Recherche

Le Maroc produit et casse les prix des masques

© Copyright : DR

7 avril 2020 - 17h00 - Société

Les autorités marocaines viennent de procéder à la distribution des masques aux épiceries de proximité et aux grandes surfaces à travers le pays, afin que le plus grand nombre de personnes puisse s’en procurer. Il est en effet obligatoire de le porter depuis ce mardi 7 avril.

70 000 épiceries de proximité sont concernées par cette opération, même si pour l’heure, l’approvisionnement de ces points de vente est en cours. "Les masques sont déjà disponibles depuis quelques heures dans les supermarchés et auprès de certains épiciers. Les 70 000 épiceries de proximité ciblées, le seront d’ici mercredi", indique Taoufik Moucharraf, directeur de la communication au ministère de l’Industrie et du commerce.

 Il a souligné que le ministère a pu revoir le prix à la baisse. Par exemple, "les 100 unités et 50 unités coûtent respectivement 80 DH et 40 DH", a-t-il précisé. C’est un arrêté du ministère de l’Économie et des finances qui, le 2 avril dernier, avait fixé les prix comme suit : 2,5 DH/unité pour les boîtes de 10 unités, et 2 DH/unité pour la boîte de 50 unités, ou encore 1 DH/unité pour la boite de 100 masques.

Pour réussir le pari du port de masque obligatoire, une dizaine d’usines spécialisées dans la fabrication de tissu se sont lancées dans la fabrication de masques alternatifs. "Actuellement, nous avons atteint une capacité de production de 3 millions de masques par jour, et dès la semaine prochaine, celle-ci atteindra les 5 millions de masques par jour", a déclaré Taoufik Moucharraf, tout en soulignant que "les masques produits respectent les standards internationaux".

Selon le ministère de la Santé, ces masques ont une durée d’utilisation de quatre heures, et ne sont utilisables qu’une fois. Ils limitent la projection de gouttelettes de l’usager potentiellement atteint du coronavirus sur son voisinage. Ils protègent aussi contre toute attaque externe sans gêner la respiration, précise challenge.ma

Le Maroc, faut-il le rappeler, a déclaré l’état d’urgence sanitaire et le confinement depuis le vendredi 20 mars à 18 heures, afin de contenir la propagation du covid-19. En généralisant le port de masques, l’État serait-il en train de préparer la population à la fin du confinement qui reste une évidence, malgré le fait que le pays soit à la phase 2 de la pandémie ?

Bladi.net

Bladi.net - 2020 - Archives - A Propos - Contact