Le Maroc veut reprendre la paternité du couscous

1er décembre 2021 - 12h00 - Culture - Ecrit par : S.A

Alors que l’inscription du couscous sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO, est le fruit d’une entente entre le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et la Tunisie, l’actuel ministre marocain de la Culture, Mehdi Bensaid tente de raviver les divergences autour de la paternité de ce plat ancestral.

Mehdi Bensaid ambitionne de doter le plat ancestral d’un label marocain. Dans une récente déclaration à 2M, il a indiqué que « l’idée est de créer un ‘label Maroc’ pour mettre fin au débat sur la question de savoir si le couscous est marocain ou tunisien », sans citer l’Algérie, avec qui le royaume disputait la paternité de ce plat ancestral.

À lire : Le Maroc reçoit le certificat d’inscription du couscous sur la liste du patrimoine de l’UNESCO

Selon le ministre, il est question de définir « ce qui entre dans le patrimoine marocain » pour, ensuite, « interagir avec les institutions internationales dont l’UNESCO afin d’obtenir une reconnaissance internationale du patrimoine marocain et de l’histoire marocaine ». « Nous avons demandé au directeur [de la division de l’inventaire et de la documentation du patrimoine au ministère marocain de la Culture] à ce qu’une liste de toutes les composantes du patrimoine marocain soit dressée », a-t-il détaillé.

Mais cette ambition du ministre est vue d’un mauvais œil. « C’est du populisme. La direction qui est censée préparer son dossier de label [la division de l’inventaire et de la documentation du patrimoine] est celle-là même qui avait préparé entre 2018 et 2019 le dossier marocain pour la candidature commune avec l’Algérie, la Tunisie et la Mauritanie », explique à Middle East Eye une source qui était impliquée dans la préparation du dossier du Maroc.

À lire : Le couscous est désormais un patrimoine immatériel de l’Unesco

Pour rappel, le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et la Tunisie avaient déposé un dossier de candidature commune « Savoirs, savoir-faire et pratiques liés à la production et à la consommation du couscous » pour inscrire le couscous au patrimoine immatériel de l’UNESCO. En décembre 2020, le dossier a abouti, et ce plat ancestral est entré au patrimoine immatériel de l’organisation onusienne. « C’est un signe fort de reconnaissance culturelle et c’est aussi un vrai succès diplomatique, sur un sujet si important et si symbolique pour les peuples de toute cette région, et bien au-delà. Ce consensus montre qu’un patrimoine culturel peut être à la fois personnel et exceptionnel, et transcender les frontières », avait déclaré Audrey Azoulay, directrice générale de l’UNESCO.

Sujets associés : Algérie - Tunisie - Patrimoine - Unesco - Cuisine marocaine

Aller plus loin

Un Marocain décroche le prix du meilleur couscous de France

Le Marocain Hamid Miss, chef de La Pente Douce à Toulouse, s’est vu décerner le prix du meilleur couscous de France.

Le Maroc reçoit le certificat d’inscription du couscous sur la liste du patrimoine de l’UNESCO

L’ambassadeur du Maroc auprès de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Samir Addahre a officiellement reçu, mercredi 18 février,...

Dari Couspate étend ses activités en Belgique

Dari Couspate, leader marocain en couscous et des pâtes alimentaires, étend ses activités sur le marché européen, en annonçant l’acquisition d’une unité de production de...

Le Maroc et l’Algérie se disputent la paternité du haïk

La paternité du haïk, une étoffe blanche en tissu de laine fine ou de soie, portée par les femmes et qui les recouvre entièrement, fait l’objet de dispute entre l’Algérie et le...

Ces articles devraient vous intéresser :

Le Maroc, l’une des meilleures destinations gastronomiques au monde

Le Maroc fait partie des neuf meilleures destinations gastronomiques au monde, selon le célèbre magazine National Geographic.

Jack Lang encense le roi Mohammed VI

Jack Lang, directeur de l’Institut du monde arabe (IMA) à Paris, a manifesté de nouveau, son admiration pour le roi Mohammed VI pour son engagement au profit de l’édification d’un Maroc fort et avancé dans beaucoup de domaines. Pour l’éternel ministre...

Le Maroc veut inscrire le caftan sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO

Le Maroc s’active pour l’inscription du caftan sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Un atelier a été organisé en ce sens.

Imaan Hammam célèbre la culture arabe

Le mannequin néerlandais d’origine marocaine-égyptienne Imaan Hammam et Amina Muaddi célèbrent la culture arabe à travers la campagne printemps 2022 de la marque de chaussures.

Des lunettes signées Imaan Hammam pour port Tanger

La marque de lunette Port Tanger a lancé de nouveaux modèles, fruit d’une collaboration avec le mannequin néerlandais d’origine marocaine Imaan Hammam. La collection a été récemment mise en vedette par la star de 26 ans.

Un ancien employé du roi Hassan II propose des spécialités marocaines à Thomery

Un ancien employé du roi Hassan II a ouvert un nouveau food truck sur la place de l’Église de Thomery (Seine-et-Marne), où il ne propose pas de burgers mais des spécialités marocaines.

La SNRT ouvre ses portes aux Marocains du monde

Des journées portes ouvertes au profit de la communauté marocaine vivant à l’étranger. Il s’agit d’une initiative de la SNRT en vue de mettre les projecteurs sur le rôle que jouent ces citoyens marocains résidant à travers le monde dans le...