Le Maroc veut reprendre la paternité du couscous

1er décembre 2021 - 12h00 - Ecrit par : S.A

Alors que l’inscription du couscous sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, est le fruit d’une entente entre le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et la Tunisie, l’actuel ministre marocain de la Culture, Mehdi Bensaid tente de raviver les divergences autour de la paternité de ce plat ancestral.

Mehdi Bensaid ambitionne de doter le plat ancestral d’un label marocain. Dans une récente déclaration à 2M, il a indiqué que « l’idée est de créer un ‘label Maroc’ pour mettre fin au débat sur la question de savoir si le couscous est marocain ou tunisien », sans citer l’Algérie, avec qui le royaume disputait la paternité de ce plat ancestral.

À lire : Le Maroc reçoit le certificat d’inscription du couscous sur la liste du patrimoine de l’UNESCO

Selon le ministre, il est question de définir « ce qui entre dans le patrimoine marocain » pour, ensuite, « interagir avec les institutions internationales dont l’UNESCO afin d’obtenir une reconnaissance internationale du patrimoine marocain et de l’histoire marocaine ». « Nous avons demandé au directeur [de la division de l’inventaire et de la documentation du patrimoine au ministère marocain de la Culture] à ce qu’une liste de toutes les composantes du patrimoine marocain soit dressée », a-t-il détaillé.

Mais cette ambition du ministre est vue d’un mauvais œil. « C’est du populisme. La direction qui est censée préparer son dossier de label [la division de l’inventaire et de la documentation du patrimoine] est celle-là même qui avait préparé entre 2018 et 2019 le dossier marocain pour la candidature commune avec l’Algérie, la Tunisie et la Mauritanie », explique à Middle East Eye une source qui était impliquée dans la préparation du dossier du Maroc.

À lire : Le couscous est désormais un patrimoine immatériel de l’Unesco

Pour rappel, le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et la Tunisie avaient déposé un dossier de candidature commune « Savoirs, savoir-faire et pratiques liés à la production et à la consommation du couscous » pour inscrire le couscous au patrimoine immatériel de l’UNESCO. En décembre 2020, le dossier a abouti, et ce plat ancestral est entré au patrimoine immatériel de l’organisation onusienne. « C’est un signe fort de reconnaissance culturelle et c’est aussi un vrai succès diplomatique, sur un sujet si important et si symbolique pour les peuples de toute cette région, et bien au-delà. Ce consensus montre qu’un patrimoine culturel peut être à la fois personnel et exceptionnel, et transcender les frontières », avait déclaré Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO.

Tags : Patrimoine - Cuisine marocaine - Unesco - Algérie - Tunisie

Aller plus loin

Le Maroc reçoit le certificat d’inscription du couscous sur la liste du patrimoine de l’UNESCO

L’ambassadeur du Maroc auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Samir Addahre a officiellement reçu, mercredi 18 février, le...

Le couscous marocain séduit le jury de l’émission "MasterChef"

L’art culinaire marocain est à l’honneur en Espagne. Il a été célébré lors de l’émission "MasterChef Espagne", diffusée lundi soir sur "TVE1", la chaîne publique...

Dari Couspate étend ses activités en Belgique

Dari Couspate, leader marocain en couscous et des pâtes alimentaires, étend ses activités sur le marché européen, en annonçant l’acquisition d’une unité de production de couscous en...

Le couscous est désormais un patrimoine immatériel de l’Unesco

Les pays du Maghreb ont réussi à faire inscrire le couscous, sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Unesco. L’annonce a été faite, mercredi, sur le site web de...

Nous vous recommandons

Brahim Ghali de retour à Tindouf

Le leader du Front Polisario, Brahim Ghali, retournera dans les camps en septembre, après cinq mois d’absence pour raison sanitaire liée au Covid-19 et des complications qui ont nécessité une longue période de...

Match Maroc-RDC : des surprises dans la liste des joueurs convoqués

C’est fait, le sélectionneur national Vahid Halilhodzic, a dévoilé ce jeudi 17 mars, la liste des 26 joueurs marocains convoqués pour la double confrontation contre la République démocratique du Congo. Sur la liste, il y a des absences et de grands...

Le Maroc manque-t-il déjà d’oxygène ?

La Direction régionale de la santé (DRS) de Marrakech-Safi a apporté un démenti formel au sujet du décès de cinq patients atteints du Covid-19 par manque d’oxygène à l’hôpital Ibn Zohr.

PSG : Pochettino séduit par les performances de Hakimi

L’entraîneur du PSG, Mauricio Pochettino, a affirmé que le joueur marocain Achraf Hakimi s’adapte assez bien depuis son arrivée à Paris. En trois matchs, le Lion de l’Atlas a réussi à montrer qu’il est capable de faire le job pour lequel il a été...

Sebta et Melilla se meurent sans les Marocains

La réouverture des frontières ne profite toujours pas aux commerçants de Sebta et Melilla qui dénoncent la décision du Maroc d’interdire le passage des articles achetés dans les deux villes autonomes, déplorant une situation pire que celle d’avant le retour...

« French Montana Concept », la Rolex Daytona aux couleurs marocaines

Skeleton Concept, atelier français de haute horlogerie spécialisé dans la haute horlogerie et la personnalisation de garde-temps d’exception, a lancé son nouveau concept réalisé pour le rappeur américain d’origine marocaine French...

Ryanair annonce une mauvaise nouvelle à ses clients marocains

Les clients marocains et d’autres nationalités de la compagnie aérienne Ryanair devront débourser payer plus pour acheter les billets d’avion pour les vols vers l’Europe. Michael O’Leary, CEO de la low cost, a annoncé, ce lundi 16 mai, une hausse des prix...

Maroc : voici le calendrier des examens scolaires de fin d’année

Le calendrier des examens continus et finaux vient d’être dévoilé par le ministère de l’Éducation nationale. En voici le détail :

Abdelilah Benkirane en deuil

Abdelilah Benkirane, secrétaire général du parti de la justice et du développement (PJD) vient de perdre sa belle-sœur, des suites d’une longue maladie.

La destination "Maroc" cartonne au départ de Marseille

Grâce au Maroc et à d’autres destinations, l’aéroport de Marseille a vu le nombre de ses passagers augmenter en juillet et août. En tout, 1,16 million de passagers enregistrés.