Le Maroc, futur grand de l’industrie de batteries pour véhicules électriques

7 septembre 2022 - 23h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Le Maroc dispose des atouts nécessaires pour créer une industrie de batteries pour véhicules électriques. D’ores et déjà, le royaume a engagé des négociations avec certains fabricants dans ce sens.

Le Maroc figure parmi les dix premiers producteurs de cobalt la (République démocratique du Congo, 70 % du cobalt mondial), et ses réserves peuvent lui permettre de créer une industrie de batteries pour véhicules électriques (VE) sur place. Les fabricants ont du mal à s’approvisionner en colbat (l’un des ingrédients importants pour fabriquer les batteries des VE) à cause de l’évolution de son prix, la demande étant en forte croissance. Fort de ces difficultés, le recours au phosphate et au fer, qui sont relativement moins chers, est privilégié.

À lire : Le Maroc, futur grand producteur de batteries pour voitures électriques ?

Les fabricants préfèrent remplacer le cobalt et le nickel coûteux ainsi que le manganèse par du phosphate et du fer. Mêmes si elles n’offrent pas les mêmes autonomies plus longues que les batteries NMC, les batteries LFP à base de phosphate sont moins chères, plus sûres et durent plus longtemps que leurs homologues à base de cobalt. Un avantage pour le Maroc qui possède 70 % des réserves mondiales de phosphate. « Les réserves minérales pour les batteries dont dispose le Maroc accélèrent aujourd’hui son entrée dans la fabrication de véhicules électriques », révèle une étude réalisée par le think tank américain Middle East Institute.

À lire : Le Maroc, future plaque tournante de la fabrication de véhicules électriques

L’autre atout dont il dispose le Maroc, c’est que c’est l’un des pays les plus avancés en matière d’électricité verte. Il peut non seulement garantir que ses véhicules de mobilité verte soient produits de manière durable et respectueuse de l’environnement, mais aussi être en mesure de parer à la discontinuité de la production de l’électricité à partir des ressources renouvelables (soleil, vent).

Sujets associés : Industrie - Automobile

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Le milliardaire égyptien Naguib Sawiris veut investir 100 millions de dollars au Maroc

Naguib Sawiris, homme d’affaires égyptien, compte investir 100 millions de dollars au Maroc dans le secteur des nouvelles technologies. Son groupe Orascom cible l’industrie des...

Automobile : le Maroc se dote d’une usine de fabrication de batterie électrique

Le Maroc va bientôt accueillir sa première unité industrielle dédiée à la fabrication de composantes des batteries électriques. Elle sera construite par la Marocaine Industrielle des...

Véhicules électriques : le Maroc signe un accord avec le Brésil

Le Maroc vient de signer un accord de transfert de technologie avec le Brésil dans le domaine de la mobilité électrique. Le Green Energy Park (GEP), un centre de recherche et de...

Le Maroc, futur grand producteur de batteries pour voitures électriques ?

Le Maroc ambitionne de créer une gigafactory de batteries pour véhicules électriques. D’ores et déjà, il a engagé des négociations avec certains...

Nous vous recommandons

Industrie

Forafric va investir 1MMDH pour renforcer son outil industriel

Le groupe minotier Forafric, fleuron national et dépositaire de la marque MayMouna, envisage de renforcer son outil industriel, annonçant un investissement de 1 milliard de DH dédiés à l’extension de sa capacité de...

Le salaire minimum sera-t-il revalorisé en juillet ?

La deuxième augmentation du SMIG, prévue pour le 1ᵉʳ juillet, inquiète les entreprises, particulièrement les PME. Avec la crise du covid-19, il sera difficile pour les PME de l’appliquer.

Au Maroc, les industriels affichent leur optimisme

Au Maroc, les industriels misent sur une hausse des ventes pour les trois prochains mois. C’est ce que révèle une enquête de conjoncture de Bank Al-Maghrib (BAM) au titre du mois de novembre.

Emmerson franchit un pas vers la construction de son usine de potasse au Maroc

La société minière britannique Emmerson s’active pour la construction de son usine de potasse à Khemisset, au Maroc. Elle vient de décrocher un financement important.

Face au covid-19, l’industrie marocaine se réinvente et émerveille

L’industrie marocaine tourne à plein régime et permet au royaume de faire face efficacement à la crise sanitaire.

Automobile

Guerre en Ukraine : Sumitomo Electric délocalise sa production au Maroc

La guerre en Ukraine contraint le Japonais Sumitomo Electric Bordnetze (SEBN) à délocaliser ses activités au Maroc. Le constructeur automobile avait suspendu ses activités depuis fin février.

Automobile : vers la création de quatre nouvelles usines au Maroc

Le Maroc vient de signer avec deux groupes japonais Yazaki et Sumitomo deux protocoles d’accord pour la création de quatre usines dans le secteur automobile pour un investissement global de 912 millions de dirhams. Ces usines vont générer 8300...

Maroc : coup de mou pour les ventes de voitures

L’année 2022 démarre au ralenti pour le segment des voitures neuves. Les ventes dans ce secteur ont baissé de 6.72 % comparativement à la même période l’année dernière.

Maroc : plus de 70 milliards DH d’exportations automobiles

À fin novembre dernier, les exportations marocaines dans l’industrie automobile ont généré un chiffre d’affaires de 75,08 milliards de dirhams, en augmentation de 12,8 % par rapport à la même période de...

Les ambitions marocaines de Renault

Renault renforce sa présence au Maroc à travers la signature d’une nouvelle convention. Cet engagement vise à atteindre un sourcing local à 2,5 milliards d’euros dès 2025 et une cible de 3 milliards d’euros de chiffre d’affaires à...