Maroc- France : Brigitte Macron joue la médiatrice

8 septembre 2023 - 20h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

La France cherche à se réconcilier avec le Maroc avec qui les relations se sont refroidies depuis plusieurs mois en raison notamment de la réticence de Paris à reconnaître la marocanité du Sahara, une reconnaissance chère à Rabat. Le royaume serait dans la même dynamique.

Récemment, le roi Mohammed VI et le président français Emmanuel Macron ont échangé par téléphone. Ils s’écrivent aussi. De leur côté, les officiels marocains commencent à recevoir Christophe Lecourtier, ambassadeur de la France à Rabat, qui a pris son poste en septembre 2022 dans la perspective d’un dégel de la crise entre le Maroc et la France. « Brigitte Macron joue aussi sa partition pour encourager le dégel, assure à L’Opinion.fr une source marocaine. Elle ne manque pas de souhaiter toutes les fêtes de la famille royale. » « La relation franco-marocaine est une pépite qu’il faut préserver, confie Hubert Védrine, l’ancien ministre des Affaires étrangères. Il faut tout faire pour la remettre au-delà de l’état de marche ».

À lire : Le roi Mohammed VI en visite en France

De plus, le président français a, lors de la Conférence des Ambassadrices et des Ambassadeurs, estimé qu’il était temps de « repenser très profondément » le partenariat de la France avec le Maroc et le reste du Maghreb et de la Méditerranée. « Soyons lucides les relations bilatérales ne sont pas au niveau où elles devraient être, je ne vais pas ici en (re)convoquer chacune, mais avec le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye et l’Égypte, mais aussi les pays du Proche-Orient », a déclaré Emmanuel Macron, soulignant qu’il ne s’agit pas toutefois d’un « manque d’engagement avec beaucoup d’entre eux ».

À lire :Emmanuel Macron veut « repenser » le partenariat de la France avec le Maroc

Le dégel de la crise passera indubitablement par une réponse politique. Le Maroc n’a cessé de faire pression sur la France pour qu’elle reconnaisse sa souveraineté sur le Sahara comme l’ont déjà fait des pays comme l’Espagne et Israël. Malgré les nombreux appels des hommes politiques français, comme l’ancien président Nicolas Sarkozy et Eric Ciotti, le président du parti LR, Emmanuel Macron est resté indécis. Mais selon certaines indiscrétions, Paris tente d’avancer sur le sujet. « Cela pourrait se traduire par une déclaration du chef de l’État français qui reconnaîtrait le plan d’autonomie marocain comme la solution crédible [au lieu d’une solution, NDLR] et sérieuse pour régler le différend du Sahara Occidental. »

À lire :Emmanuel Macron écrit au roi Mohammed VI

En réchauffant ses relations avec Rabat, Paris pourrait renouveler plusieurs contrats arrivés à terme, notamment ceux de la distribution d’eau, autrefois gagnés par Veolia et Suez, décroché des grands projets comme la construction d’usines de dessalement, l’extension de la Ligne à grande vitesse (TGV marocain), le prolongement des tramways de Rabat et Casablanca, et le renouvellement de la flotte d’avions de Royal Air Maroc (RAM).

Sujets associés : France - Mohammed VI - Diplomatie - Sahara Marocain - Emmanuel Macron

Aller plus loin

L’ambassadeur de France ignoré par le roi Mohammed VI ?

Plusieurs ambassadeurs étrangers excepté celui de France au Maroc ont été reçus au palais royal de Rabat par le roi Mohammed VI. Preuve du refroidissement des relations les deux...

Le Maroc exige une prise de position de la France sur le Sahara

Des voix s’élèvent depuis la reconnaissance par Israël de la marocanité du Sahara pour appeler la France à prendre la même décision. Un acte fort qui devrait contribuer à...

Emmanuel Macron sous le feu des critiques après son message aux Marocains

De nombreux internautes marocains ont réagi énergétiquement au message de soutien adressé par le président de la République française, Emmanuel Macron aux Marocains suite au...

Emmanuel Macron veut « repenser » le partenariat de la France avec le Maroc

Le président français Emmanuel Macron estime qu’il est temps de « repenser très profondément » le partenariat de la France avec le Maroc et le reste du Maghreb et de la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Sahara : l’ONU dément la démission de Staffan de Mistura

Les Nations unies ont apporté un démenti formel au sujet d’une éventuelle démission de Staffan de Mistura, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara.

Coupe arabe de futsal : le roi félicite les joueurs

Le roi Mohammed VI a adressé un message de félicitations aux membres de l’équipe nationale de futsal qui a remporté, vendredi à Djeddah, la septième édition de la Coupe arabe de futsal.

Maroc : 40 milliards de dollars pour changer le visage du transport

Le Maroc s’apprête à mettre en œuvre la vision stratégique lancée par le roi Mohammed VI, afin de « placer le pays sur la voie d’un développement économique et social durable et global ».

Des personnes condamnées pour terrorisme graciées par le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a gracié quelque 1518 personnes à l’occasion de l’Aïd al fitr fêté ce samedi 22 avril au Maroc, dont certaines ont été condamnées dans des affaires de terrorisme. Voici le détail de ces grâces :

Aïd al-Adha : 979 personnes bénéficient de la grâce du roi Mohammed VI

Près de 1000 personnes (979 exactement), dont certaines qui se trouvent en détention et, d’autres en liberté, condamnées par différents tribunaux du Royaume, ont été graciées par le roi Mohammed VI, à l’occasion de l’Aïd al-Adha. En voici le détail :

Le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères attendu au Maroc

Le sommet des pays signataire des Accords d’Abraham qui se tiendra au mois de mars pourrait connaître la participation d’Eli Cohen, le nouveau ministre israélien des Affaires étrangères.

Le Roi Mohammed VI rend hommage à Mohamed Moatassim

Le Roi Mohammed VI a adressé un message de condoléances et de compassion aux membres de la famille de feu Mohamed Moatassim, Conseiller du Souverain, décédé lundi à Rabat.

Le Polisario a-t-il détourné les fonds de l’Europe destinés aux Sahraouis ?

La Commission de l’Union européenne a répondu à une question écrite du député européen Brice Hortefeux portant sur les fonds qu’elle a envoyés aux Saharouis.

Sahara : l’Union européenne réitère sa position après les déclarations de Josep Borrell

L’Union européenne se désolidarise avec les déclarations faites par le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell sur le dossier du Sahara. L’institution a réaffirmé jeudi, n’avoir pas changé d’avis sur la nécessité de régler la question du Sahara,...

Le roi Mohammed VI félicite Walid Regragui et les joueurs marocains

Le roi Mohammed VI a eu un entretien téléphonique avec l’entraîneur de l’équipe nationale, Walid Regragui, suite à leur parcours en coupe du monde au Qatar.