Le Maroc n’a pas interdit les déplacements de et vers certaines villes

25 juillet 2021 - 15h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Saâdeddine El Othmani, chef du gouvernement a apporté un démenti formel aux informations faisant état d’une interdiction d’accès à certaines villes du royaume à cause de la pandémie de Covid-19.

Le chef du gouvernement a démenti l’information selon laquelle les autorités marocaines ont fermé l’accès à huit villes dont Casablanca, Marrakech et Tanger. Il a précisé que le communiqué qui est actuellement diffusé sur les réseaux sociaux remonte à 2020.

À lire : Covid-19 : les déplacements des Marocains de et vers certaines villes interdits

Dans un communiqué conjoint publié en juillet 2020, les ministères de l’Intérieur et de la Santé avaient annoncé que les déplacements depuis et vers huit villes-Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, Casablanca, Berrechid, Settat et Marrakech – seront interdits. Une mesure justifiée par « la hausse considérable des cas de contamination » de Covid-19 et  » le non-respect par la majorité des citoyens des mesures de prévention – distanciation sociale, port du masque ».

Depuis juin, le Maroc est confronté à une résurgence de la pandémie de Covid-19 mais les autorités n’ont pas encore pris pareille décision. À la date du 24 juillet, le bilan coronavirus fait état de 575 162 cas de contamination, 542 078 guérisons et 9 559 décès.

Sujets associés : Santé - Saâdeddine El Othmani - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Aller plus loin

Covid-19 : les déplacements des Marocains de et vers certaines villes interdits

Les autorités marocaines ont interdit, les déplacements de et vers les villes de Tanger, Tétouan, Fès, Meknès, àCasablanca, Berrechid, Settat et Marrakech à compter de dimanche...

Tanger ferme ses plages

La ville de Tanger a fermé ses plages en raison de la propagation des cas de contamination dans la province de Fahs-Anjra. Cette décision est entrée en vigueur mardi à minuit.

Le Maroc ferme encore des plages pour contrer le coronavirus

Les autorités locales ont décidé de fermer, vendredi à minuit les plages de la province de Benslimane en vertu d’une décision visant à contrer la propagation de la pandémie du...

Ces articles devraient vous intéresser :

La fête de l’Aïd Al-Adha fait craindre le pire

À quelques jours de la célébration de l’Aïd Al-Adha, le Maroc enregistre de plus en plus de décès liés au Covid-19. Les Marocains craignent que la situation épidémiologique ne s’aggrave avec la célébration dimanche, la fête du sacrifice.

L’état de santé de la chanteuse Khadija El Bidaouia s’aggrave

Nawal, la fille de la chanteuse Khadija El Bidaouia a annoncé qu’en raison de la propagation du cancer du poumon dont souffre sa mère, les médecins ont décidé d’arrêter la chimiothérapie.

Omicron : les contaminations repartent à la hausse au Maroc

L’épidémie du Covid-19 repart à la hausse au Maroc avec un taux de positivité de 40 % dans certaines régions. Une nouvelle vague de contaminations due au variant Omicron qui reste toutefois gérable selon les experts.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Punaises de lit : la psychose atteint le Maroc

Le ministère de la Santé et de la Protection sociale a confirmé, mercredi, l’absence d’une propagation exceptionnelle des punaises de lit au Maroc. Dans un communiqué, les autorités sanitaires affirment avoir mis en place des mesures préventives en...

Maroc : vers un congé menstruel pour les femmes ?

Le Maroc s’apprête-t-il à emboîter le pas à d’autres pays en octroyant aux femmes un congé menstruel ? Le sujet intéresse un groupe parlementaire qui a déjà déposé un projet de loi dans ce sens.

Maroc : plus de mariages, moins de divorces

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de livrer les dernières tendances sur l’évolution démographique, le mariage, le divorce et le taux de procréation par rapport à 2020, année de la survenue de la crise sanitaire du Covid-19.

Maroc : les taxes sur les cigarettes électroniques passent à 40%

Les droits d’importation des cigarettes électroniques devraient passer de 2,5 à 40 % dès l’année prochaine. La mesure est très mal accueillie par les commerçants.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.

La députée Zineb Simou victime d’une intoxication alimentaire

Zineb Simou, députée du Rassemblement national des indépendants (RNI) a été victime d’une intoxication alimentaire, après avoir mangé dans un petit restaurant à Ksar El Kébir.