Les Marocains craignent un nouveau confinement

31 octobre 2020 - 15h30 - France - Ecrit par : Bladi.net

En pleine crise sanitaire du Covid-19, les Marocains supportent bon gré mal gré leur quotidien rythmé par des mesures de confinement, à savoir, la mise en quarantaine, fermeture de nombreux espaces publics, couvre-feu, télétravail, limitation de déplacements. Cependant, la crainte monte, compte tenu de l’hiver qui approche et fait craindre l’explosion d’une seconde vague de la pandémie, notamment du côté de l’Europe voisine.

Avec l’avènement de l’hiver, les Marocains craignent le pire, tout comme en Europe : une seconde vague du coronavirus qui pourrait obliger les autorités à envisager comme dans un passé, des mesures calquées sur le modèle européen et qui rappellent les durs moments du confinement. En France, le top est déjà donné avec l’instauration par Emmanuel Macron, d’un nouveau confinement plus strict, à partir du jeudi 29 octobre 2020 à minuit, pour une durée minimale de 4 semaines. Pendant ce temps, en Allemagne, Angela Merkel a choisi dans son dispositif de confinement, de fermer espaces publics, cafés et bars, fait observer Hespress.

D’ores et déjà, face à ces dispositions de l’Europe, l’angoisse monte chez les Marocains, notamment ceux travaillant dans des secteurs vitaux, dont la plupart sont liés au système de travail quotidien et informel. La crainte est d’autant plus grande surtout face au nombre de cas de contamination sans cesse grandissant. Pire, la dépendance de certains pays européens vis-à-vis du Maroc font craindre la situation difficile vécue au printemps dernier. En effet, les autorités ont éprouvé d’énormes difficultés lors de la phase précédente du confinement qui a généré un préjudice économique énorme sur les revenus financiers du royaume.

Selon le Pr. Moulay Mustapha Ennaji, virologue et directeur du laboratoire de virologie à l’Université Hassan II de Casablanca, « le Maroc a été affecté économiquement par la politique du confinement lors de la première phase, d’où la détérioration des conditions dans les secteurs de l’agriculture, du tourisme et du commerce ». Cependant, le virologue prévoit «  une augmentation significative du nombre de malades à partir du mois prochain  ». À l’en croire, « un retour en quarantaine est toujours du domaine du possible, mais la décision finale revenait aux autorités sanitaires aux niveaux central et régional  ». Toutefois, « tout le monde doit s’engager à éviter la catastrophe, insiste-t-il.

Par ailleurs, le manque de lits et des équipes médicales pour les nouveaux patients dans les hôpitaux font envisager au Pr virologue, un «  retour très possible au confinement  ». Pour Moulay Mustapha Ennaji, le retour des étudiants dans les universités est à craindre. « De nombreux pays ont adopté l’enseignement universitaire à distance pour éviter d’entrer dans les dédales de couloirs ne menant nulle part », fait-il observer. Et d’ajouter qu’en réalité, « la crise dépend principalement d’une approche réussie. Plus le déplacement et la mobilité chez l’humain est moindre et plus les chances de propagation du virus sont faibles ».

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Allemagne - France - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

Maroc : une nouvelle ville confinée

Le nord du Maroc est pleine tourmente à cause de la flambée des cas de contamination au Covid-19. Les habitants de la ville de Tétouan doivent faire face à de nouvelles mesures...

Essaouira rejoint la liste des villes reconfinées

Les autorités locales d’Essaouira ont annoncé, vendredi, le renforcement des mesures préventives visant à enrayer la propagation du Covid-19.

Le Maroc prolonge l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 10 décembre 2020

Le Maroc vient de prolonger à nouveau, et ce, pour la sixième fois consécutive, l’état d’urgence sanitaire. Cette décision est motivée par la forte hausse des contaminations...

Le Maroc envisage un confinement partiel de la population

Augmentation des taux de contaminations au Covid-19, des décès et des admis en réanimation, la situation sanitaire est très inquiétante au Maroc. Face à ce constat, de nouvelles...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Covid-19 se rappelle au bon souvenir des Marocains

Après une période d’accalmie, le Maroc fait désormais face à une hausse des contaminations au Covid-19. Le ministère de la Santé a exprimé ses inquiétudes appelant les Marocains à respecter les recommandations.

Royal air Maroc relance une ligne vers le Portugal

La compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) a annoncé la reprise de la liaison Casablanca-Porto. Cette ligne est restée suspendue depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé jusqu’au 31 décembre

Le gouvernement vient d’annoncer, une nouvelle fois, la prorogation de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national.

Maroc : l’état d’urgence sanitaire prolongé encore d’un mois

Réuni en séance hebdomadaire ce jeudi 29 décembre 2022, le gouvernement a décidé de prolonger jusqu’au 31 janvier 2023, l’état d’urgence sanitaire.

Les touristes reviennent en force au Maroc

Après deux ans de restrictions sanitaires liées au Covid-19, les hôtels enregistrent une très forte demande pour les vacances de fin d’année. Les réservations explosent et les professionnels espèrent atteindre les chiffres d’avant-Covid.

Le Maroc met fin à l’état d’urgence sanitaire

Le gouvernement marocain a décidé de mettre fin à l’état d’urgence sanitaire en vigueur depuis l’apparition des premiers cas de contamination au coronavirus.

Le Maroc met fin à la fiche sanitaire

Quelques jours après avoir annoncé la fin de l’état d’urgence sanitaire, les autorités marocaines portent à la connaissance des voyageurs que la fiche sanitaire n’est plus une obligatoire pour accéder au territoire.

Maroc : en difficulté, les hôtels subventionnés par l’Etat

L’État va octroyer une nouvelle subvention aux établissements d’hébergement hôtelier qui présentent des « cas exceptionnels », afin de mettre à niveau leurs infrastructures. Les détails de cette opération ont été publiés. Le dépôt des demandes jusqu’au...

Le Maroc prolonge encore l’état d’urgence sanitaire

Réuni jeudi lors de sa séance hebdomadaire, le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret portant prorogation, à nouveau, de l’état d’urgence sanitaire.

Aziz Akhannouch confiné après avoir contracté le Covid-19

Le Chef du gouvernement,Aziz Akhannouch, a contracté le Covid-19, sous une forme asymptomatique, selon le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas.