Maroc : la jet-set, premier investisseur

31 mai 2006 - 21h05 - Economie - Ecrit par : L.A

On ne peut parler d’investissements à Marrakech sans évoquer ceux qui ont aussi fait la réputation de la ville : les jet-setters.

Ils sont en effet plus d’une centaine, en commençant par les plus anciens -Alain Delon, Pierre Balmaine, Yves Saint-Laurent, Mireille Darc- qui y ont acquis une résidence secondaire. A prix fort. Bernard-Henri Lévy aurait déboursé la coquette somme de 11 millions d’euros pour racheter le palais Zahia. C’est aussi à coup de plusieurs millions d’euros que la fille d’un président africain aurait acquis une villa dans la palmeraie. D’autres stars et pas des moindres sont tombées sous le charme de Marrakech.

Difficile pourtant d’apercevoir ces peoples derrière les hauts murs de la médina ou les palmiers. Invisible, la tribu des jets-setters fuit les regards. Ils sortent rarement de leurs demeures. Leurs soirées sont « très très privées ». C’est une société fermée qui pointe son nez uniquement lors de cérémonies officielles, comme le festival international du film. Ils ne ratent pas non plus les soirées -incontournables et où il faut être vu- comme celles organisées fréquemment par Adolfo de Velasco, qui accueille dans son « pied à terre » les célébrités de passage. Mais depuis quelques années, De Velasco est concurrencé par Jamel Debbouze dont les soirées sont plus célèbres que ses shows. On parle encore de son récent mariage célébré le 23 avril en présence d’une pléiade d’animateurs d’émissions, d’humoristes et de comédiens de renommée internationale.

Les Américains sont aussi de la partie. Brad Pitt, Naomie Campbell se sont ajoutés à la longue liste qui hante la palmeraie. Leur arrivée a été fortement médiatisée dans la presse américaine. Il y a un mois, le couturier hollandais Karl Ronald a aussi drainé toute une jet-set des Pays-Bas pour un défilé sophistiqué organisé au palais Mehdi.

Il faut dire « qu’un jet-setter en cache un autre ». Et tous ceux qui n’ont pas de maisons à Marrakech cherchent par tous les moyens à se faire inviter. Une économie gigantesque s’est développée autour de ce créneau à Marrakech. L’immobilier et le secteur des loisirs connaissent un dynamisme sans précédent. Beaucoup aussi s’impliquent dans le développement de la région. C’est le cas de Richard Branson, le fameux homme d’affaires anglais (Virgin), installé depuis de nombreuses années dans une kasbah du Haouz. Ce dernier a en effet créé des projets de développement durable, via la scolarisation des populations défavorisées. Branson fuit les soirées mondaines et préfère sillonner les villages du Haouz.

Jean-René Fourtou comme Hermès ont ramené dans leurs bagages des fondations culturelles. Ainsi, le premier a créé une fondation prenant en charge des jeunes peintres et futurs talents pour des stages fermés dans sa résidence. La presse française l’a épinglé là-dessus, en l’accusant d’avoir utilisé les fonds de Vivendi pour la réalisation de ce projet. Le second a contribué à la restauration d’un complexe scolaire dans la vallée de l’Ourika, du temps de Hassan II. Depuis, il s’est acheté une maison au cœur de la palmeraie. Et pour le plaisir, il collectionne des bijoux et costumes ethniques.

Ce rush de la jet-set sur les riads et villas de la ville a drainé dans son sillage un grand nombre d’étrangers, moins strass et paillettes. Il s’agit de cadres moyens ou de retraités qui ont également craqué pour le way-of-life marocain. Selon le consulat français, plus de 3.000 ressortissants français ont tout plaqué derrière eux pour ouvrir des petits commerces, des maisons d’hôtes et des restaurants. Des entreprises qui emploient aujourd’hui plusieurs milliers de personnes.

Badra Berrissoule - L’économiste

Sujets associés : Marrakech - Investissement - Destination

Ces articles devraient vous intéresser :

Une entreprise canadienne pour le traitement des rejets de la station de Bouregreg

Aquatech Maroc, filiale du groupe Aquatech International basé au Canada, a été retenue au terme de la procédure de sélection de l’entreprise qui aura en charge la gestion et l’exploitation des installations et ouvrages de l’unité de traitement des...

Maroc : voici les priorités du fonds Mohammed VI pour l’investissement

Pour réussir sa mission, le directeur général du Fonds Mohammed VI pour l’investissement, Mohamed Benchaâboun, a défini ses priorités et son mode de fonctionnement, qui ont été dévoilés lors de son premier Conseil d’administration.

La construction du port Nador West Med avance à grands pas

Les travaux de construction du port Nador West Med avancent à grands pas. La digue principale de l’infrastructure a été installée vendredi, a annoncé le ministère de l’Équipement et de l’Eau.

Le Maroc, un des pays les plus attractifs pour les investisseurs

Dans le dernier rapport publié par l’Institut royal des études stratégiques (IRES), le Maroc est considéré comme l’un des pays les plus attractifs pour faire des affaires.

Tournages de films au Maroc : chiffre d’affaires record pour le CCM en 2022

Très sollicité pour les tournages étrangers, le Maroc devrait renouer avec les bénéfices cette année. De nombreuses productions annulées en raison de la crise sanitaire et des mesures restrictives, sont de retour, selon le centre cinématographique...

Investissements massifs au Maroc, 76,7 milliards de dirhams, 20 000 emplois

La Commission nationale des investissements a donné son aval à une série de 21 projets. L’investissement global de ces projets s’élève à 76,7 milliards de dirhams, l’équivalent de 6,98 milliards d’euros, selon un communiqué officiel du gouvernement.

La voiture 100% marocaine verra le jour en 2023

Le Maroc prévoit de fabriquer localement des voitures de marque marocaine. Le projet va démarrer à court terme et nécessitera un investissement 100% marocain.

Soufiane Hamaini veut construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla

L’ex-champion du monde de Kitesurf, Soufiane Hamaini, projette de construire un hôtel 4 étoiles à Dakhla. Dénommé Waimae Bay (du nom d’une célèbre plage de surf à Tahiti), ce complexe devrait être inauguré en 2023.

Les nouvelles ambitions de l’ONMT pour la destination Maroc

L’Office national marocain de tourisme (ONMT) nourrit de nouvelles ambitions pour le Maroc. Il compte profiter de l’intérêt du monde entier pour la destination – grâce aux exploits réalisés par les Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022...

Ryanair met en vente des billets pour le Maroc à 21,99 euros

Bonne nouvelle pour les amoureux de la destination Maroc et de bien d’autres. La compagnie aérienne Ryanair met en vente 160 000 sièges à partir de 21,99 € seulement.