Près de la moitié des femmes marocaines ne dispose pas de couverture médicale

15 mars 2021 - 13h20 - Ecrit par : A.S

Au Maroc, 44,6 % des femmes ne bénéficient d’aucune couverture médicale. C’est ce que révèle l’étude sur « les discriminations intersectionnelles des femmes au Maroc » réalisée par l’Observatoire national du développement humain (ONDH).

44,6 % de la population féminine ne sont ni adhérentes ni bénéficiaires du AMO ou du RAMED. Un taux qui dissimule de grandes inégalités entre les femmes, en fonction de leur milieu de résidence, quintiles de dépenses et région. En milieu urbain, elles sont environ 39,2 % à ne pas avoir d’assurance maladie et près de 53,7 % en milieu rural. D’après les quintiles de dépenses, 33,2 % des femmes riches sont privées de la couverture médicale, contre 51,8 % des femmes les plus pauvres. Ce taux de privation est plus bas dans les régions du Sud et de l’Oriental, contre un taux plus élevé dans les régions de Béni Mellal-Khénifra et de Souss-Massa.

L’étude de l’ONDH fait remarquer que les femmes rurales les plus pauvres connaissent un taux de privation de près de 54,5 %, alors que les plus riches citadines sont près de 30,5 %. Concernant les femmes ayant 18 ans et plus et ne disposant pas de couverture médicale et qui font face à d’autres privations, les résultats montrent que 27, 9 % d’entre elles ne disposent pas d’une assurance maladie, d’un statut décent et n’ont pas complété leur cycle d’enseignement primaire. En répartissant la population féminine victime de ces privations, de façon simultanée, en fonction du milieu de résidence, près de 55,1 % sont en milieu rural.

Par ailleurs, plusieurs difficultés sont à la base du manque d’accès aux services de santé des femmes issues des milieux les plus défavorisés. Il s’agit entre autres, de leur faible pouvoir économique, du manque d’autonomie dans leurs décisions liées à leur santé, des difficultés d’accès au transport, fait savoir l’étude de l’Observatoire qui souligne également les difficultés liées aux procédures de la demande de la carte d’affiliation au RAMED, le parcours de soins imposé aux Ramédistes en situation de handicap ou vivant en milieu rural. Sans oublier l’absence de structures et de personnel consacrés à la prise en charge et à l’accompagnement des personnes malades de longue date, handicapées ou dépendantes.

Tags : Femme marocaine - Sécurité sociale

Aller plus loin

L’accès aux prestations d’assurance maladie obligatoire simplifié

Depuis le 13 août, la Caisse nationale des organismes de prévoyance sociale (CNOPS) simplifie les procédures d’assurance maladie obligatoire et d’amélioration de l’accès des...

Protection sociale : le Maroc renforce son arsenal juridique

Le projet de loi-cadre lié à la protection sociale a été voté vendredi 12 mars 2021. L’adoption de ce projet a été faite à l’unanimité par la Commission chargée des secteurs sociaux...

Maroc : augmentation des bénéficiaires de l’assurance maladie, des allocations familiales et de la retraite

Le gouvernement marocain entend généraliser d’ici quelques années l’assurance maladie obligatoire de base, les allocations familiales et la retraite. C’est dans ce cadre, qu’il a...

Maroc : la généralisation de la protection sociale actée devant le roi Mohammed VI

Le Roi Mohammed VI a lancé mercredi, au Palais de Fès, le projet de généralisation de la protection sociale d’un montant annuel total de 51 milliards de dirhams. À l’occasion, le...

Nous vous recommandons

Europe : la pastèque marocaine supplante peu à peu l’espagnole

Les ventes de pastèques marocaines sur les marchés de l’Union européenne (UE) ont augmenté au cours des trois dernières années, tandis que les pastèques espagnoles ont chuté, selon les données du service statistique Euroestacom...

Maroc : bientôt la levée de la double exigence "test PCR" plus "pass vaccinal"

L’allègement de la double obligation de présenter un pass vaccinal et un test PCR négatif pour les voyageurs par voie aérienne arrivant dans les aéroports marocains se précise.

Adil Sefrioui : 3 ans de prison ferme pour l’agression raciste de Dole

Le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier a condamné Bernard Demougeot, l’agresseur du Marocain Adil Sefrioui, à cinq ans de prison dont deux avec sursis. Celui-ci a été victime d’une violente agression raciste de la part du septuagénaire à...

Maroc : les écoles françaises publient le calendrier scolaire

Après le report au 1ᵉʳ octobre de l’année scolaire 2021-2022, le service de coopération et d’action culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France au Maroc, a dévoilé le calendrier scolaire, annonçant le retour aux 36 semaines de scolarité prévues par le Code de...

Des révélations des États-Unis sur le plan de modernisation de l’armée marocaine

Les États-Unis ont fait des révélations sur le plan de modernisation des Forces armées royales (FAR). Il en ressort que le Maroc s’active pour la mise en place d’une industrie de défense locale.

Le caftan marocain illumine l’édition Miss Univers 2021 (vidéo)

Le caftan marocain est à l’honneur à la 70ᵉ édition Miss Univers 2021 qui se déroule en Israël. Il est sublimé par la jeune Miss Maroc, Kawtar Benhalima, en lice pour la couronne et qui est habillée par la styliste marocaine Samira...

Les drones turcs acquis par le Maroc font-ils peur à l’Espagne ?

Le Maroc aurait acquis une bonne quinzaine de drones de combat turc, Bayraktar TB2, dont une partie pourrait être transférée sur la base militaire Al-Aroui près de Nador, à seulement 30 km de la frontière avec Melilla. Une telle proximité ferait-elle peur...

Du changement pour le match Maroc-RDC

Prévu le 26 mars prochain, le match aller des barrages de la Coupe du Monde 2022 entre le Maroc et la République démocratique du Congo, change de date. Quant au match retour, il change d’heure.

Le futur salaire de Noussair Mazraoui au FC Barcelone dévoilé

Le FC Barcelone a fait une proposition séduisante à l’international marocain Noussair Mazraoui dans l’espoir de le faire signer.

France : ils blanchissaient les bénéfices des escroqueries au Maroc

Depuis la France, une famille marocaine établie à Orléans et un Turc basé en Seine-Saint-Denis, chef d’un réseau spécialisé dans la vente de parfums contrefaits sur internet, blanchissaient les bénéfices des escroqueries au Maroc, en Turquie ou à Dubaï. En...