Recherche

Maroc : anciens ministres et maires dans le collimateur de la justice

© Copyright : DR

7 mars 2020 - 16h30 - Société

L’ancien ministre haraki, et ancien président du conseil municipal de Fqih Bensalah, Mohamed Moubdii et d’autres personnalités, pourraient faire l’objet de poursuites pénales. Le procureur général du roi près la cour des comptes, a transmis au parquet général de lourds dossiers les concernant.

Outre le dossier de l’ancien ministre, Mohamed Moubdie, celui du dirigeant istiqlalien et ancien président déchu de la commune d’El Harhoura, Faouzi Ben Allal a été transmis au parquet général. Y compris ceux concernant un ex-président du conseil municipal de Guelmim, et des conseils communaux de Bouguergouhe (province de Settat) et M’Rirt (province de Khenifra). Ces personnalités feront certainement l’objet de poursuites pénales pour graves malversations notées dans leur gestion, rapporte Al Massae.

Dans un communiqué, la Cour des comptes indique que le parquet général est habilité à enclencher les poursuites pénales à l’encontre de ces ex-responsables. Ce sont les magistrats de Driss Jettou qui ont révélé les "graves malversations" ayant entaché leur gestion.

Le 27 février dernier, la Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) avait interrogé Mohamed Moubdie, ancien ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l’administration au sein du gouvernement Benkirane, et président du Conseil municipal de Fqih Bensalah depuis 1997, sur les faits qui lui ont étaient reprochés.

Mots clés: Droits et Justice , Mohamed Moubdii , Fqih Bensalah

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact