Maroc : mauvaise surprise dans les stations-service

29 mars 2022 - 15h40 - Economie - Ecrit par : A.T

Les prix des carburants vendus dans les stations-service au Maroc sont repartis à la hausse dimanche, le litre de gasoil repassant au-dessus du seuil symbolique de 13DH.

La valse des prix des carburants se poursuit. Selon Hespress, le prix du gasoil a augmenté d’un peu plus d’un dirham, en l’espace de deux semaines, franchissant le seuil de 13 dirhams dans plusieurs villes, précisant qu’à Casablanca, les prix oscillent autour de 12,96 dirhams le litre de gasoil. Le prix de l’essence est quant à lui resté inchangé, autour de 14,16 dirhams le litre.

Cette situation est imputable à la hausse des cours du brut et à la sécheresse que vit le Maroc, souligne le site, ajoutant que cela à de graves répercussions sur les prix des denrées de premières nécessités. Pour atténuer les effets, le gouvernement s’est engagé à octroyer une aide financière directe aux transporteurs, dont le montant varie de 1200 à 6000 dirhams en fonction du type de transport (voyageurs, marchandises, tonnage, etc).

A lire : Maroc : voici les détails des aides directes aux transporteurs

Mesure insuffisante selon la Fédération nationale des propriétaires des stations-service (FNPCGSS) qui appelle le gouvernement à créer des mesures destinées à accompagner les stations-service et à les aider à sécuriser un stock de sécurité en leur évitant un déséquilibre financier.

Et de préciser que « le coût d’approvisionnement en carburants a augmenté de plus d’un tiers, ce qui a contraint la majorité des stations-service à s’endetter pour faire face au renchérissement des coûts d’exploitation ».

Sujets associés : Casablanca - Transports - Carburant

Aller plus loin

Maroc : voici les détails des aides directes aux transporteurs

Annoncée par le gouvernement il y a quelques semaines, l’aide exceptionnelle au transport a été lancée officiellement ce mercredi. Elle sera libérée dès avril et prendra en...

Flambée du prix des carburants : comment Afriquia a-t-elle échappé aux critiques ?

La compagnie de distribution de carburants Afriquia dont le patron est le chef du gouvernement Aziz Akhannouch a cette fois réussi à échapper aux critiques qui fusent après la...

Prix du carburant au Maroc : une aide directe pour les professionnels

En réponse aux revendications des transporteurs, le gouvernement a pris une série de mesures, en lien avec la hausse des prix du carburant.

Hausse des prix du carburant au Maroc : des propositions pour une sortie de crise

Face à la hausse des prix des carburants, accentuée par la cherté de la vie, les professionnels du secteur interpellent le gouvernement et font des propositions en vue d’en...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Maroc : une subvention pour renouveler les camions

Dans le cadre de la relance du programme de renouvellement du parc du transport routier, le gouvernement a annoncé le déblocage d’un budget de 500 millions de dirhams pour la période 2022-2023.

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.