Maroc : mauvaise surprise à la pompe

12 juillet 2023 - 23h00 - Maroc - Ecrit par : A.P

Les prix des carburants au Maroc ont enregistré une hausse de 2,5 % le litre à la pompe, induite par l’augmentation du prix du baril sur les marchés internationaux.

Le prix du litre d’essence est désormais de 15 dirhams et celui du diesel 14 dirhams, rapporte le quotidien Al Akhbar, précisant que les prix varient d’une station à l’autre et d’une ville à l’autre. La hausse est due au « changement dans les prix, intervenu après la réception du nouveau stock. Ce qui a entraîné un relèvement des moyennes pondérées du stock », expliquent les propriétaires des sociétés de distribution.

À lire : Malgré la baisse des cours, les prix de carburants restent au plus haut

Les stations-service « vendent les carburants au prix coûtant sans aucune marge bénéficiaire. À travers l’offre de 14,58 dirhams le litre d’essence dans les stations-service, les sociétés pétrolières réalisent une petite marge, sinon une marge nulle », détaillent-ils. Pour la majorité des chauffeurs et des citoyens du royaume, la hausse ou la baisse des prix des carburants à la pompe est fonction de l’évolution des prix du baril de pétrole brut.

À lire : Maroc : mauvaise surprise à la pompe

Pour sa part, le Groupement des pétroliers du Maroc observe que « l’ambiguïté et l’incertitude caractérisent le marché durant la période actuelle. Les inquiétudes persistent quant à l’avènement d’une crise de l’énergie au niveau mondial, car les prix augmentent constamment à tel point que les banques et les Fonds de couverture ne les suivent pas, menaçant ainsi l’équilibre du marché ».

Sujets associés : Prix - Carburant

Aller plus loin

Maroc : mauvaise surprise à la pompe

Après une accalmie, les prix des différents carburants repartent à la hausse dans plusieurs stations-service du royaume. Les Marocains paieront cher pour se procurer le diesel...

Malgré la baisse des cours, les prix de carburants restent au plus haut

Malgré le repli des cours du pétrole à l’international, les prix des carburants restent au plus haut au Maroc.

Maroc : mauvaise surprise à la pompe

Les automobilistes marocains ont eu une mauvaise surprise en arrivant dans les stations-service ce mercredi. Les prix des carburants ont une fois encore grimpé.

Carburants : une majorité de Marocains ont perdu confiance dans le gouvernement

Les Marocains ont perdu confiance dans la gestion des prix des hydrocarbures par le gouvernement dont le chef Aziz Akhannouch est le principal actionnaire d’Afriquia, société...

Ces articles devraient vous intéresser :