Maroc : en prison pour avoir mangé pendant le ramadan

15 mai 2020 - 14h30 - Maroc - Ecrit par : I.L

Partager avec Whasapp Partager avec Telegram

Deux jeunes ont été interpellés jeudi, par les éléments de la gendarmerie royale de Skhirat pour avoir rompu le jeûne pendant la journée et violé l’état d’urgence sanitaire.

Interpellés en flagrant délit, alors qu’ils fumaient des cigarettes et buvaient des sodas en plein centre-ville jeudi dernier, les deux prévenus ont été aussitôt déférés par le service judiciaire de la gendarmerie royale de Skhirat, dimanche dernier, devant le procureur du roi près le tribunal de première instance de Témara, rapporte le quotidien Assabah.

D’après le même quotidien, le parquet, pour les besoins de l’enquête, a ordonné le prolongement de la garde à vue qui a duré trois jours, du jeudi au dimanche 10 mai. Quant aux deux accusés, ils ont été présentés devant le procureur du roi qui les a interrogés et informés des sanctions fixées par le code pénal pour les délits qu’ils ont commis.

Le tribunal de première instance de Témara, pour sa part, a décidé de les présenter devant le juge chargé des affaires de flagrant délit, pour un procès à distance en ces temps de pandémie.

Pendant le procès, l’acte d’accusation leur a été notifié sur la base des éléments de preuves figurant sur les PV des officiers judiciaires de la gendarmerie, soit le flagrant délit de rupture du jeûne et l’aveu spontané des mis en cause quant au non-respect du ramadan et de l’état d’urgence sanitaire.

Sujets associés : Skhirat - Prison - Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Suivez Bladi.net sur Google News

Aller plus loin

Ramadan : les Marocains divisés sur les dé-jeûneurs

Le débat sur l’article 222 du Code pénal marocain resurgit après l’arrestation de plusieurs jeunes qui rompaient le jeûne du ramadan mercredi dernier dans un café à...

Plusieurs personnes arrêtées à Casablanca pour avoir mangé durant le ramadan

Plusieurs personnes ont été arrêtées dans un café à Casablanca pour avoir mangé durant le mois de ramadan.

Marrakech : condamné pour avoir mangé pendant le ramadan

Un jeune a été condamné à une peine de deux mois de prison avec sursis ainsi qu’à une amende de 500 dirhams pour avoir mangé publiquement durant le mois de...

Nous vous recommandons

Skhirat

Le prince Moulay El Hassan attendu à Skhirat pour l’examen du baccalauréat

Le prince Moulay El Hassan, fils du roi Mohammed VI, pourrait passer ses épreuves du Baccalauréat à Skhirat. L’année dernière, c’est au lycée public Dar Essalam à Rabat qu’il avait passé, avec 9 de ses camarades, les examens de la première année...

Un « raqi » escroc et tortionnaire arrêté à Skhirat

La gendarmerie de Skhirat a arrêté un “raqi” et ses deux complices suite à une plainte pour tortures et d’escroquerie déposée contre eux par une femme et sa fille.

Maroc : des mosquées improvisées sur les terrasses

Les services du ministère de l’Intérieur et de la sécurité ont décidé d’utiliser des drones pour surveiller les terrasses d’immeubles. Cette option a été retenue pour respecter la mesure du confinement pendant le mois de...

Skhirat : enquête sur un réseau de trafic de faux billets

Les services de la gendarmerie en coordination avec d’autres services sécuritaires s’activent pour le démantèlement d’un réseau de trafic de faux billets actif à Skhirat. L’enquête suit son cours.

Ex-professeure, Meriem est aujourd’hui une SDF qui dort dans un cimetière

La vie n’a pas vraiment été tendre avec Meriem, cette jeune femme originaire de Khemisset. Jadis professeure de français, elle est devenue une SDF, qui passe ses nuits dans un cimetière à Skhirat.

Prison

Réaction des États-Unis suite à la condamnation de Soulaiman Raissouni

Les États-Unis ont réagi à la condamnation du journaliste Soulaiman Raissouni qui a écopé de cinq ans de prison ferme pour viol et séquestration. Ils disent suivre de près l’affaire Omar Radi, un autre journaliste, également poursuivi pour des motifs...

Très peu de femmes dans les prisons marocaines

Sur la population carcérale au Maroc, plus de 97 % sont des hommes. C’est ce qui ressort des récentes statistiques issues du rapport annuel de la délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion au Maroc...

Un Marocain d’Espagne condamné pour avoir foncé sur la police

Le tribunal de Palma a condamné à cinq ans de prison un Marocain de 41 ans pour avoir intentionnellement percuté à Son Banya un véhicule de la police nationale, causant des blessures à deux agents et des dommages importants au...

Affaire Hamza Mon bb : Soukaina Glamour sort de prison

Condamnée le 11 février 2020 à deux ans de prison pour son implication dans l’affaire Hamza Mon bb, la youtubeuse Soukaina Glamour est sortie de prison jeudi 14 octobre 2021. Hamza mon bb est une affaire de chantage, d’extorsion liée à un compte anonyme...

Benslimane : un conseiller communal et son fils maquillent un meurtre en suicide

Il y a plus d’un mois, un jeune homme a été découvert pendu dans une ferme près de Benslimane. Si dans un premier temps, tous les éléments sur place convergeaient vers le suicide, un peu plus de recul a permis aux enquêteurs de se rendre compte qu’il...

Coronavirus au Maroc (Covid-19)

Coronavirus au Maroc :71 nouvelles infections

Le Maroc a enregistré 71 nouveaux cas d’infection au coronavirus, ce vendredi 29 mai 2020 ; ce qui porte le total à 7 714 cas depuis le 2 mars dernier, date d’apparition du premier cas de covid-19.

Marrakech : "on entend les mouches voler à Jamaâ el- Fna"

La légendaire place de Jamaâ el Fna, avec son patrimoine immatériel et son folklore millénaire comptent parmi les plus grands attraits de Marrakech. Mais dans le contexte sanitaire actuel, un silence de cimetière y règne en l’absence des...

Covid-19 : justice pour les victimes des cliniques privées

Après les déclarations du ministre de la Santé, c’est au tour de l’Agence nationale de l’assurance maladie (ANAM) de mettre un frein aux agissements de certaines cliniques privées au Maroc.

Casablanca : son subterfuge n’a pas trompé la police

Un maçon a été interpellé mercredi à Casablanca au volant de son véhicule, muni d’un badge de "presse".

Maroc : retour du couvre-feu

Les Marocains doivent s’armer davantage de patience pour faire face à la série de mesures que compte prendre le gouvernement pour lutter contre la propagation de la pandémie du nouveau Coronavirus (Covid-19). Ainsi à compter du 23 juillet, de 23h à 4h30,...