Les régions de Tadla-Azilal et de l’Isère renforcent leur coopération

29 juillet 2008 - 09h05 - France - Ecrit par : L.A

Les participants à une rencontre organisée entre les conseils régionaux de Tadla-Azilal et de l’Isère ont convenu du renforcement de la coopération dans la cadre d’un programme d’appui à la décentralisation, financé par la France.

Cette coopération renforcera la coopération face à la lutte contre la pauvreté, la promotion et le développement local durable.

Les deux parties vont ainsi élaborer un plan régional de développement touristique et de valorisation du patrimoine culturel de la région. Un programme de formation des élus et techniciens du conseil régional sera également mis en place.

En 2004, une convention de partenariat avait été signée entre les deux Conseils pour la mise en œuvre de cette coopération. Le programme d’appui français est doté d’un budget de 11 millions d’euros et est dédié à l’amélioration des conditions d’exercice des collectivités locales marocaines.

Celui-ci a pour objectif de :

• Appuyer les initiatives locales portées par la société civile de la région
• Élaborer une stratégie régionale de développement touristique
• Appuyer les élus et techniciens du Conseil régional de Tadla-Azilal au développement local, à la planification et à la démarche participative
• Valoriser le patrimoine culturel régional

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : France - Coopération - Tourisme - Administration - Azilal - Kasbah Tadla - Artisanat marocain - Développement

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : le football comme vitrine touristique

La Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) et l’Office National Marocain du Tourisme (ONMT) ont annoncé mercredi un partenariat stratégique, dans l’objectif de mettre en avant le Maroc comme destination touristique à travers le football.

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Voici le nombre de fonctionnaires civils au Maroc

Les données inscrites dans le rapport sur les ressources humaines accompagnant le projet de loi de finances (PLF) de l’année 2023 indiquent que le Maroc compte 565 429 fonctionnaires civils cette année.

Taxis au Maroc : Fini les arnaques ?

Au Maroc, de nombreuses licences ont été retirées aux chauffeurs de taxi qui ne sont pas en règle. Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, assure que son département s’évertue à soutenir et à accompagner diverses initiatives visant à moderniser les...

Taxis contre Indrive : quand la rue marocaine devient un ring

La Coordination nationale et le Bureau régional de l’Organisation nationale pour les droits humains et la défense des libertés au Maroc appellent les autorités responsables du secteur des transports à trouver des solutions efficaces pour résoudre le...

Ôvoyages revoie ses ambitions à la hausse au Maroc

Le tour opérateur français Ôvoyages annonce l’ouverture de quatre nouveaux Ôclubs l’été prochain au Maroc, une destination qu’il entend développer dans sa globalité.

Maroc : mise en garde contre les constructions illégales

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté des clarifications au sujet des démolitions dans les zones côtières.

Maroc : les recettes touristiques se consolident au troisième trimestre de l’année

Les recettes touristiques se sont élevées à 52,2 milliards de dirhams à fin août dernier, selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), en forte augmentation de 155,9 % par rapport aux chiffres de l’année dernière.

Maroc : un semestre record pour le tourisme et les transferts des MRE

La trajectoire ascendante entamée par le tourisme marocain depuis janvier se poursuit à fin juin. En témoignent les recettes enregistrées. Il en est de même pour les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Du changement pour les voitures des MRE à leur arrivée à la douane

Les Marocains résidant à l’étranger devront se soumettre à un nouveau document émis par l’administration des douanes et qui concerne la circulation des véhicules immatriculés à l’étranger.