Maroc : une MRE arrêtée pour s’être mariée avec trois hommes

8 janvier 2020 - 10h10 - Ecrit par : S.A

Une Marocaine, résidant en Espagne, est poursuivie en état d’arrestation à la prison locale de Bourkayez, à Fès, pour adultère, polyandrie et falsification de documents. Son procès s’ouvrira ce jeudi 9 janvier.

Cette Marocaine résidant à l’étranger (MRE), a épousé trois hommes à la fois, violant ainsi le code pénal marocain qui interdit formellement la polyandrie, rapporte Assabah. En 2016, elle s’était mariée à un Marocain résidant en Espagne, avant de le quitter. De cette union, naîtra une fille. Quelques mois plus tard, elle s’est remariée avec un autre MRE résidant dans le même pays. Ils se séparent peu de temps après, sans avoir divorcé. Par la suite, elle épousera un troisième homme par fourberie.

Lorsque les deux derniers époux ont découvert la tromperie dont ils ont été victimes de la part de leur partenaire alors enceinte, ils ont porté plainte, précise la même source. De même, ils ont exigé un test ADN pour connaître le véritable père du bébé.

La MRE sera arrêtée, début décembre 2019, lors de son retour au Maroc. Elle a reconnu les faits lors de son interrogatoire. En attendant l’ouverture de son procès, jeudi 9 janvier, elle a été placée en détention à la prison locale de Bourkayez, à Fès. Conformément au code pénal, elle encourt une peine allant de 6 mois à 2 ans d’emprisonnement.

Tags : Fès - Procès - Prison - Mariage - Arrestation

Aller plus loin

Maroc : une femme arrêtée pour s’être mariée avec deux hommes

Une Marocaine accusée d’avoir contracté un nouveau mariage alors qu’elle était déjà mariée, a été arrêtée vendredi par les services de police à...

Nous vous recommandons

France : une saisonnière marocaine dénonce l’esclavage moderne

Une Marocaine vient de prendre la fuite d’une exploitation agricole suite à des faits qu’elle qualifie d’esclavage moderne. Âgée de 44 ans, elle travaillait dans des champs de fraises dans la région du...

« La Gazelle d’Or », chère au couple Chirac, en vente

Le mythique hôtel La Gazelle d’Or à Taroudant, très cher à l’ancien président français Jacques Chirac, sera finalement mis en vente judiciaire le 22 mai prochain.

L’allemand RWE va fournir du gaz au Maroc via l’Espagne

Le géant allemand de l’énergie RWE va desservir le Maroc en gaz via le gazoduc Maghreb-Europe en sens inverse dans le cadre du nouvel accord entre le Maroc et l’Espagne.

Réouverture des frontières : voici les formalités d’entrée au Maroc

Après deux mois de fermeture complète en raison de la flambée de cas de Covid-19, le Maroc rouvre ce lundi son espace aérien aux voyageurs étrangers. Toutefois, il subsiste de nombreuses conditions...

Adil El Arbi et Loubna Khalkhali se marient aujourd’hui à Tanger (photos)

Adil El Arbi se marie aujourd’hui pour la deuxième fois avec son grand amour, la journaliste belgo-marocaine Loubna Khalkhali. La fête se tient ce samedi à Tanger.

Mohamed Ihattaren sauvé in extremis par la Juventus Turin

L’international marocain Mohamed Ihattaren quitte enfin le PSV Eindhoven. Alors que le joueur âgé de 19 ans perdait tout espoir de se trouver un club, l’offre d’achat de la Juventus Turin vient le sauver d’une situation très...

Sète : des MRE en colère

Pour contenir les accrochages observés au niveau des abords du port de Sète, depuis qu’une troisième ligne a été créée en direction du Maroc, le Préfet de l’Hérault a décidé de restreindre l’accès au port de Sète pour les passagers sans billets. Bien trop de...

Le Maroc accusé d’avoir espionné l’Algérie à l’aide de Pegasus

Le Maroc aurait espionné de nombreux responsables algériens, dont Saïd Bouteflika, frère de l’ancien président déchu Abdelaziz Bouteflika, à l’aide du logiciel israélien Pegasus. C’est ce qu’affirme le journal Le Monde qui a publié une enquête menée sur 6000...

Le Danemark refoule les oranges marocaines

Le Danemark a alerté sur une forte présence de résidus du pesticide Chlorpyrifos dans les oranges marocaines importées par les Pays-Bas. Ce pesticide a été interdit d’utilisation par l’Union européenne depuis décembre 2019 en raison de sa dangerosité...

Soluna donne des nouvelles du project éolien-blockchain à Dakhla

Installée à Dakhla pour engager le royaume sur une voie durable dans les domaines des énergies renouvelables et informatique, la société Soluna Technologies, Ltd. s’appelle désormais Harmattan Energy, Ltd. Un changement de nom qui intervient après que...