Maroc : très chère sardine

5 avril 2022 - 19h00 - Ecrit par : A.S

Les Marocains devront payer plus cher le poisson durant ce mois de ramadan. Devant la demande de plus en plus forte, les prix du poisson ont grimpé pour atteindre 20 DH/kg alors qu’en temps normal il fallait débourser entre 6 et 7 DH/kg pour s’en offrir.

Les assurances du gouvernement que les prix durant ce ramadan seront maîtrisés, semblent s’envoler devant la cherté du prix du poisson. Selon Le Matin, la sardine, dont le prix oscillait entre 6 et 7 DH/kg en temps normal, a atteint 20 DH/kg à Casablanca, à Rabat et dans d’autres villes. Les adeptes du merlan doivent débourser entre 60 et 90 DH/kg. La forte demande justifierait cette envolée des prix du poisson.

À lire :Ramadan 2022 au Maroc : pas de soucis d’approvisionnement du marché

Il est prévu un retour à la stabilité des prix pendant la deuxième semaine du mois de ramadan. Selon Hamid Halim, expert dans le secteur de la pêche, la flambée du prix surtout de la sardine par exemple n’est pas liée à une rareté du produit, mais à une hausse de la demande assortie d’une montée des actes spéculatifs. « Pendant la première semaine du mois sacré, le prix du poisson augmente suite à une montée soudaine de la demande. Mais généralement, les prix redescendent à leur niveau normal à partir de la deuxième semaine, car les producteurs réagissent au comportement de la demande en adaptant les volumes pêchés », explique Halim.

À lire :Ramadan : le poisson devient un produit de luxe au Maroc (vidéo)

L’expert explique que la sécheresse peut également expliquer la hausse du prix des poissons. « En effet, certaines variétés de poisson, dont la sardine, raffolent des éléments nutritifs transportés par les rivières et déversés dans la mer. Ce n’est pas le cas cette année du fait de la rareté des précipitations », détaille celui qui est également président de l’Association Maroc Bleu.

À lire :Le stock de sardine menacé dans les eaux marocaines

Toutefois, il propose au gouvernement de penser à canaliser l’ardeur des intermédiaires dont la multiplication provoque également la situation actuelle. Pour lui, le département de l’Intérieur doit serrer la vis autour de ces pratiques qui pénalisent le consommateur et les pêcheurs.

Tags : Prix - Consommation - Ramadan 2022

Aller plus loin

Ramadan 2022 au Maroc : pas de soucis d’approvisionnement du marché

Face à la hausse inquiétante des prix en cette veille du mois de Ramadan au Maroc, le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a rassuré sur l’approvisionnement des marchés et...

Maroc : dégringolade du prix du poisson

La surabondance de l’offre de sardines à Safi, a fait chuter les prix de sardines. Les consommateurs marocains ont de quoi être satisfaits.

A cause du Maroc, le poisson devient un luxe à Sebta

Le poisson commence à cruellement manquer à Sebta. Cette situation fait suite à l’interdiction faite par le Maroc de l’exporter via le passage...

Ramadan : le poisson devient un produit de luxe au Maroc (vidéo)

Les Marocains sont très friands de poisson pendant le ramadan. Mais depuis le début du mois sacré, il n’est quasiment plus possible de s’en procurer pour les petites bourses. La...

Nous vous recommandons

Casablanca : le corps sans vie d’une jeune femme découvert au fond d’un puits

Le corps d’une jeune femme d’une vingtaine d’années a été découvert au fond d’un puits, dans le quartier El Haraouiyine à Casablanca. Elle était portée disparue depuis une vingtaine de jours.

L’Algérie et le Maroc au bord de la guerre

L’Algérie accuse le Maroc d’avoir tué trois routiers algériens lors d’une attaque par drone dans le Sahara. Elle entend réagir à cette supposée attaque, faisant craindre une guerre dans la région.

La ligne maritime Huelva-Maroc opérationnelle cette année

Le port de Huelva prévoit de lancer une ligne maritime régulière avec le Maroc au premier trimestre 2022, a annoncé Pilar Miranda, la présidente de l’autorité portuaire.

Aid al Adha : pourquoi le mouton est-il si cher au Maroc ?

À l’approche de l’Aïd El Adha, les prix du mouton ont connu une flambée comparativement à l’année dernière. Pourtant, l’offre dépasse de loin la demande.

Maroc : les prix des logements pourraient grimper en 2022

Le financement participatif destiné à l’habitat a connu une progression de 49 % à fin octobre par rapport à la même période une année auparavant, s’établissant à 15,3 milliards de dirhams. Mais cette reprise des prêts immobiliers induit-elle une reprise du...

Mohammed VI : le Sahara « n’est pas à négocier »

Le roi Mohammed VI a affirmé, lors de son discours à l’occasion de l’anniversaire de la « Marche verte », que le Sahara ne fera jamais l’objet d’une quelconque négociation.

Fête du trône 2015 : Discours du roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a affirmé dans un discours prononcé aujourd’hui à l’occasion de la fête du Trône sa volonté de voir tous les citoyens profiter des richesses de la nation. "Notre ambition pour rendre heureux Notre peuple est sans limites", a indiqué le...

Sebta et Melilla se meurent sans les Marocains

La réouverture des frontières ne profite toujours pas aux commerçants de Sebta et Melilla qui dénoncent la décision du Maroc d’interdire le passage des articles achetés dans les deux villes autonomes, déplorant une situation pire que celle d’avant le retour...

L’Algérie pose ses conditions pour une réconciliation avec le Maroc

La médiation saoudienne dans la crise entre le Maroc et l’Algérie semble porter ses fruits. Alger pose des conditions pour le rétablissement de ses relations avec Rabat.

Ryanair lance la ligne Charleroi-Tétouan (19,99 euros)

La low cost irlandaise Ryanair compte lancer onze nouvelles liaisons dont une vers le Maroc au départ de Charleroi à partir d’octobre 2021. Le lancement de ces lignes s’inscrit dans la reprise progressive du trafic...