Le Maroc veut utiliser des missiles israéliens pour contrôler le détroit

13 décembre 2021 - 13h00 - Espagne - Ecrit par : P. A

Le Maroc envisage de déployer des missiles israéliens Rafael dans les régions de Tanger et de Nador pour mieux contrôler le détroit de Gibraltar. Ceci, en réponse à la décision de l’Espagne de renforcer sa présence militaire dans les villes autonomes de Ceuta et Melilla, sur le rocher de Vélez de la Gomera, à Al Hoceima et sur les îles Chafarinas.

Le Maroc veut rapidement signer un accord avec Israël pour déployer des missiles Rafael dans les régions de Tanger et de Nador, afin de contrôler le détroit de Gibraltar et la mer d’Alboran. Cette année, le Maroc a conclu avec Israël un accord militaire d’un montant de 22 millions de dollars, destinés à l’acquisition de drones et de missiles de cinquième génération en vue de contrôler par voie maritime et terrestre toute la zone adjacente à Ceuta et Melilla, fait savoir le journal israélien Haaretz.

À lire : L’Espagne envoie des militaires dans les îles proches du Maroc

Le Maroc est particulièrement intéressé par le Sea Breaker, le dernier missile antinavire de la société de défense israélienne Rafael Advanced Defence Systems. Il s’agit d’un système de missile d’attaque naval autonome à longue portée qui peut également effectuer une attaque au sol en profondeur. « Il permet des frappes précises à des distances de séparation allant jusqu’à 300 kilomètres contre des cibles terrestres et maritimes », précise la société Rafael, ajoutant qu’un autre missile de cinquième génération, le Spike NLOS, permet d’atteindre des cibles, sur terre et en mer, à une distance de 20 miles.

À lire  : Et si on construisait un barrage entre le Maroc et l’Espagne ?

Le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, comparaîtra le 16 décembre devant l’Assemblée pour situer les parlementaires sur les délimitations des frontières maritimes, surtout en ce qui concerne les îles Canaries dont Rabat considère une partie comme étant sur son territoire, ceci après avoir adopté deux lois pour étendre la zone économique exclusive et le plateau continental.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Espagne - Al Hoceima - Défense - Armement - Vidéos

Aller plus loin

Le Maroc a-t-il acquis un escadron de F-16 Sufa israélien ?

Le Maroc aurait acquis un escadron de F-16 Sufa auprès d’Israël pour renforcer son armement. Aucune source officielle n’a, pour l’instant, confirmé l’information.

Le Maroc veut acheter le missile de croisière israélien Delilah

Le Maroc vient d’engager des négociations avec la société israélienne Elbit Systems en vue de l’acquisition du missile de croisière Delilah, un engin qui a la capacité de...

L’Espagne envoie des militaires dans les îles proches du Maroc

Les autorités militaires espagnoles ont visité les enclaves de Vélez de la Gomera (Badis), Al Hoceima et les îles Chafarinas (Zaffarines), annonçant une série de réformes visant...

L’Espagne envoie deux navires militaires non loin du Maroc

Deux navires de la marine espagnole ont effectué vendredi des opérations contre les mines dans le chenal d’entrée et de sortie du port de Melilla. L’opération intervient après...

Ces articles devraient vous intéresser :

Maroc : Création de zones pour la production d’armes et de munitions

Le Maroc vient d’autoriser la création de deux zones industrielles militaires. C’est ce qui ressort du conseil des ministres tenu samedi à Casablanca et présidé par le roi Mohammed VI.

L’armée marocaine envoie l’artillerie lourde au Sahara

Après avoir prolongé en 2021 le mur de défense de 50 km à l’est pour sécuriser Touizgui dans la province d’Assa-Zag et compléter le dispositif sécuritaire à l’est, les Forces armées royales (FAR) ont déployé l’artillerie lourde dans la même zone.

Espagne : Navantia démarre la construction du patrouilleur marocain

Les chantiers navals de Navantia, situés à Puerto Real et San Fernando, ont lancé lundi la construction d’un navire spécialisé pour la Marine espagnole, le “Poséidon”, ainsi que d’un patrouilleur hauturier destiné à la Marine Royale Marocaine.

Le Maroc investit massivement dans sa défense et son industrie militaire

Le budget du ministère marocain de la Défense nationale devrait atteindre 124,7 milliards de dirhams l’année prochaine, selon le Projet de loi de finances (PLF) 2024. Un budget en hausse d’environ 5 milliards de dirhams par rapport à 2023.

Les F-16 Viper de Lockheed Martin bientôt en action au Maroc

Les 25 avions de combat américains F-16 VIPER fabriqués par le groupe américain Lockheed Martin sont en passe d’être livrés au Maroc.

Le Maroc aurait réceptionné des drones SpyX israéliens

Les Forces armées royales (FAR) marocaines auraient réceptionné un lot de drones suicides SpyX développés par la société israélienne BlueBird Aero System.

Le Maroc modernise ses Forces royales air avec des nouveaux hélicoptères

Les Forces royales air devraient bientôt recevoir de nouveaux hélicoptères H135M commandés auprès du constructeur européen Airbus Helicopters.

Industrie de défense : le Maroc franchit une nouvelle étape

Le Maroc ambitionne de faire partie du cercle restreint des pays leaders dans le domaine de l’industrie de l’armement. Le Conseil des ministres a adopté un décret portant création de deux zones d’accélération industrielles dédiées à l’industrie de...

Budget record pour l’armée marocaine

Le Maroc va allouer près de 12,1 milliards de dollars au ministère de la Défense en 2024. Ce montant servira entre autres à l’acquisition d’armes et d’équipements militaires.

Le Maroc équipe ses avions F-16 d’un blindage de pointe

Le Maroc a acquis un blindage de pointe auprès de la société américaine L3Harris Technologies spécialisée dans le matériel militaire de surveillance, les armes à énergie dirigée, la guerre électronique, pour ses avions F-16.