Maroc : la mère accusée de torture sur sa fille bientôt fixée sur son sort

28 novembre 2020 - 21h00 - Maroc - Ecrit par : I.L

La mère accusée d’avoir torturé sa fille pour une affaire d’hygiène sera fixée sur son sort très prochainement. Le procureur du roi près le Tribunal de Larache a décidé de la poursuivre en état de liberté.

La première audience de ce procès très attendu par les organisations des droits de l’enfant est prévue pour la semaine prochaine. Interpellée par la vidéo de cette torture, largement relayée sur les réseaux sociaux, le parquet de Tétouan a décidé d’ouvrir une enquête sur cette affaire déjà traitée par les services de police de Larache.

Il y a six mois, ils avaient interpellé la maman dès les premières publications de la vidéo. Ils avaient également écouté tous les membres de la famille de la victime, dont le père de famille, apparue sur la vidéo, le jeune frère, auteur de la vidéo et la mise en cause.

Dans cette vidéo diffusée une seconde fois, on aperçoit la maman battre sa fille de dix ans jusqu’à lui brûler le nez avec une fourchette chauffée à bloc sur le feu. Cette vidéo a indigné les internautes qui ont exigé que la mise en cause soit punie.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Droits et Justice - Tétouan - Torture

Aller plus loin

Maroc : une mère filmée en train de torturer sa fille

La vidéo d’une fille torturée pendant de longues minutes par celle qui semble être sa mère a créé l’émoi sur les réseaux sociaux au Maroc. Les faits se seraient déroulés à...

Larache : une mère de famille risque gros pour avoir torturé sa fille de 10 ans

La Sûreté nationale de Tétouan a pu identifier la mère qui a torturé sa fille de dix ans à Larache, avec l’approbation de sa famille. Une enquête a même été ouverte pour...

Maroc : une mère arrêtée pour actes de torture sur sa petite fille

À Salé, les éléments de la police ont procédé à l’arrestation d’une mère de famille à la suite de la diffusion d’une vidéo montrant une femme de 25 ans en train de torturer sa...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : un ancien diplomate accusé de prostitution de mineures risque gros

L’association Matkich Waldi (Touche pas à mon enfant) demande à la justice de condamner à des « peines maximales » un ancien ambassadeur marocain, poursuivi pour prostitution de mineures.

Accusé de viol, Achraf Hakimi se sent « trompé et piégé », selon ses proches

Achraf Hakimi a été mis en examen vendredi pour viol. Le défenseur marocain du Paris Saint-Germain (PSG), qui nie les faits, est soutenu par sa famille et son club. Selon ses proches, il dit se sentir « trompé ».

Deux fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone en prison

Accusés de détournement de fonds, deux anciens fonctionnaires du consulat du Maroc à Barcelone ont été placés en détention, mercredi, par le procureur général du Roi près du tribunal des crimes financiers de Rabat.

L’affaire "Escobar du désert" : les dessous du détournement d’une villa

L’affaire « Escobar du désert » continue de livrer ses secrets. L’enquête en cours a révélé que Saïd Naciri, président du club sportif Wydad, et Abdenbi Bioui, président de la région de l’Oriental, en détention pour leurs liens présumés avec le...

Redressement fiscal : Sound Energy fait appel

La compagnie gazière britannique Sound Energy annonce avoir fait appel devant le tribunal administratif, en vue de contester le redressement fiscal mené en 2020 par l’administration générale des Impôts, qui lui a réclamé 2,55 millions de dollars d’impôts.

Le harcèlement sexuel des mineures marocaines sur TikTok dénoncé

Lamya Ben Malek, une militante des droits de la femme, déplore le manque de réactivité des autorités et de la société civile marocaines face aux dénonciations de harcèlement sexuel par des mineures sur les réseaux sociaux.

Le droit des femmes à l’héritage, une question encore taboue au Maroc

Le droit à l’égalité dans l’héritage reste une équation à résoudre dans le cadre de la réforme du Code de la famille au Maroc. Les modernistes et les conservateurs s’opposent sur la reconnaissance de ce droit aux femmes.

Maroc : les crimes financiers ont baissé de 47% en 2021

La lutte contre les crimes financiers et économiques au Maroc porte peu à peu ses fruits. En 2021, les affaires liées à ces délits ont fortement régressé de 47,30%, selon le rapport annuel de la présidence du parquet.

Au Maroc, le mariage des mineures persiste malgré la loi

Le mariage des mineures prend des proportions alarmantes au Maroc. En 2021, 19 000 cas ont été enregistrés, contre 12 000 l’année précédente.

Mohamed Ihattaren rattrapé par la justice

Selon un média néerlandais, Mohamed Ihattaren aurait des démêlés avec la justice. Le joueur d’origine marocaine serait poursuivi pour agression et tentative d’incitation à la menace.