Maroc : une mauvaise surprise à la pompe

17 mars 2022 - 12h40 - Ecrit par : A.T

Mauvaise surprise à la pompe pour les automobilistes marocains. Les prix des carburants ont encore flambé atteignant 14,18 dirhams le litre pour l’essence, et frôlant les 12 dirhams pour le diesel.

Alors que la crise russo-ukrainienne a fait flamber les cours du brut, les prix à la pompe ne cessent de grimper, suscitant la colère des Marocains. Ces prix, malheureusement, sont encore plus élevés dans d’autres villes à cause du coût du transport.

A lire : Maroc : pourquoi les prix du carburant vont-ils encore s’envoler ?

Cette hausse exceptionnelle et continue depuis plusieurs semaines, semble partie pour s’installer, selon les analystes sur la Bourse de Casablanca. « Il est fort probable que le prix du gasoil suive sa tendance haussière dans les prochaines semaines si la crise ukrainienne n’est pas résolue rapidement », ont-ils alerté.

Pour sa part, le gouvernement avait promis de trouver « les solutions adéquates » pour atténuer les effets de cette hausse du prix du brut sur le secteur du transport des marchandises et autres. L’une des solution est la subvention accordée aux camionneurs.

Tags : Carburant

Aller plus loin

Prix du carburant au Maroc : une aide directe pour les professionnels

En réponse aux revendications des transporteurs, le gouvernement a pris une série de mesures, en lien avec la hausse des prix du carburant.

Hausse des prix du carburant au Maroc : des propositions pour une sortie de crise

Face à la hausse des prix des carburants, accentuée par la cherté de la vie, les professionnels du secteur interpellent le gouvernement et font des propositions en vue d’en...

Carburants : le marché noir règne en maître au Maroc

Le marché noir de carburant règne en maître au Maroc au point d’inquiéter les propriétaires des stations-service. Face aux pratiques anticoncurrentielles, ils invitent le ministère...

Flambée des prix du carburant : des syndicats de transporteurs en grève

Conformément à ce qui avait été annoncé, certains syndicats de transporteurs routiers sont en grève, pour protester contre la crise suffocante que traverse leur secteur. D’autres...

Nous vous recommandons

Jamel Debbouze à nouveau honoré

L’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze a remporté le prestigieux Prix Adami de l’artiste citoyen édition 2022, destiné aux artistes qui s’impliquent au service de la société.

Du haschich marocain dans des aubergines

L’UDYCO d’Estepona et de Ceuta ont procédé au démantèlement d’un réseau de trafic de haschich marocain destiné à la France. En tout, 10 kilos de cette drogue, dissimulés dans des cartons d’aubergine, ont été saisis et 3 individus...

Trop chargée, la fourgonnette d’un MRE se renverse en Belgique

Des pompiers ont été mobilisés pour un accident de la circulation — impliquant une camionnette en partance vers le Maroc — survenu au rond-point du Marcheur, au Bultia sur la N5 (Charleroi).

Vers une rupture des relations entre le Maroc et l’Algérie ?

Des rumeurs circulent sur une rupture imminente de l’axe Rabat-Alger. Les autorités algériennes auraient décidé de «  rompre dans les prochaines heures  » leurs relations diplomatiques avec le royaume. Ces derniers mois ont enregistré d’incessants coups de...

Renault veut délaisser son usine en Algérie au profit de celle de Tanger

Après avoir arrêté sa production en Russie, Renault est en passe de fermer son usine implantée près d’Oran en Algérie, qui tourne au ralenti depuis deux ans. L’année dernière, le constructeur a transféré la production de la Dacia Logan de cette usine vers...

Rumeurs sur la mauvaise qualité des bananes vendues au Maroc

Les Marocains n’ont rien à craindre des bananes importées actuellement en vente sur le marché. Celles-ci ne sont pas impropres à la consommation, affirme l’ONSSA.

États-Unis : une maison transformée en riad marocain à prix d’or

En Californie, une maison unique à deux étages transformée en partie en riad marocain à Palm Springs Home en met plein la vue aux visiteurs. Elle vaut un prix d’or.

Visas : le Maroc, victime collatérale des tensions France-Algérie ?

La décision de la France de réduire à 50 % l’octroi des visas pour les Marocains et les Algériens et de 30 % pour les Tunisiens s’explique par les tensions entre Paris et Alger.

Le Maroc dit vouloir garder de bonnes relations avec l’Algérie

Le Maroc se dit attaché aux bonnes relations bilatérales avec ses voisins et ne se laissera donc pas entraîner dans une guerre avec l’Algérie.

La princesse Lalla Hasna citée dans l’enquête des « Pandora Papers »

Plusieurs personnalités africaines, dont des Marocains, auraient dissimulé des sociétés dans des juridictions secrètes, principalement dans des pays riches. C’est ce que révèle une enquête dénommée « Pandora Papers » du Consortium international des journalistes...