Recherche

Maroc : en prison pour avoir mangé pendant le ramadan

© Copyright : DR

15 mai 2020 - 14h30 - Société

Deux jeunes ont été interpellés jeudi, par les éléments de la gendarmerie royale de Skhirat pour avoir rompu le jeûne pendant la journée et violé l’état d’urgence sanitaire.

Interpellés en flagrant délit, alors qu’ils fumaient des cigarettes et buvaient des sodas en plein centre-ville jeudi dernier, les deux prévenus ont été aussitôt déférés par le service judiciaire de la gendarmerie royale de Skhirat, dimanche dernier, devant le procureur du roi près le tribunal de première instance de Témara, rapporte le quotidien Assabah.

D’après le même quotidien, le parquet, pour les besoins de l’enquête, a ordonné le prolongement de la garde à vue qui a duré trois jours, du jeudi au dimanche 10 mai. Quant aux deux accusés, ils ont été présentés devant le procureur du roi qui les a interrogés et informés des sanctions fixées par le code pénal pour les délits qu’ils ont commis.

Le tribunal de première instance de Témara, pour sa part, a décidé de les présenter devant le juge chargé des affaires de flagrant délit, pour un procès à distance en ces temps de pandémie.

Pendant le procès, l’acte d’accusation leur a été notifié sur la base des éléments de preuves figurant sur les PV des officiers judiciaires de la gendarmerie, soit le flagrant délit de rupture du jeûne et l’aveu spontané des mis en cause quant au non-respect du ramadan et de l’état d’urgence sanitaire.

Mots clés: Coronavirus au Maroc (Covid-19) , Prison , Skhirat

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact