Recherche

Maroc : très lucratif business de la peau de mouton

© Copyright : DR

16 août 2019 - 13h00 - Economie

Six villes du Maroc ont été retenues pour accueillir la campagne de tri des peaux issues du sacrifice de l’Aïd al-Adha. Cette campagne, à terme, pourra générer 70 millions de dirhams.

Les villes de Casablanca, Rabat, Fès, Marrakech, Beni Mellal et d’El Jadida sont invitées à ne plus se débarrasser de la peau des moutons sacrifiés. En effet, celle-ci constitue une source de richesse ; elle génère jusqu’à 70 millions de dirhams. La campagne lancée, à cet effet, au lendemain de l’Aïd al-Adha, vise à récupérer les peaux des moutons sacrifiés.

Selon le Le360.ma, plusieurs partenaires sont associés à la réussite de l’opération pour laquelle il est prévu une campagne médiatique d’envergure. Les retombées liées à ce secteur sont énormes.

Plusieurs activités diversifiées sont couvertes par l’industrie du cuir. Celle-ci est composée de trois branches, à savoir la tannerie de base exportatrice pour servir majoritairement les besoins locaux, la maroquinerie en même temps que les vêtements en cuir. Enfin, il faut mentionner la branche des chaussures en cuir porté, exclusivement réservée à l’exportation.

La même source rapporte que ces trois filières se sont organisées en écosystèmes et se sont fixé comme objectif la création de chiffres d’affaires à l’exportation.

Pour sa part, le Gouvernement leur vient en appui matériellement à travers le Fonds de Développement industriel et d’investissements. Il intervient auprès de ces filières au niveau du foncier, de la construction, du matériel d’infrastructures et des installations. Ces aides, en revanche, peuvent atteindre 30% du montant global de l’investissement matériel et immatériel.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact