 5% des Marocains menacés d’exode rural d’ici 2025

Plus de 5% de la population marocaine sont menacés par l’exode rural à l’horizon 2025 en raison la sécheresse sévère que traverse le pays, selon la Banque mondiale.

Pénurie de lait : les éleveurs marocains lancent un cri de détresse

Touchés de plein fouet par la sécheresse->95421 et surtout l’augmentation du coût de l’élevage, les éleveurs réclament une aide urgente à l’État, en vue de faire face à la pénurie de lait que connait le royaume.

Les Marocains vont-ils manquer de dattes pour le Ramadan ?

À quelques semaines du mois sacré de Ramadan, des doutes subsistent quant à la disponibilité des dattes en quantité suffisante et à des prix abordables.

Le Maroc pourrait importer 5 millions de tonnes de céréales cette année

Le Maroc pourrait importer jusqu’à 5 millions de tonnes de céréales cette saison 2022-2023. Le royaume poursuit sa stratégie de diversification des sources d’approvisionnement dans un contexte climatique tendu.

Maroc : record d’exportations d’avocat, mais à quel prix ?

Les agriculteurs marocains continuent de produire de l’avocat destiné à l’exportation, malgré le stress hydrique que connaît le royaume. Le volume des exportations de ce produit a déjà atteint 30 000 tonnes.