Recherche

Maroc : la généralisation de la protection sociale actée devant le roi Mohammed VI

© Copyright : DR

15 avril 2021 - 15h40 - Maroc - Par: J.D

Le Roi Mohammed VI a lancé mercredi, au Palais de Fès, le projet de généralisation de la protection sociale d’un montant annuel total de 51 milliards de dirhams. À l’occasion, le souverain a présidé la signature des premières conventions devant permettre la mise en œuvre effective de ce projet d’envergure qui cible à l’horizon 2025, tous les Marocains.

D’un montant annuel total de 51 milliards de dirhams, dont 23 milliards financés par le budget national, le vaste projet social initié par le souverain, va se déployer en deux grandes phases en prenant en compte les agriculteurs, artisans, commerçants, professionnels et prestataires indépendants soumis au régime de contribution professionnelle unique (CPU), au régime de l’auto-entrepreneur ou au régime de la comptabilité. Il devra ensuite s’étendre à d’autres catégories dont le secteur informel.

Selon le ministre de l’Economie, des Finances et de la Réforme de l’Administration, Mohamed Benchaaboun, une loi-cadre est signée à cet effet, et étend dès cette année, l’Assurance maladie obligatoire (AMO) de base à 22 millions de personnes supplémentaires parmi les catégories vulnérables pour 8,4 milliards de dirhams. À ces catégories, s’ajoutent les professionnels et travailleurs indépendants et personnes non-salariées qui exercent une activité libérale.

Il est prévu ensuite en 2023 et 2024, la généralisation des allocations familiales, de l’indemnité pour perte d’emploi en l’an 2025, a relevé Benchaaboun, assurant que trois conventions-cadres ont été signées mercredi, visant à rehausser le faible taux d’encadrement médical, l’important déficit en ressources humaines et leur répartition géographique inégale. En appui à la signature de ces conventions-cadre, les parties prenantes au projet ont procédé à la modification d’un ensemble de textes législatifs et réglementaires existants, à l’élaboration de nouveaux textes et au lancement d’un ensemble de réformes structurelles.

M. Benchaaboun a expliqué qu’environ 3 millions d’adhérents, commerçants, prestataires de services indépendants, artisans, professionnels d’artisanat et agriculteurs, en plus de leurs familles, bénéficieront de l’assurance de maladie obligatoire de base, soit près de 9 millions de citoyens, ce qui représente environ 83% des personnes ciblées.

«  Ainsi, 11 millions de citoyens indépendants et les familles bénéficieront de l’assurance maladie obligatoire de base en 2021  », a affirmé le ministre, notant que les conventions relatives aux catégories restantes, notamment les professionnels du transport et les professionnels indépendants (ingénieurs, médecins, avocats…) seront signées dans les prochaines semaines. La cérémonie de lancement officiel du projet placée sous l’égide du roi, a connu une forte participation des membres du gouvernement, des autorités politiques, administratives, économiques et des représentations des corps professionnels de différents secteurs d’activités ainsi que des représentants de centrales syndicales les plus représentatives.

Mots clés: Sécurité sociale , Parlement marocain , Mohammed VI , Fès

Bladi.net

Bladi.net - 2021 - Coronavirus Maroc - A Propos - Contact