Maroc : le marché des locations saisonnières en forte progression

22 septembre 2022 - 11h40 - Economie - Ecrit par : P. A

Le marché des locations saisonnières est en pleine croissance au Maroc, avec une nette progression de l’offre et de la demande de mai à août par rapport à la même période de l’année dernière.

Selon l’étude réalisée par Mubawab, l’offre des locations saisonnières a progressé de 43,1 % entre mai et août 2022 par rapport à la même période de 2021, ce qui représente une augmentation de 46,4 % pour les appartements et 23,8 % pour les villas. Les prix à la location ont aussi connu une hausse notable, surtout dans la région du Nord où la nuitée en appartement coûte 500 dirhams à Martil (+67 % par rapport à 2021), 300 dirhams à Chefchaouen (+50 %), 500 dirhams à Al Hoceima (+25 %) et 700 dirhams à Tétouan (+75 %). La nuitée dans une villa, quant à elle, coûte 3 700 dirhams à Tanger, 4 000 dirhams à M’diq, 3 600 dirhams à Cabo Negro et 3 100 dirhams à Martil.

À lire : Le Maroc parmi les six meilleurs marchés internationaux de l’immobilier

À Marrakech, il faut débourser en moyenne 600 dirhams pour une nuitée en appartement, un tarif stable par rapport à la même période de l’année dernière. Le prix d’une nuitée dans une villa a atteint 2 800 dirhams dans la ville ocre, soit une progression de 5,6 %. A Essaouira, la nuitée en appartement s’élève à 400 dirhams en moyenne, soit une augmentation de 33 % par rapport à l’année dernière et à 2 000 dirhams pour une nuitée dans une villa, ce qui représente une hausse de 14 %.

À lire : Les prix des loyers des appartements meublés flambent à Agadir

La demande affiche également une forte hausse (+94 %) sur la période de mai à août par rapport à 2021, soit une augmentation de +104 % pour les appartements et +18 % pour les villas. Dans le Nord, la demande a explosé, atteignant des niveaux records en ce qui concerne les appartements (+115 %) à Tanger, Martil, Assilah, M’diq et Saidia. Pour les villas, la hausse a été notée dans les villes de Tanger (+58 %), d’Essaouira (+66 %), d’Agadir (+47 %) et de Bouznika (+230 %).

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Prix

Aller plus loin

Bond du marché immobilier au Maroc

Les transactions immobilières ont repris pour l’ensemble du secteur. Les derniers chiffres laissent apparaître une forte hausse de l’offre et la demande au troisième trimestre...

Au Maroc, le marché opaque des locations saisonnières

Dans le secteur de la location saisonnière, les agences de voyages opérant au Maroc font face à une « concurrence illégale » des courtiers qui tirent grand profit de l’activité...

Le Maroc parmi les six meilleurs marchés internationaux de l’immobilier

Le Maroc figure parmi les six meilleurs marchés internationaux pour l’investissement immobilier en 2022. C’est ce qui ressort du classement d’une plateforme spécialisée.

Maroc : le secteur immobilier touché par la hausse des prix

Le secteur immobilier marocain est fortement touché par la conjoncture internationale. Une hausse d’environ 20 % sur les prix de vente par rapport à l’année précédente est...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : changement majeur chez Airbnb

La plateforme américaine Airbnb interdit désormais toutes les caméras de surveillance à l’intérieur des logements mis en location. Cette nouvelle règle entrera en vigueur en avril dans tous les pays, y compris le Maroc.

BTP : Le Maroc en mode « chantier permanent »

Le secteur du bâtiment et des travaux publics (BTP) marocain est en plein essor. En 2024, l’investissement public dans ce domaine a connu une augmentation fulgurante de 56 % par rapport à l’année précédente, atteignant un montant de 64 milliards de...

Marocains, n’oubliez pas de déclarer les revenus fonciers

Le dépôt de la déclaration de revenus fonciers soumis à l’impôt sur le revenu (IR) et le paiement dudit impôt, doivent être effectués au plus tard le 29 février, a prévenu la Direction générale des impôts (DGI).

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les perspectives pour l’année prochaine s’annoncent meilleures.

Crédit immobilier : la hausse des taux s’accélère au Maroc

L’inflation touche de plus en plus les Marocains. Et les crédits immobiliers ne sont pas épargnés. Ces derniers devraient en effet connaitre une hausse au 4ᵉ trimestre de l’année, selon les professionnels. Qu’est-ce qui explique cette prévision ?

Maroc : de bonnes perspectives pour le marché de l’occasion

Le projet de loi de finances (PLF) 2023 annonce une hausse de 33,36 % des recettes de droits de mutation (biens immobiliers, automobiles, etc.). Les perspectives semblent prometteuses pour le marché de l’occasion.

Maroc : du changement pour l’impôt sur le revenu foncier

La loi de finances 2023 a établi un nouveau régime fiscal en matière d’impôt sur le revenu au titre des profits fonciers. Objectif, permettre aux contribuables prévoyant de céder leurs biens immeubles ou de droits réels s’y rattachant, de solliciter un...

Aide au logement : gros succès auprès des MRE

Des Marocains résidant à l’étranger (MRE) figurent parmi les 8 500 bénéficiaires du nouveau programme d’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier.

Au Maroc, les MRE investissent dans l’immobilier

70 % des investissements de la communauté marocaine résidant à l’étranger sont consacrés au secteur immobilier, selon Fatima Ezzahra El Mansouri, la ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de...

Immobilier au Maroc : baisse des prix

Au deuxième trimestre de cette année, le secteur immobilier au Maroc montre des signes d’essoufflement, avec une forte baisse des transactions.