Maroc-France : nouveaux outils financiers

23 février 2009 - 20h17 - Ecrit par : L.A

Une nouvelle impulsion est donnée à la coopération décentralisée maroco-française à l’issue des troisièmes assises tenues à Agadir les 19 et 20 février.

Pendant ces deux jours, les quelque 500 participants représentant des régions marocaines et françaises ont planché sur le partage de nouvelles orientations pour la coopération décentralisée alors que le Maroc connaît de grands changements en matière de développement économique, de consolidation de la démocratie locale et du rôle à donner aux autorités locales élues dans le développement de leur territoire.

Qualifiée de grand succès, celle-ci s’inscrit aussi dans le cadre de l’Union européenne et particulièrement à travers le rôle essentiel du Maroc et de la France pour faire vivre l’Union pour la Méditerranée.

En général, l’expérience maroco-française s’est félicitée des progrès enregistrés en matière de décentralisation et de gouvernance locale depuis les assises de Fès, en 2001. Parmi tous les outils de la coopération maroco-française, le PAD a permis d’expérimenter de nouveaux leviers.

Pour Jean-Paul Bachy, président de la région Champagne-Ardenne, si la France commence déjà à s’interroger sur l’avenir de la décentralisation, au Maroc on a un processus de transfert de compétences de plus en plus importantes dédié aux collectivités locales et plus précisément aux régions. « La France dispose depuis des années, d’une grande expérience dans le domaine de la décentralisation, et a œuvré, aux côtés du Maroc, pour la consolidation de ce partenariat, et ce, dans la logique d’intérêts réciproques », explique Bachy.

Dans les recommandations formulées à la fin des travaux, les participants ont proposé de nouveaux mécanismes institutionnels et financiers plus efficaces et d’améliorer le dispositif d’accompagnement, de coordination et d’évaluation. Il s’agit aussi de soutenir la mise en place d’une instance de concertation dédiée à la coopération décentralisée permettant la cohérence des actions et des financements pour la promotion des initiatives de coopération décentralisée. Au menu également, un fonds d’appui provenant des deux Etats et de tout autre source de financement. Enfin, il est question de définir et préciser le rôle des administrations déconcentrées en matière de coopération décentralisée et de soutenir les associations des collectivités locales pour la création d’un comité de promotion de la coopération décentralisée au niveau de chaque région.

Le rural aussi

Les représentants des régions marocaines et françaises ont demandé également de promouvoir la coopération décentralisée au niveau des communes rurales par la mise en place de programmes pilotes de coopération de territoire à territoire. Il s’agit d’instituer le principe de la coopération multipartite autour d’actions prioritaires inscrites dans la stratégie du plan national marocain de renforcement de la décentralisation horizon 2015.

Source : L’Economiste - Hanane Hassi

Tags : France - Coopération

Nous vous recommandons

Maroc : voici les principales mesures prises pour éviter les pénuries d’eau

Pour faire face à la pénurie d’eau, le gouvernement a demandé aux autorités locales et régionales de prendre des mesures urgentes pour réduire le gaspillage de l’eau, voire de rationner sa consommation.

Saïd Chengriha menace ses « ennemis » marocains

L’Algérie n’est pas près de renoncer à ses attaques verbales contre le Maroc. Le général de Corps d’armée, Saïd Chengriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) s’en est pris une fois de plus au royaume et l’accuse de vouloir saper le moral des...

Maroc-Espagne : les recherches de ferries ont triplé en seulement une semaine

Les recherches de ferries entre l’Espagne et le Maroc ont triplé une semaine seulement après la réouverture des frontières maritimes entre les deux pays.

Essaouira : une école française vivement critiquée

À Essaouira, les syndicats de l’enseignement ont, à travers un sit-in organisé vendredi 17 septembre, manifesté leur colère suite à la cession d’un institut public d’art à une école française.

L’Espagne menace une société marocaine

Le ministère espagnol des Affaires étrangères a adressé la semaine dernière une lettre à l’ambassade du Maroc en Espagne pour protester contre l’installation d’une ferme piscicole près des îles Zaffarines.

Maroc : vers la levée des restrictions sanitaires ?

Au moment où la situation épidémiologique semble s’améliorer au Maroc, des voix, même au sein du Comité scientifique, s’élèvent pour demander un assouplissement des restrictions.

Des agents marocains morts et grièvement blessés à la frontière avec Melilla

De nombreux agents marocains ont perdu la vie ou ont été grièvement blessés en tentant de repousser les assauts de migrants, a indiqué lundi le colonel de la Garde civile, Antonio Sierras.

Les frères Amrabat profitent de l’Opération Marhaba 2022

Les joueurs marocains Nordin et Sofyan Amrabat ont été aperçus tout sourire au port Tanger Med dans le cadre de l’opération Marhaba 2022, lancée le 5 juin dans plusieurs villes du Maroc.

Maroc : plus de 70 milliards DH d’exportations automobiles

À fin novembre dernier, les exportations marocaines dans l’industrie automobile ont généré un chiffre d’affaires de 75,08 milliards de dirhams, en augmentation de 12,8 % par rapport à la même période de...

Medhi Benatia s’exprime sur l’affaire Hakim Ziyech

L’ancien international marocain, Medhi Benatia s’est exprimé sur le refus de Hakim Ziyech de rejoindre la sélection pour participer aux barrages de la coupe du Monde, révélant qu’il a tenté de jouer les intermédiaires dans ce dossier, en...