Maroc : de nouveaux changements pour les taxis

29 avril 2022 - 16h00 - Maroc - Ecrit par : S.A

Au Maroc, le ministère de l’Intérieur a introduit de nouveaux changements dans le secteur des taxis touchant la gestion des agréments. Désormais, plus de cumul d’agréments.

Le ministère de l’Intérieur a décidé de mettre fin au cumul des agréments. Depuis lundi dernier, les différents services relevant du département d’Abdelouafi Laftit n’acceptent plus les dossiers de location des agréments gérés par une seule et même personne, fait savoir le quotidien arabophone Assabah. Désormais, chaque professionnel recevra un seul agrément. La seule possibilité offerte à ceux qui gèrent plusieurs agréments, c’est de se constituer en personnes morales.

À lire : Le système des agréments plombe le secteur du taxi

L’introduction de ces nouveaux changements fait suite à l’intervention d’un député, également conseiller représentant l’Union marocaine du travail (UMT) au Parlement en présence du ministre du Transport. L’élu a dénoncé le fait qu’une seule personne détenant, à elle seule, 200 agréments, pouvait bénéficier d’une aide substantielle de 320 000 DH dans le cadre des récentes mesures de soutien des transporteurs mises en place par l’État. Ainsi, cette nouvelle initiative du ministère de l’Intérieur favorisera non seulement un meilleur ciblage des aides dédiées aux transporteurs, mais permettra aussi d’aider à lutter contre l’évasion fiscale dans ce secteur.

À lire : Maroc : plus de 7000 taxis renouvelés en 2020

Des initiatives ont été d’ores et déjà prises pour la réussite de cette nouvelle entreprise. Selon des sources préfectorales, cette nouvelle initiative du ministère de l’Intérieur était au menu de réunions organisées avec les chefs des différents services relevant de ce département. L’ensemble des intervenants ont, eux, eu droit à des formations pour mettre en place les dispositions prises par l’Intérieur pour la gestion de ce secteur.

Sujets associés : Transport en commun - Ministère de l’Intérieur (Maroc)

Aller plus loin

Maroc : plus de 7000 taxis renouvelés en 2020

En 2020, environ 7130 taxis ont été renouvelés grâce à la reconduction du programme de subventions. Selon le ministère de l’Intérieur, le renouvellement a connu un bond de 233 %...

Maroc : nouvelle menace de grève générale des taxis

Pour protester contre le «  mutisme du gouvernement face à leurs revendications  », les propriétaires de taxi menacent d’observer une grève nationale à compter du 25 juin prochain.

Marrakech fait la guerre aux chauffeurs de taxi arnaqueurs

Suite à des plaintes liées à la hausse des prix pratiqués par certains chauffeurs de taxi à Marrakech, les autorités viennent de lancer une campagne de contrôle. Des sanctions...

Casablanca : les taximen sèment le chaos

Les habitants et commerçants du centre-ville de Casablanca sont en colère contre l’occupation anarchique des ruelles de Derb Omar par les taxis blancs. Les taximen ont profité...

Ces articles devraient vous intéresser :

Nabila Mounib défend Annahj Addimocrati

La députée PSU, Nabila Mounib, a dénoncé le traitement infligé au Parti Ennahj Addimocrati par le gouvernement, appelant le ministère de l’Intérieur à « mettre fin à toutes les formes de restrictions et à respecter « son droit légitime de tenir son...

Maroc : ménage au ministère de l’Intérieur ?

Un nouveau redéploiement s’annonce imminent au ministère de l’Intérieur avec, à la clé, la mise à la retraite de bon nombre de walis et gouverneurs et des nominations.

Urbanisme au Maroc : vers le renforcement des opérations d’inspection

Les ministères de l’Intérieur et de l’habitat veulent renforcer les opérations d’inspection menées dans le domaine d’urbanisme. De nouveaux contrôleurs seront nommés.

Du nouveau pour le TGV Agadir-Marrakech

L’Office national des chemins de fer (ONCF) a confié au bureau d’études LPEE les travaux de reconnaissance géologique, hydrogéologique et géotechnique nécessaires aux études d’avant-projet sommaire (APS) de la liaison ferroviaire grande vitesse...

Maroc : la fermeture des hammams fait des malheureux

La Fédération nationale des associations des propriétaires et exploitants des bains traditionnels au Maroc a adressé un courrier au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, l’invitant à reconsidérer la décision de fermeture des hammams trois jours...

Les Marocains libres de choisir le prénom de leurs enfants, sous certaines conditions

Les officiers marocains de l’état civil sont à présent dans l’obligation d’accepter temporairement les prénoms déclarés, y compris ceux en contradiction avec la loi, contrairement aux pratiques antérieures, selon un décret qui vient d’être publié.

Maroc : des caméras de surveillance pour lutter contre la mendicité

Le ministère marocain de l’Intérieur a annoncé l’installation de caméras de surveillance dans les principales villes du royaume en vue de lutter contre la mendicité.

Maroc : voici les principales mesures prises pour éviter les pénuries d’eau

Pour faire face à la pénurie d’eau, le gouvernement a demandé aux autorités locales et régionales de prendre des mesures urgentes pour réduire le gaspillage de l’eau, voire de rationner sa consommation.

Au Maroc, certains fonctionnaires ont besoin d’une autorisation pour quitter le territoire

Abdelouafi Laftit, ministre de l’Intérieur, a apporté un démenti formel au sujet de l’existence de toute décision qui interdit à tous les fonctionnaires de quitter le territoire national s’ils ne présentent pas une autorisation dans les aéroports et...

Les restaurateurs marocains accusés d’empoisonner leurs clients

Les propriétaires des cafés et restaurants ont rejeté les accusations de fraude formulées contre eux par une députée du Rassemblement national des indépendants (RNI). Celle-ci a adressé une question écrite au ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit...