Le Maroc, pays le plus stable du Maghreb

26 juillet 2014 - 14h44 - Ecrit par : Fouad Boumnadel

Le Maroc a réussi à échapper au chaos déclenché par le printemps arabe dans plusieurs autres pays de la région, grâce aux réformes politiques et sociales initiées par le roi Mohammed VI, bien avant la vague de protestation de février 2011. Le Royaume se distingue ainsi par un processus réformiste, certes lent, mais sûr et non violent, souligne le laboratoire d’idées Atlantic council, dans une analyse publiée le 21 juillet.

Karim Mezran, membre du Centre Rafik Harir pour le Moyen-Orient et auteur de cette analyse, estime que plus d’attention devrait être accordée au Maroc où le mouvement de transition s’inscrit dans une approche différente des méthodes violentes qui ont débouché sur une situation explosive dans des pays comme la Libye, l’Egypte, la Syrie ou encore l’Irak.

Si la Tunisie représente un cas d’exception parmi les pays ayant connu des soulèvements violents, dans la mesure où elle a réussi à passer du régime policier de Zine El Abidine Ben Ali à un système libéral et pluraliste, il n’en reste pas moins que les Tunisiens ont payé cette transition au prix fort. En effet, lors du soulèvement populaire de 2011, des centaines de Tunisiens ont été tués par les forces de sécurité. Quant à l’économie du pays, elle peine toujours à retrouver son rythme d’avant la révolution.

Au Maroc, par contre, le processus des réformes a été lancé par le roi Mohammed VI dès sa succession au trône, précise l’auteur de l’analyse en citant les plus importantes réformes initiées par le souverain aux niveaux politique et des droits de l’Homme comme la Moudawana, l’Instance Équité et Réconciliation (IER), l’élargissement des pouvoirs du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH), ou encore la nouvelle constitution votée par referendum.

L’analyse relève également le rôle du Maroc dans le maintien de la paix dans la région à travers la promotion d’un Islam modéré. Plusieurs pays africains ont fait appel au Royaume pour former des imams, précise l’analyse. Celle-ci évoque, sur le plan économique, les accords de libre-échange passés entre le Maroc et plusieurs pays dont les Etats-Unis, ainsi que le statut avancé dont il bénéficie avec l’Union Européenne.

Karim Mezran estime toutefois que le roi continue à concentrer l’essentiel des pouvoirs entre ses mains et que la constitution n’a pas encore été réellement concrétisée sur le terrain. Malgré cela, le rôle central du souverain est perçu comme étant un gage de stabilité au Royaume.

Le Maroc est non seulement le pays le plus stable de la région du Maghreb, mais ses réformes sociales et politiques sont des exemples à suivre par les pays de cette région, conclut l’analyse.

Tags : Union européenne - Manifestation - Mohammed VI - Moudawana - Mouvement du 20 février - Réforme de la constitution - Printemps arabe

Aller plus loin

Najat Vallaud-Belkacem : « le risque de répétition des Printemps arabes est réel »

L’ancienne ministre française de l’Éducation, Najat Vallaud Belkacem, redoute une recrudescence des problématiques sociales au Maroc, mais aussi ailleurs au Maghreb, et dont...

Nous vous recommandons

Le Maroc se prépare pour recevoir sa commande de F-16 Block 72

Le Maroc envisagerait de mener certains travaux sur deux de ses grandes bases aériennes afin qu’elles soient capables d’accueillir les F-16 Block 72, dont la commande a été lancée, il y a deux ans.

Rachida Dati prend la défense du Maroc

Engagée aux côtés de la candidate LR Valérie Pécresse lors du premier tour de la présidentielle en France, Rachida Dati, maire du VIIᵉ arrondissement de Paris, appelle les Français à barrer la voie à Marine Le...

Covid 19 : évolution inquiétante du variant Delta au Maroc

Le variant Delta, réputé être très contagieux, est présent sur le territoire national. « Il va devenir dominant dans quelques semaines », selon le directeur du laboratoire de biotechnologie de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat, Azeddine...

Maroc : un nouveau gisement d’argent découvert à Imiter bis

La société d’extraction de métaux précieux au Maroc Aya Gold & Silver a annoncé, jeudi, la découverte d’une nouvelle zone minéralisée qui s’étend sur plus de quatre kilomètres au large du gisement argentifère d’Imiter bis, non loin de...

Gims met sa villa de Marrakech en vente

Le chanteur Gims a décidé de mettre en vente la somptueuse villa qu’il possède à Marrakech. Combien faut-il débourser pour l’acquérir ?

Le Maroc présente le drone WanderB israélien

Le drone WanderB VTOL acquis par le Maroc auprès de la société israélienne BlueBird Aero Systems, a été exposé lors de l’exercice militaire maroco-américain de gestion des catastrophes « Maroc Mantlet 2022 », organisé du 12 au 23 septembre sur les...

Les MRE pourront-ils reprendre le bateau le 7 férvier prochain ?

Alors que les autorités marocaines ont annoncé la réouverture de l’espace aérien aux vols au départ et à destination du Maroc à partir du 7 février prochain, il n’y a, jusqu’à présent, aucune visibilité sur la reprise du transport maritime. La décision marocaine...

Le Maroc prolonge la suspension des liaisons aériennes

Le Maroc décidé de prolonger la suspension des liaisons aériennes et maritimes, selon des sources proches des milieux du transport aériens cités par la Map.

TUI reprend ses vols vers le Maroc

La compagnie aérienne TUI a décidé de reprendre ses vols vers le Maroc et d’autres destinations cet été.

Saint-Denis : décès de Salah-Eddine Belattar, élu français d’origine marocaine

Le conseiller municipal de Romainville, le Français d’origine marocaine Salah-Eddine Belattar, est décédé lundi dernier, à l’âge de 43 ans.