Au Maroc, le marché opaque des locations saisonnières

24 juillet 2023 - 08h00 - Economie - Ecrit par : S.A

Dans le secteur de la location saisonnière, les agences de voyages opérant au Maroc font face à une « concurrence illégale » des courtiers qui tirent grand profit de l’activité à leur détriment. Des voix s’élèvent pour appeler à l’assainissement du secteur.

Les vacances d’été sont le moment propice pour certains jeunes de gagner de l’argent. Ils se posent en courtiers saisonniers, guident à la fois les vacanciers, leur facilitent leur séjour tout en leur proposant les meilleurs sites de location sur le marché et leur indiquant les lieux à visiter. Un job qui leur rapporte entre 50 et 100 dirhams par client. Parfois, 400 voire 500 dirhams, témoigne un courtier rencontré par Hespress à Martil, près de Tétouan, aux abords de la ville. Généralement, ils ne proposent qu’un simple appartement, souvent peu équipé ou insalubre situé particulièrement dans les quartiers populaires ou ceux proches de la côte comme Ahrik – Catalan ou Chbar au lieu d’une maison de vacances. « C’est notre travail, on attend l’été avec impatience pour louer nos appartements. C’est la manière avec laquelle on peut subvenir à nos besoins », reconnaît un courtier.

À lire : Maroc : le marché des locations saisonnières en forte progression

La plupart des estivants favorisent l’émergence de l’activité en évitant de se tourner vers les services des agents immobiliers et des agences de voyage, ce qui profite aux courtiers saisonniers. « Nous sommes les grands bénéficiaires, les touristes nous contactent pour un service meilleur avec un prix raisonnable », avoue la même source. Selon le directeur d’une agence de voyage située à Martil, ces opérations ne sont pas conformes à la loi. « Plusieurs procédures sont violées par ces courtiers qui ne cherchent que le gain matériel », a-t-il ajouté. Même son de cloche chez Bouazza Kharati, président de la Fédération marocaine des droits du Consommateur (FMDC). « Cette question liée aux courtiers nous renvoie à d’importantes activités économiques et commerciales qui fleurissent dans l’ombre et sans aucune norme de consommation », dit-il, soulignant que « la nature des transactions qui ne sont pas officiellement autorisées affecte négativement la consommation des citoyens.

À lire : Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Parmi ces courtiers saisonniers, il y en a qui n’hésitent pas à escroquer leurs clients. Des plaintes ont été souvent enregistrées. « Les courtiers en (transactions) bénéficient financièrement et obtiennent des rendements financiers importants, en élevant le prix de la location à des niveaux imaginaires », explique-t-il, appelant à encadrer ce secteur, afin de protéger le consommateur de toute forme d’exploitation et d’extorsion, qui s’incarne dans la manipulation du prix par des intermédiaires d’une part, et de garantir les droits du médiateur et la stabilité de son travail, d’autre part.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Tourisme

Aller plus loin

Au Maroc, les agences de voyage retrouvent le sourire

Après deux ans de perturbations en raison de la crise de Covid-19, les agences de voyages marocaines retrouvent le sourire, tant les réservations de voyages explosent.

Maroc : le marché des locations saisonnières en forte progression

Le marché des locations saisonnières est en pleine croissance au Maroc, avec une nette progression de l’offre et de la demande de mai à août par rapport à la même période de...

Des appartements quasi gratuits à Casablanca

Le conseil de Casablanca a recruté un cabinet d’études pour procéder à l’inventaire de ses biens immobiliers. Le constat est déroutant : 14 000 appartements et maisons...

Au Maroc, la filière de la location saisonnière se requinque

La location immobilière saisonnière au Maroc suscite un fort engouement à mesure qu’approchent les vacances. De quoi revigorer le secteur après deux années de disette dues à la...

Ces articles devraient vous intéresser :

Les touristes peuvent-ils entrer au Maroc avec un drone ?

Les touristes nationaux mais surtout étrangers développent de plus en plus une passion pour l’utilisation des drones. Que dit la loi marocaine sur cet appareil ?

Embellie du tourisme marocain grâce aux MRE

Au Maroc, le tourisme a connu une forte embellie en juin et juillet grâce notamment à l’afflux des Marocains résidant à l’étranger (MRE). Mais la sortie de crise n’est pas pour demain.

Ôvoyages revoie ses ambitions à la hausse au Maroc

Le tour opérateur français Ôvoyages annonce l’ouverture de quatre nouveaux Ôclubs l’été prochain au Maroc, une destination qu’il entend développer dans sa globalité.

Le Maroc contraint de s’adapter aux nouvelles exigences des touristes

Le gouvernement marocain s’active à renforcer les capacités des acteurs du secteur du tourisme pour suivre les tendances et les évolutions mondiales et s’adapter aux nouvelles exigences des touristes.

L’ONMT étend sa présence mondiale pour stimuler le tourisme au Maroc

Dans le cadre de la mise en œuvre de sa politique de relance du tourisme, l’Office national marocain du tourisme (ONMT) envisage de s’implanter dans plusieurs pays, pour tenter de profiter de l’engouement actuel pour le Maroc.

Maroc : un semestre record pour le tourisme et les transferts des MRE

La trajectoire ascendante entamée par le tourisme marocain depuis janvier se poursuit à fin juin. En témoignent les recettes enregistrées. Il en est de même pour les transferts des Marocains résidant à l’étranger (MRE).

Le Maroc veut devenir une destination touristique incontournable

La ministre marocaine du Tourisme, Fatim-Zahra Ammor, a dévoilé la nouvelle feuille de route élaborée pour le secteur à l’horizon 2026 afin de faire du Maroc l’une des plus grandes destinations touristiques au monde.

Le tourisme marocain bat des records

L’année 2023 a vu repartir à la hausse la fréquentation touristique au Maroc. Une embellie pour le tourisme marocain après les trois années noires qu’elle a connues à cause de la pandémie de Covid-19.

Le Maroc fait le ménage dans les hôtels

Les autorités marocaines viennent de mettre de l’ordre dans le secteur de l’hôtellerie. Depuis quelques jours, une nouvelle procédure de classement des établissements d’hébergement touristique est en vigueur dans le royaume.

Le parcours historique des Lions de l’Atlas impacte positivement le tourisme

Le parcours historique des Lions de l’Atlas à la coupe du monde Qatar 2022 produit un impact plus que positif sur le tourisme marocain.