Maroc : flambée du prix de la sardine, le « poisson des pauvres »

10 juin 2024 - 22h00 - Economie - Ecrit par : S.A

À quelques jours de la célébration de l’Aïd al-Adha, les prix du poisson s’envolent au grand dam des consommateurs marocains. Préoccupé par la situation, le député du groupe socialiste Moulay Mehdi Fatemi a adressé une question écrite au ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, Mohammed Sadiki.

Les prix des sardines connues sous le nom de « poisson des pauvres » varient désormais entre 20 et 22 dirhams le kilogramme. De quoi susciter l’indignation de nombreux citoyens, en particulier ceux à revenu limité, qui ont du mal à s’en procurer à l’approche de l’Aïd al-Adha. « La hausse des prix des sardines coïncide avec la hausse des prix d’achat du mouton pour la fête, augmentant les dépenses et rendant l’achat du mouton pour la fête dans ces conditions économiques très difficile », a souligné le député Mehdi Fatemi dans une question écrite adressée au ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts.

À lire :Le prix du poisson s’envole au Maroc

L’élu a également fait savoir que « l’augmentation des prix de certains autres poissons et fruits de mer, notamment la sole, les crevettes et le calamar a été particulièrement importante ces derniers jours. Il a alors interrogé Mohammed Sadiki sur « les plans » de son ministère « pour surveiller et empêcher les spéculations attribuées à la hausse des prix des poissons », mais aussi sur « les plans futurs pour assurer la durabilité des ressources en poissons dans le pays et les fournir à des prix compétitifs pour les citoyens ». Aussi, a-t-il demandé de « garantir la transparence dans la détermination des prix des poissons et d’empêcher les monopoles sur le marché du poisson ».

À lire :Maroc : très chère sardine

Mercredi, Mohammed Sadiki a présidé une réunion au siège de son ministère, au cours de laquelle des échanges ont eu lieu avec les présidents des chambres de pêche du royaume sur la rareté des ressources marines dans plusieurs pêcheries de poissons de surface et les moyens de garantir la durabilité de cette ressource, notamment dans le sud.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Prix - Aïd al-Adha 2024 - Ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime - Alimentation

Aller plus loin

Ramadan 2024 au Maroc : y aura-t-il du poisson à prix raisonnable ?

Le ministre de l’Agriculture et de la pêche maritime, Mohamed Sadiki, a tenu à Rabat une séance de concertation avec les experts du secteur de la pêche en vue de contrôler les...

Adieu tajine et couscous, bonjour burger : le Maroc succombe à la mode des fast-foods

De plus en plus de Marocains préfèrent consommer des tacos, des burgers ou des sushis que des plats traditionnels comme le tajine, le couscous et la Rfissa. C’est ce que révèle...

Les Marocains pourront-ils manger de la sardine pendant le ramadan ?

Le prix des sardines connait une hausse surprenante et pourrait atteindre 30 dirhams le kilogramme durant le mois de ramadan.

Maroc : très chère sardine

Les Marocains devront payer plus cher le poisson durant ce mois de ramadan. Devant la demande de plus en plus forte, les prix du poisson ont grimpé pour atteindre 20 DH/kg alors...

Ces articles devraient vous intéresser :

Aïd Al-Adha au Maroc : alerte sur les viandes vertes

Redoutant le verdissement des viandes à cause des fortes températures au Maroc et les maladies qui pourraient en découler, des experts appellent les consommateurs à la vigilance lors de la célébration de l’Aïd al-Adha.

Officiel : voici la date de l’Aïd al Adha au Maroc

La date de l’Aid al Adha au Maroc est désormais connue. Elle vient d’être annoncée par le ministère des Habous et des affaires islamiques.

La sécheresse pousse le Maroc à multiplier ses achats de blé sur le marché mondial

Le Maroc maintient son système de restitution à l’importation du blé tendre au profit des opérateurs. Une importante quantité de cette céréale sera bientôt commandée.

Maroc : Voici la date de l’Aïd al-Adha 2024

Alors que l’Aïd El Fitr marquant la fin du mois de ramadan, a été fêté il y a un peu moins d’un mois, les Marocains sont fixés sur la date de l’Aïd al-Adha.

Maroc : forte augmentation du prix de l’huile d’olive

Le Maroc figure parmi les pays dont la production d’huile d’olive est durement touchée par la sécheresse. Une situation qui fait grimper les prix mondiaux.

Maroc : explosion des exportations de produits alimentaires et maritimes

Les exportations des produits alimentaires agricoles et maritimes ont connu un boom en 2022 pour dépasser les 80 milliards de dirhams (MMDH). Un record.

Aïd al-Adha : des moutons engraissés avec de la fiente de volaille

À quelques semaines de la célébration de l’Aïd Al-Adha prévue fin juin, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) du Maroc multiplie les opérations de contrôle pour s’assurer de la qualité des aliments donnés aux moutons...

Déchets de l’Aïd al-Adha : un casse-tête pour les villes marocaines

Au Maroc, la gestion des déchets pendant la période de la célébration de l’Aïd al-adha reste l’un des défis que peinent à relever chaque année les autorités locales.

MRE : Du changement pour l’opération Marhaba 2024

Contrairement aux années antérieures, l’opération Marhaba marquant le retour des Marocains résidant à l’étranger (MRE) au Maroc va démarrer deux jours avant la date habituelle. La coïncidence avec l’Aïd al-Adha oblige.

Maroc : l’huile d’olive devient un luxe

Au Maroc, le prix de l’huile d’olive augmente fortement. En cause, la sécheresse et les vagues de grande chaleur qui ont touché la production de ce petit fruit indispensable aux saveurs des mets des Marocains.