Les Marocains craignent un nouveau confinement

31 octobre 2020 - 15h30 - Ecrit par : Bladi.net

En pleine crise sanitaire du Covid-19, les Marocains supportent bon gré mal gré leur quotidien rythmé par des mesures de confinement, à savoir, la mise en quarantaine, fermeture de nombreux espaces publics, couvre-feu, télétravail, limitation de déplacements. Cependant, la crainte monte, compte tenu de l’hiver qui approche et fait craindre l’explosion d’une seconde vague de la pandémie, notamment du côté de l’Europe voisine.

Avec l’avènement de l’hiver, les Marocains craignent le pire, tout comme en Europe : une seconde vague du coronavirus qui pourrait obliger les autorités à envisager comme dans un passé, des mesures calquées sur le modèle européen et qui rappellent les durs moments du confinement. En France, le top est déjà donné avec l’instauration par Emmanuel Macron, d’un nouveau confinement plus strict, à partir du jeudi 29 octobre 2020 à minuit, pour une durée minimale de 4 semaines. Pendant ce temps, en Allemagne, Angela Merkel a choisi dans son dispositif de confinement, de fermer espaces publics, cafés et bars, fait observer Hespress.

D’ores et déjà, face à ces dispositions de l’Europe, l’angoisse monte chez les Marocains, notamment ceux travaillant dans des secteurs vitaux, dont la plupart sont liés au système de travail quotidien et informel. La crainte est d’autant plus grande surtout face au nombre de cas de contamination sans cesse grandissant. Pire, la dépendance de certains pays européens vis-à-vis du Maroc font craindre la situation difficile vécue au printemps dernier. En effet, les autorités ont éprouvé d’énormes difficultés lors de la phase précédente du confinement qui a généré un préjudice économique énorme sur les revenus financiers du royaume.

Selon le Pr. Moulay Mustapha Ennaji, virologue et directeur du laboratoire de virologie à l’Université Hassan II de Casablanca, « le Maroc a été affecté économiquement par la politique du confinement lors de la première phase, d’où la détérioration des conditions dans les secteurs de l’agriculture, du tourisme et du commerce ». Cependant, le virologue prévoit «  une augmentation significative du nombre de malades à partir du mois prochain  ». À l’en croire, « un retour en quarantaine est toujours du domaine du possible, mais la décision finale revenait aux autorités sanitaires aux niveaux central et régional  ». Toutefois, « tout le monde doit s’engager à éviter la catastrophe, insiste-t-il.

Par ailleurs, le manque de lits et des équipes médicales pour les nouveaux patients dans les hôpitaux font envisager au Pr virologue, un «  retour très possible au confinement  ». Pour Moulay Mustapha Ennaji, le retour des étudiants dans les universités est à craindre. « De nombreux pays ont adopté l’enseignement universitaire à distance pour éviter d’entrer dans les dédales de couloirs ne menant nulle part », fait-il observer. Et d’ajouter qu’en réalité, « la crise dépend principalement d’une approche réussie. Plus le déplacement et la mobilité chez l’humain est moindre et plus les chances de propagation du virus sont faibles ».

Tags : Allemagne - France - Coronavirus au Maroc (Covid-19) - Etat d’urgence au Maroc

Aller plus loin

Vers un reconfinement de Casablanca après l’Aïd El Mawlid

La ville de Casablanca pourrait faire l’objet d’un reconfinement total dans les jours ou les semaines à venir. La menace a été brandie par le directeur du laboratoire de virologie...

Essaouira rejoint la liste des villes reconfinées

Les autorités locales d’Essaouira ont annoncé, vendredi, le renforcement des mesures préventives visant à enrayer la propagation du Covid-19.

Couvre-feu imposé à Nador

La ville de Nador se barricade à nouveau avec le retour des mesures restrictives et du couvre-feu en raison de la recrudescence des nouvelles contaminations. Les autorisations...

La ville de Tanger à nouveau en quarantaine

Tanger->mot247] intègre une nouvelle fois le lot des villes interdites d’accès ou de sortie sans autorisation exceptionnelle. Cette décision a pris effet depuis hier, lundi 26...

Nous vous recommandons

Une étudiante arrêtée à Salé pour prostitution et proxénétisme

Accusée d’avoir livré des filles qu’elle a fait venir au Maroc pour se prostituer, une étudiante en master a été arrêtée puis placée en détention préventive à la prison d’Al Arjat à Salé. Elle serait membre d’un réseau international de proxénétisme...

Calvaire des migrants marocains bloqués en Algérie

Alors qu’ils voulaient rejoindre la Libye, bon nombre de migrants marocains se retrouvent bloqués dans des centres de rétention en Algérie. Vivant dans des conditions très difficiles, ils demandent aux autorités algériennes d’accéder à leur demande de...

Aptiv lance une vaste campagne de recrutement au Maroc

Le groupe équipementier américain Aptiv, spécialisé dans les systèmes de câblage, a lancé un vaste plan de recrutement pour le compte de sa nouvelle usine située à Oujda.

La galère des Marocains bloqués à l’étranger

De nombreux Marocains se sont retrouvés bloqués dans divers pays à travers le monde après la fermeture des frontières aériennes décidée lundi 29 novembre pour limiter la propagation du nouveau variant...

Wizz Air suspend des vols vers le Maroc

La compagnie aérienne Wizz Air va mettre fin à la liaison Dortmund-Marrakech. Cette suspension intervient après que la low-cost hongroise a décidé de fermer ses bases de Dortmund et Riga.

Maroc : Chariot Oil & Gas trouve un acheteur pour le gaz de Larache

La société britannique spécialisée dans l’exploration gazière Chariot Oil & Gas a trouvé un « acheteur pour le gaz » de son gisement Anchois, situé au large de Larache, dans le nord du Maroc.

Le groupe Voltalia va construire deux centrales solaires au Maroc

Volta Maroc, filiale du groupe français Voltalia, l’entreprise appartenant à la famille Mulliez, plus connue par ses enseignes Auchan, Décathlon, Kiabi, Pimkie, ou encore Leroy Merlin, va réaliser deux centrales solaires dans le royaume dans le cadre de...

Au Maroc, les femmes seules sont toujours interdites de séjour dans les hôtels

La femme marocaine seule est toujours interdite de séjour dans les hôtels de son pays. Malgré l’inexistence d’une loi, cette vieille pratique résiste au temps.

Le Marocain Mohamed Katir bat le record d’Espagne aux 1500 mètres

L’athlète espagnol d’origine marocaine, Mohamed Katir, a battu vendredi à la Ligue de diamant, le record de Fermin Cacho (Zurich, 1997) aux 1500 mètres, avec un temps de 3:28,76.

Le dirham remonte face à l’euro

La devise marocaine s’est appréciée de 0,27 % face à l’euro et s’est dépréciée de 0,07 % vis-à-vis du dollar, au cours de la semaine du 29 novembre au 3 décembre. C’est ce que précisent les indicateurs publiés par BMCE Capital Global Research...