Bond du marché immobilier au Maroc

11 novembre 2021 - 16h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Les transactions immobilières ont repris pour l’ensemble du secteur. Les derniers chiffres laissent apparaître une forte hausse de l’offre et la demande au troisième trimestre de cette année.

Petit coup d’accélérateur pour l’activité immobilière en cette fin d’année. C’est du moins ce que révèlent les indicateurs du site spécialisé, Mubawab, cité par Aujourd’hui le Maroc, qui précise que l’offre enregistrée durant le troisième trimestre est en hausse de 4,73 % alors que la demande a connu un bond de 19,50 %.

Les appartements neufs et anciens ont notamment vu l’offre se redresser de 0,34 % et la demande se consolider de 24,90 % durant cette période. Pendant ce temps, les prix ont connu une légère augmentation de 0,81 %, d’un trimestre à l’autre, du prix moyen du mètre carré des appartements au Maroc, qui se situe ainsi à 10/300 dirhams.

A lire : Futur gouvernement au Maroc : les attentes des professionnels de l’immobilier

Dans le détail, les prix des villas anciennes affichent une progression de 10 %. Les prix des appartements anciens ont, quant à eux, grimpé de 4 % et 7 % en année glissante entre le 2ᵉ et le 3ᵉ trimestre 2021. Concernant le prix des villas neuves, on note une hausse trimestrielle de 10 %, au même taux en glissement annuel. Quant aux prix des appartements neufs, ils sont en hausse de 7 % au troisième trimestre, avec +10 % en année glissante.

Selon les mêmes sources, Casablanca, Agadir et Tanger gardent leur attractivité pour les appartements affichant des prix stables, alors que les villas sont fortement sollicitées à Casablanca et à Agadir.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Immobilier - Chiffre d’affaires

Aller plus loin

Immobilier : la location de bureau toujours en difficulté

Télétravail, coworking, open-space… la crise sanitaire liée au covid-19 a bouleversé les modes de travail et, par conséquent,le marché immobilier des bureaux. Les entreprises...

Le Maroc parmi les six meilleurs marchés internationaux de l’immobilier

Le Maroc figure parmi les six meilleurs marchés internationaux pour l’investissement immobilier en 2022. C’est ce qui ressort du classement d’une plateforme spécialisée.

Baisse générale du prix de l’immobilier au Maroc

Très dynamique il y a encore quelques mois, le marché de l’immobilier au Maroc connaît une baisse des ventes doublée d’un repli accentué des prix au 3ᵉ trimestre.

Au Maroc, les spoliations immobilières ont encore de beaux jours devant elles

Malgré sa publication au Bulletin officiel le 26 août 2019, la loi 31-18 relative à l’enregistrement des procurations et des sociétés civiles immobilières aux registres...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les MRE, une solution à la crise de l’immobilier marocain ?

Les Marocains résidant à l’étranger (MRE) contribuent de manière considérable à la relance du secteur de l’immobilier au Maroc, durement touché par la crise sanitaire du Covid-19, la guerre en Ukraine et la flambée mondiale des prix des matières...

Maroc : le secteur immobilier marque des points malgré la crise

En 2023, malgré les chocs endogènes, la conjoncture internationale et la stagnation de l’activité, le secteur de l’immobilier au Maroc a montré sa résilience. Et, les perspectives pour l’année prochaine s’annoncent meilleures.

L’incertitude plane sur le marché immobilier marocain

L’offre immobilière partout au Maroc serait abondante et les prix abordables, selon les professionnels et les notaires. La réalité est pourtant toute autre.

Immobilier au Maroc : des contraintes en série

Au Maroc, les professionnels de l’immobilier affichent peu d’optimisme quant à une reprise de leur secteur. Tant les problèmes s’accumulent pour un secteur qui ne s’est pas encore suffisamment remis de la crise sanitaire de Covid-19.

Aide au logement : un vrai succès chez les MRE

Près de 20% des potentiels bénéficiaires du nouveau programme l’aide au logement lancé par le roi Mohammed VI en octobre dernier sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

L’activité immobilière au Maroc ralentit fortement

La crise semble s’installer. Les ventes de ciment, principal indicateur de l’activité immobilière continue de baisser au Maroc. À fin août dernier, ces ventes ont diminué de 7,2 % en rythme annuel, selon la Direction des études et des prévisions...

Difficile de trouver une offre adéquate sur le marché de l’immobilier marocain

Le marché de l’immobilier au Maroc fait face à un déséquilibre entre l’offre en logements et la demande émanant des acheteurs. Ces derniers ont du mal à trouver une offre adéquate.

Aide au logement : succès auprès des MRE

Près d’un quart des potentiels bénéficiaires de l’aide au logement sont des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Les inscriptions ont démarré le 1ᵉʳ janvier.

L’immobilier marocain en berne, les acheteurs attendent l’aide du gouvernement

Le marché de l’immobilier au Maroc a connu une tendance à la baisse ces derniers mois, en raison de la sévérité des conditions d’octroi de crédit. Selon le dernier tableau de bord des crédits et dépôts bancaires de Bank Al-Maghrib, cette tendance se...

Aide au logement : succès auprès des MRE

Le programme d’aide directe au logement « Daam Sakane », lancé le 2 janvier 2024, est un succès, notamment auprès des MRE, assure Mustapha Baitas, porte-parole du gouvernement, lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement.