Marrakech retire le permis au chauffeur de taxi arnaqueur d’un YouTubeur

24 décembre 2022 - 18h40 - Maroc - Ecrit par : S.A

La sanction est tombée. Les autorités de Marrakech ont retiré le permis au chauffeur de petit taxi, accusé d’avoir escroqué un célèbre YouTubeur britannique.

Le chauffeur de petit taxi qui a arnaqué le célèbre youtubeur, nommé « Simon Wilson » a été sanctionné par les autorités de Marrakech. Ces dernières ont visionné comme de nombreux internautes les vidéos partagées par celui-ci sur les réseaux sociaux et ont réussi à identifier le chauffeur. D’après les faits documentés par le touriste britannique, le chauffeur de taxi a exigé 350 DH pour un transfert de l’aéroport international de Marrakech-Menara à la place Jamaa El-Fna. 

À lire : Un touriste britannique arnaqué par un chauffeur de taxi à Marrakech (vidéo)

Arrivé à destination, le client lui a remis 400 dirhams, mais le chauffeur a préféré garder les 50 dirhams alors que les frais de transport devraient normalement coûter 70 DH, prix fixé par les autorités compétentes pour les petits taxis pour les transferts de passagers marocains et étrangers vers et depuis l’aéroport international de Marrakech Menara en direction de toutes les parties de la ville ocre.

Bladi.net Google News Suivez bladi.net sur Google News

Bladi.net sur WhatsApp Suivez bladi.net sur WhatsApp

Sujets associés : Marrakech - Grande-Bretagne - Arnaque - Youtube - Escroquerie

Aller plus loin

Marrakech frappe fort contre les chauffeurs de taxi malhonnêtes

Marrakech est en croisade contre les mauvaises pratiques des chauffeurs de taxi qui ne respectent pas la tarification en vigueur. En tout, près d’une cinquantaine de licences...

Un célèbre youtubeur arnaqué à Casablanca (vidéo)

Dans une vidéo intitulée « Évitez ces escrocs à Casablanca », publiée sur sa chaîne, un youtubeur sud-africain raconte ses mésaventures dans la capitale économique. Il s’est...

Un touriste britannique arnaqué par un chauffeur de taxi à Marrakech (vidéo)

La course de taxi d’un touriste étranger aurait dû lui coûter 70 dirhams, mais le chauffeur a exigé 350 dirhams. Bien conscient de se faire arnaquer, le touriste a réglé la...

Marrakech met de l’ordre dans les prix de taxi à l’aéroport

Les touristes étrangers arrivant à Marrakech pourront désormais se renseigner et payer les prix des transports de taxi dans un guichet unique qui est mis à leur disposition à...

Ces articles devraient vous intéresser :

Saad Lamjarred sanctionné par Youtube ?

Le chanteur marocain Saad Lamjarred explique les raisons qui seraient derrière la baisse inquiétante du nombre de vues de ses chansons sur la plateforme YouTube.

Les influenceurs marocains traqués par le Fisc

Les influenceurs marocains sont dans le viseur de la direction générale des impôts, qui a déployé de grands moyens pour lutter contre la fraude et la sous-déclaration.

Maroc : les avertissements de la DGI aux influenceurs

Les influenceurs marocains sont sommés par la Direction générale des impôts (DGI) de déclarer leurs revenus et de payer leurs impôts. Ils ont reçu des lettres de relance, certainement le dernier avertissement avant la phase de répression.

YouTube : des Marocains gagnent jusqu’à 100 000 dirhams par mois, le fisc en alerte

Au Maroc, les services de la Direction générale des impôts (DGI) ont adressé un avis aux influenceurs, des youtubeurs et aux créateurs de contenus pour les appeler à déclarer leurs revenus et à payer leurs impôts.

"YouTube", l’autre source de revenus des artistes marocains

De nombreux artistes marocains se tournent vers la plateforme YouTube qui est devenu un moyen pour eux de gagner de l’argent et d’éviter la marginalisation.

La Youtubeuse marocaine "Mi Naima" au cœur d’un nouveau scandale

“Mi Naïma” fait à nouveau parler d’elle. La Youtubeuse marocaine, connue pour ses controverses, a récemment publié une vidéo dans laquelle on la voit lire certains versets du Coran de manière désinvolte. La vidéo a suscité la colère des internautes.

Salma Rachid sous le feu des critiques

Salma Rachid est la cible d’attaques sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes fustigent l’arrogance de la chanteuse de la pop marocaine.

Buzz, fric et clashs : La (mauvaise) recette des artistes marocains

De plus en plus d’artistes marocains se tournent vers les réseaux sociaux, notamment Instagram et TikTok, pour interagir avec leur public et générer des revenus. Cette tendance suscite toutefois des critiques, certains pointant du doigt le recours à...

Cheikh Mohammed Al Fizazi critique vivement la série de Mohamed Bassou

Le président de l’Association marocaine de la Paix et de la Transmission, Cheikh Mohammed Al Fizazi, a critiqué le comédien Mohammed Bassou pour sa série « Si Al Kala » diffusée sur sa page YouTube pendant ce mois de Ramadan, estimant qu’il ne fait que...