Recherche

Maroc : la réforme du code pénal divise la classe politique

© Copyright : DR

20 novembre 2019 - 20h40 - Maroc

La classe politique est divisée sur la réforme du code pénal, ce qui se manifeste par l’opposition entre ministres, d’une part, et entre les partis politiques, d’autre part, sur le sujet.

La réforme du code pénal ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique à cause de ses amendements, notamment, la dépénalisation des relations sexuelles consenties entre adultes.

Pendant que​ Saâdeddine El Othmani, chef du gouvernement, a interdit au ministre de la Justice, Mohamed Benabdelkader (USFP), d’apporter des amendements au code et que le parti islamiste adopte la même posture, le PJD s’oppose à la​ dépénalisation des relations sexuelles consenties entre adultes, et certains partis politiques approuvent la réforme. Ce sont l’USFP, le PPS, le PAM, la FGD, le RNI, le MP et une minorité du PI.

Depuis 2016,​ le projet d’amendement du code pénal​ peine à aboutir. La classe politique n’arrive toujours pas à s’entendre.

Bladi.net

Bladi.net - 2019 - Archives - A Propos - Contact