Marrakech fait la guerre aux chauffeurs de taxi arnaqueurs

12 mai 2022 - 21h40 - Maroc - Ecrit par : A.T

Suite à des plaintes liées à la hausse des prix pratiqués par certains chauffeurs de taxi à Marrakech, les autorités viennent de lancer une campagne de contrôle. Des sanctions sont prévues !

Démarrée depuis le début de cette semaine, cette campagne vise à sévir contre les infractions commises dans ce secteur, rapporte Al Akhbar, qui précise qu’elle fait suite aux vérifications d’une commission sur les plaintes des touristes et des habitants.

Ainsi, certains chauffeurs de la ville ocre profitent du retour des touristes pour combler les pertes qu’ils ont subies pendant la pandémie du Covid 19, en bloquant le compteur et en augmentant les prix des courses.

A lire : Maroc : de nouveaux changements pour les taxis

Ces contrevenants ont été sanctionnés par le retrait provisoire de leurs permis, fait savoir le journal, ajoutant qu’un vaste dispositif de dénonciation a été mis en place pour s’enquérir des dépassements commis par les chauffeurs de taxi.

Les membres de cette commission ont également incité les usagers à aviser les services concernés si un chauffeur du taxi refuse de faire fonctionner le compteur, privilégie les touristes étrangers aux dépens des locaux ou viole la réglementation en vigueur.

Sujets associés : Marrakech - Transports

Aller plus loin

Taxis : le Maroc réglemente la profession

Le ministère de l’Intérieur a annoncé une série de mesures dédiées à la gestion du transport par taxi en vue de garantir davantage de professionnalisme et de meilleures conditions.

Un touriste britannique arnaqué par un chauffeur de taxi à Marrakech (vidéo)

La course de taxi d’un touriste étranger aurait dû lui coûter 70 dirhams, mais le chauffeur a exigé 350 dirhams. Bien conscient de se faire arnaquer, le touriste a réglé la...

Arnaque à Fès : des tapis vendus à une Américaine pour 450 000 dirhams (vidéo)

Une touriste américaine s’est fait arnaquer à Fès par un guide touristique qui l’a forcé à payer 8 zarabis (tapis traditionnels marocains) pour un montant de 450 000 dirhams.

Fès : nouveaux tarifs pour les petits taxis

A Fès, le tarif des trajets courts en petits taxis est en hausse. Il faut débourser désormais 6 dirhams au lieu de 4 dirhams auparavant.

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc et Israël consolident leur coopération dans le secteur des transports et de la Logistique

Une délégation marocaine composée d’acteurs clés du secteur des transports et de la logistique a effectué une visite de travail de trois jours à Tel-Aviv, et ce pour consolider la coopération entre le Maroc et Israël dans le secteur de la logistique.

Le Maroc va acquérir de nouveaux trains

Le Maroc s’apprête à lancer un appel d’offres international pour l’acquisition de trains et le développement d’un réseau ferroviaire local, attirant l’intérêt de géants du secteur tels, notamment français et espagnols. C’est ce qu’a révélé Mohamed...

Les MRE mécontents de la cherté des locations de voiture

L’inflation au Maroc touche même les locations de voiture. Cet été, les tarifs se sont envolés, provoquant la colère des citoyens et MRE. Plusieurs raisons expliquent cette situation selon les professionnels.

Le Maroc construira 1000 km d’autoroutes d’ici 2030

Le Maroc veut saisir l’occasion de l’organisation de la coupe du monde 2030 pour moderniser le secteur des transports dans son ensemble, notamment les autoroutes.

Maroc : une subvention pour renouveler les camions

Dans le cadre de la relance du programme de renouvellement du parc du transport routier, le gouvernement a annoncé le déblocage d’un budget de 500 millions de dirhams pour la période 2022-2023.